#11038

Sans hippopotames, les poissons n'ont plus à manger

C’est l’autorégulation de la nature : l’homme détruit la nature ? Ok, de toute façon c’est la nature qui nourrit l’homme, donc plus de nature → plus d’hommes…

Et pas juste au Congo, mais partout : on rigolera moins quand les abeilles auront disparues. Ce sont elles qui pollinisent (elles ne sont pas les seules, mais sont de loin les principales pollinisatrices des plantes) tous nos fruits, nos légumes, nos céréales.

Sans elles, plus de bouffe pour nous. Et plus de bouffe non plus pour les animaux qu’on élève pour bouffer ensuite. Sans elles, plus de nous.
http://secouchermoinsbete.fr/57142-sans-hippopotames-les-poissons-n-ont-plus-a-manger