Pour la CNIL, les nouveaux compteurs électriques connectés ne sont pas des espions

#13911

« Les données de votre consommation électrique peuvent passer pour anodines, mais elles contiennent pourtant des informations aisément déductibles sur le matériel que vous utilisez, sur votre présence effective dans votre lieu d'habitation, jusqu'à déterminer vos heures de lever et de coucher, vos périodes d'absence, éventuellement aussi le nombre de personnes présentes dans le logement. »

Ainsi que le type d’appareil utilisé : chaque appareil dispose de sa signature (tension, intensité, mais surtout des informations sur la phase ou le bruit du signal électrique) et c’est ainsi "simple" de savoir quel appareil est en fonction ou pas.


À l’heure où des gens sont assignés chez eux sur simple dictat du préfet, ce genre de compteur c’est une donnée de plus pour surveiller les gens à leur insu.

Et je ne parle pas des assurances, banques, fisc, sécu et pôle emploi qui veulent ces données aussi : l’assureur pourrait être intéressé en cas de sinistre : si la personne était dans la maison, elle sera plus facilement responsable d’un incendie que si elle ne l’était pas (ou inversement), le fisc s’en servira pour savoir qui est chez vous, combien on est et le pôle emploi peut savoir si vous êtes chez vous ou pas alors que vous avez un entretient à passer.

Concernant le fait que la Cnil trouve ces appareils conformes, bah… Ça fait longtemps qu’elle ne sert plus à rien.

http://pro.clubic.com/administration-electronique/actualite-788062-cnil-inspecte-linky-compteurs-electricite-espions.html