Loi renseignement : vers une protection pour un futur Edward Snowden français ?

L’idée est bonne, mais j’imagine mal la DGSI laisser trainer un de ses anciens employés en disant tout ce qui se fait.

(Parce que bon, intercepter toutes les communications numériques de tout le pays, c’est un peu contraire aux droits de l’homme (article 12), qui figurent dans la constitution : tout est donc potentiellement illégal sur ce plan)