The Golden Ratio: Design's Biggest Myth | Co.Design | business + design

C’est vrai que c’est un peu surfait. D’après la définition, ce sont plutôt deux objets qui ont un ratio d’or quand le grand côté du grand objet est de même taille que la somme de son petit côté et le grand côté du petit.

C’est donc plutôt un ratio d’échelle… Par exemple, l’iPhone, l’iPad et l’iMac ont des ratios de taille entre eux (je doute qu’ils soient d’or, mais l’exemple vient de l’article).

Ainsi, pour une coquille d’escargot, j’imagine que plus la coquille est grande, plus l’animal peut produire de la coquille, d’où l’agrandissement avec un facteur très régulier, dépendant à un instant N de la taille de la coquille à un instant N-1. On retrouve donc quelque chose comme la suite de Fibonacci (liée au nombre d’or, par définition).

Les galaxies, elles, ne sont pas d’or : la spirale est logarithmique.

PAr ailleurs, l’angle d’or, qu’on trouve sur les 360° d’un cercle, fait 137°.
137 c’est aussi la constante de la structure fine en physique : au delà du numéro atomique 137, il est supposé qu’il n’existera plus d’éléments chimiques : la taille d’un noyau sera trop grande non seulement pour la stabilité, mais surtout pour la cohésion : le noyau sera trop grand et ne pourra pas exister, même en l’absence de quoi que ce soit comme instabilité (y compris quantique).
Le nombre d’or n’y est sûrement pour rien, mais c’est marrant à noter.

Mais tout ceci ne doit pas empêcher le monde de s’émerveiller devant des choses comme ça : https://www.youtube.com/watch?v=kkGeOWYOFoA

Autrement, je préfère le ratio 1,414, ou racine(2). C’est celui des feuilles A4.
Et ce ratio n’est pas sorti de nul part, ni les dimensions : tout est bien calculé.

Il n’y a que deux choses qui sont parfaites. L’une ne l’est que par hypothèse (Dieu), l’autre par construction humaine : les mathématiques.