Des disques durs gonflés à l'hélium « Korben Korben

Seul soucis : l’hélium, bien qu’utilisé à la foire dans ces ballons, se raréfie dangereusement. Si on appliquait un prix équivalent à sa rareté, un seul ballon coûterait dans les $100.

Le seul hélium trouvable sur Terre provient de la désintégration alpha de certains atomes (y compris l’uranium naturel). C’est pour ça qu’on le trouve dans les bulles du granite.

Une fois libéré dans l’air, un atome d’hélium monte (moins dense) et peut, grâce à sa légèreté, atteindre des vitesses suffisantes pour échapper à la gravité Terrestre. Seul l’hélium et l’hydrogène peuvent faire ça : les autres atomes sont trop lourds et finissent pas retomber.

Tout hélium perdu, l’est donc définitivement…

Et ce n’est pas un problème anodin : l’hélium est actuellement massivement recyclé pour minimiser les pertes au maximum. Il est employé dans le LHC et les refroidisseurs des accélérateurs de particules, mais aussi pour les supraconducteurs dans les scanners à IRM dans les hôpitaux. Sans hélium, on est dans la merde.

https://startpage.com/do/search?&cat=web&query=raret%C3%A9+de+l%27h%C3%A9lium