#13676

Optimisons un peu notre Linux en limitant les accès disques

Principalement dans un but d’optimisation du SSD et sur mon ordi portable j’ai ça aussi et ça marche plutôt bien.

Sur mon ordi, j’ai un petit SSD de 32 Go pour le système (le /) et un HDD de 750 Go à 7200 tpm pour le /home (et pour Windows en dual-boot)

J’ai mon /tmp en Ram (comme il explique), mais mon /var sur mon HDD : le /var est souvent accédé et ainsi je préserve la durée de vie de mon SSD.

(oui ça fait une config assez complexe, mais c’est possible et ça marche. Oh et j’ai pas de partition swap non plus \o/)


Notez aussi qu’on peut désactiver les mises à jour de dernier accès pour les fichiers et les dossiers, ce qui améliore un peu les perfs aussi. Il suffit d’ajouter le "noatime,nodiratime" dans les options du fstab, comme je le dis là : http://lehollandaisvolant.net/linux/checklist/#fstab


Enfin, vu qu’il en parle à la fin, si on veut éviter que le système de gestion des paquets conserve les .DEB sur le disque, on peut le faire (sous Debian/Ubuntu/Mint) : http://lehollandaisvolant.net/linux/checklist/#aptitude-cache

PS : par rapport à ce que je disais ici, l’article actuel parle de mettre son /tmp en ram (qui est selon moi une bonne idée), alors que le l’autre parlait de mettre son cache en ram, qui peut être contre-productif sur le long terme et qui demande un compromis à faire.
http://metal3d.org/ticket/optimisons-un-peu-notre-linux-en-limitant-les-acces-disques