#8169

Les poisons (3) : le cyanure et le plus gros suicide collectif | Un article d'Omnilogie.fr

Le mode d’action des poisons est parfois étonnant. Parfois biologique, toujours chimiques.

Ici, le cyanure (petite molécule ionique « CN⁻ ») se fixe que le fer dans les hémoglobines et surtout vole le dioxygène aux cellules. En quelques secondes, l’organisme est privé d’oxygène et meurt.

Édit : Matronix (http://matronix.fr/ ) me corrige :

« C'est pas tout à fait exact (voire même complétement faux) : le cyanure bloque le complexe IV de la chaine respiratoire des mitochondries. Plus de complexe IV = électrons qui ne peuvent pas arriver sur l'accepteur final (oxygène) = plus de consommation d'oxygène.
Donc en gros tu respires, mais ça revient à respirer un gaz sans O2. Tu meurs étouffé.

Rien à voir avec l'hémoglobine, juste qu'il n'a plus d'O2 mais le cyanure n'agit pas sur l'hémoglobine.

Le cyanure est connu, mais y'a plein de plus ou moins équivalent :
- 2-4 dinitrophénol ou du CCCP (carbonyl cyanide m-chloro-phenyl hydrazone) -> agent découplant, augmente la consommation d'o2 mais ne permet plus la synthèse d'ATP
- l'antimycine A qui bloque le complexe III
- barbituriques ou roténone : inhibe le complexe I
- oligomycine : inhibiteur de la phosphorylation : plus de synthèse d'ATP

Schéma chaine respiratoire de wikipédia (fausse mais donne une bonne idée) : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cha%C3%AEne_de_transport_des_%C3%A9lectrons_mitochondriale.svg
»
http://omnilogie.fr/O/Les_poisons_(3)_%3A_le_cyanure_et_le_plus_gros_suicide_collectif