Chanter joyeux anniversaire coûte de l'argent

#copyreich

Juste une précision : la chanson EST libre de droits, selon la convention de Berne sur les droits d’auteurs et la propriété intellectuelle, ratifiée par de nombreux pays, dont les États-Unis.

C’est juste que la Warner continue de demander des royalties, de façon totalement illégale et abusée.

Après, il y a probablement confusion aussi entre les interprétations de la chanson et son écriture. Ainsi, la partition originale (écrite) est libre de droits, mais si un chanteur contemporain la chante ou la joue, le morceau joué sera sous droit d’auteurs.