#10253

Le bisphénol A peut-il être plus toxique à faible dose qu’à forte dose ? [rediffusion] | Science étonnante

Contre-intuitif mais pas impossible.

En chimie, l’avancement de la réaction (consommation des réactifs) est plus importante quand la concentration du soluté dans le solvant diminue.

C’est logique d’un côté : si on considère un soluté formé de chats et une solution de souris, la réaction « le chat mange une souris » sera plus probable d’arriver s’il y a peu de chats par rapport aux souris (en gros que la concentration de chats soit faible dans la solution de souris).

Or, en chimie, tout est question de probabilité aussi : une réaction chimique ayant lieu entre deux molécules si :
– les deux molécules se rencontrent
– la rencontre se fasse lors d’un choc dit « efficace » (la choc est assez fort pour enclencher la réaction chimique à avoir lieu)

L’efficacité d’un choc augment avec la concentration (plus il y d’espèces chimiques, plus le nombre de chics risquent d’arriver : si vous mettez 1 chat et 1 souris dans une salle de sport, ça sera moins efficace que 30 chats et 150 souris dans une salle de bain) et avec la température.

Je me suis contredit ? Oui et non : la concentration augmente le nombre de chocs efficaces (et donc la quantité de produit formé — de souris mangées par les chats) mais pas l’avancement.
L’avancement, c’est la proportion de réactifs qui réagit effectivement. (S’il y a 100 chats et 1000 souris, à un moment les chats n’auront plus faim et les souris seront "libres" : il n’y a plus de réactions).

Si on baisse la concentration en réactifs, l’avancement augmente : si on met une seule molécule A dans une solution de B, alors la réaction de A et B sera terminée en un instant : un seul choc efficace et on passe d’un avancement de 0% à 100%.

(après, avoir une dilution de 1 molécule dans 15 masses solaires ne rime à rien… L’homéopathie ne rime à rien, du moins d’un point de vue chimique : http://lehollandaisvolant.net/?d=2012/10/03/07/56/23-homeopathie .)
http://sciencetonnante.wordpress.com/2014/07/28/le-bisphenol-a-peut-il-etre-plus-toxique-a-faible-dose-qua-forte-dose-rediffusion/