futura-sciences - La caféine et la théine, c'est la même chose, vrai ou faux ? - podcast - Arfy'z tranche du Net

De même que la guaranine (du guarana, que les industriels vantent dans les déos et autres).

La molécule et l’effet est identique, mais c’est encore les autres molécules de l’infusion (café ou thé) qui en modifie l’action sur le corps.

Par ailleurs, cette molécule, comme beaucoup de molécules en « *ine » (caféine, cocaïne, vanilline, capsaïcine, pipérine, théobromine…) sont un poison anti-insectes développé par la plante pour se défendre.

Sur nos, la caféine agit comme une drogue, avec accoutumance et tout le reste.
Je me souviens d’une époque où je buvais du thé toute la journée. Quand je ne l’avais pas dès le matin, j’avais mal à la tête et j’étais bon à rien. Cinq minutes après l’avoir pris le matin, ça allait beaucoup mieux. C’était systématique.
Aujourd’hui j’en bois encore tous les jours, mais nettement moins. Je suis désintoxiqué (et c’est pas grâce aux thés « détox », mais bien en réduisant la conso).

JV - Jeux vidéo (@JVCom): "Nous apprenons avec tristesse le décès de Carlo Bonomi à… / Twitter

La voix de Pingu.

Je sais pas vous, mais Pingu c’est sûrement le tout premier dessin animé que j’ai connu. Je regardais ça quand j’allais à la maternelle.

Comme beaucoup de gens, j’adorais son fameux « noot noot » :-).

Comme tout le monde très probablement, et bien que ça semblait parfaitement logique, on ne se doute pas qu’il puisse y avoir quelqu’un derrière ce personnage, encore moins quand on est enfant.

Ben le monsieur qui faisait la voix de Pingu, Carlo Bonomi, est décédé. Je ne le connaissais pas, mais ça fait quand-même bizarre. C’est triste.

Milliardaires et dirigeants irrités par le suivi en ligne de leurs jets privés

Pauvres créatures, snif.

Ceci étant posé, je rejoins Guillaume Champeau : https://mobile.twitter.com/gchampeau/status/1556377833051766784

Je sens bien que je suis en minorité ici mais je leur donne raison, ils ont droit à une vie privée aussi.
Si l’objectif des comptes qui traquent les trajets est de dénoncer combien de km ils font en avion il suffit de dire combien de km ils font en avion, pas de dire où ils vont.

Le nombre km parcourus et la quantité de CO2 émise par un vol en jet (qui se compte en année-français par jour) devrait suffire.

Et je reste également d'accord avec un autre tweet qui disait « sauve la planète, mange un milliardaire ».

Combien économise-t-on en roulant à 110 au lieu de 130 km/h sur autoroute ? – Science étonnante

Il fait le calcul théorique avec des approximations éclairées, et il tombe sur 25% de carburant économisé en moins pour juste 15% de temps en plus.

Cela car à haute vitesse, les frottements de l'air dépendent du carré de la vitesse.

Aussi, entre le poids du véhicule et l'aérodynamisme, ce dernier est de loin le facteur le plus important à haute vitesse.
En ville, le facteur poids joue davantage que sur autoroute, mais toujours pas autant que l’aéro.

J'ajouterai quelques remarques :

— 7 L/100 km c'est énorme. Beaucoup roulent à ça, mais une citadine fera sans trop de soucis du 4 L/100 km sur autoroute. « Suffit » de savoir écouter le moteur.
Aussi, pour savoir à qui correspond les « 120 gCO2/km », j’ai un article : c’est juste énorme.

— Le poids qui intervient beaucoup en ville semble dès lors un gros désavantage des voitures électriques, non ?
En réalité, pas tellement. Car là où une voiture thermique « brûle » l'énergie cinétique lors des freinages, les voitures électriques régénèrent ça dans la batterie (un moteur électrique devient un générateur quand les roues l’entraînent, et ceci ralenti également la voiture en puisant sur l’énergie cinétique.
Et là, plus la voiture est lourde, plus elle régénère au freinage. Donc ce qu'on perd en plus en accélérant, on le gagne également en plus. En pratique, une EV consomme autant en montagne que sur le plat grâce à cette astuce, et cela fonctionne très bien.
En prime, ce que le moteur électrique régénère en freinant le véhicule n’est pas usé sur les plaquettes de frein (qui font parfois la durée de vie de la voiture). Ça demande une conduite très souple, par exemple, et ça s’apprend.

— les frottements au sol sont certes minoritaires, mais le chiffre peut-être vite être plombé par un mauvais gonflage des pneus, ou des mauvais pneus. Mettre des pneus été en été et hiver en hiver, c'est pas juste pour emmerder le monde : ça fait faire des économies de carburant (les pneus hiver en été sont une catastrophe : 1000 km à 130 km/h et ils seront morts).

— la climatisation pompe également de la puissance. Prendre une voiture blanche au lieu d'une noire fait gagner 10-15 degrés. Suffit de poser la main sur le capot de voiture de différentes couleurs pour s'en rendre compte. Les voitures noires consommeront bien plus en clim.

— à haute vitesse, fermez les fenêtres. Les fenêtres ouvertes ça plombe l'aérodynamisme.

— quand il parle du rendement des moteurs : les véhicules thermiques sont plus proche de 10-25 % que de 35-40 %. Quand le moteur tourne dans le vide à un stop, le rendement est 0 %, par exemple. Or, ça arrive tous les jours et ça plombe cette moyenne.
Les 40 % sont atteints essentiellement avec des moteurs Diesel des camions : pour les moteurs thermiques, l’économie d’échelle fonctionne très bien, et plus le moteur est gros, plus il est rentable (mais plus il consomme, donc il faut le réserver à un gros véhicule). Les moteurs hybrides sont également très bons, grâce à l’astuce de l’hybride (voir mon article ci-dessous).
Quant aux électriques, on est plutôt vers 85-90 %, plutôt que 100 %. Si on compte la régénération, on atteint bien 95-100 % (mais pas sur autoroute, car y a peu de freinages).

— comme les moteurs thermiques sont plus efficients quand ils sont gros, les générateurs électriques au fioul sont très bon (pour ce que ça peut être). Par conséquent, recharger une EV avec de l’électricité issue du fioul reste bien plus efficient que mettre la même quantité de fioul dans une voiture thermique : les centrales au fioul sont ajustés aux petits oignons, alors qu’un moteur de voiture tourne à son meilleur régime moins de 5 % du temps (à la louche). Donc oui, je le dis : la blague qui circule où une Tesla tracte un groupe électrogène, c’est totalement sensé d’un point de vue énergétique en comparaison à une voiture thermique. Ça reste un fake par contre : une EV ne démarrera si elle est branchée (l’ordinateur de bord l’en empêchera, heureusement).

Mes propres articles sur les moteurs thermiques, électriques, hybrides :
Comment fonctionne un moteur à induction, ou machine à courant alternatif asynchrone ?
Complément sur le moteur de Stirling et les moteurs thermique en général
Comment une voiture hybride arrive-t-elle à être économe en carburant ?
Comment fonctionne un moteur à induction, ou machine à courant alternatif asynchrone ?