Les Inrocks - Daniel Schneidermann : "Twitter est un instrument d'appauvrissement du débat"

Le titre est un peu fort : il dit surtout que Twitter n’est pas fait pour le débat mais [lui] sert plutôt de fil d’information.

La limite en caractères propre à Twitter permet des choses intéressantes aussi. Par exemple, elle pousse à retirer tout le superflu et ne garder que le noyau de l’information que l’on souhaite partager. C’est un exercice difficile, autant que l’esprit "KISS" en prog, mais appliqué à l’information.

Twitter n’est pas à blâmer pour ça : si vous voulez des médias pour disserter en long, en large et en travers, allez ailleurs, c’est tout.


(via)