Présidentielle : comment Valérie Pécresse suscite la polémique en reprenant la théorie d'extrême droite du "grand remplacement"

Oh ben ça alors, la droite extrême prend les idées de l’extrême droite ?

Wait, there’s a mème for that : https://knowyourmeme.com/memes/sarcastically-surprised-kirk

Remarquez, avec elle et Gargamel, on n’entend plus du tout parler MyLittlePony.
Si ça continue, dans quelques quinquennats, l’extrême droite sera aussi divisée que la gauche.

Cultura — Wikipédia

L’enseigne similaire à Fnac.

Alors je ne sais pas si c’est toujours comme ça avec eux, mais autant Fnac m’a grave déçu récemment, autant Cultura… woaw.

Une connaissance a fait tomber sa liseuse (Vivlio) qui a tout juste 1 an. Le truc est briqué (grosse marque d’encre sur l’écran, plus rien ne répond).

Elle appelle Cultura (ou elle l’a acheté). Leur réponse :

On la passe en garanti, échange immédiat en magasin.

Problème réglé en 30 min, zéro paperasse, zéro questions.

Le vendeur explique : en fait, Vivlio ne répare pas les liseuses pétées. Ils les jettent et remplacent avec un avoir. C’est pas très éco-friendly de la part de ce constructeur, mais Cultura prennent sur eux et remplacent le produit en magasin immédiatement (je supposent qu’ils se débrouillent ensuite avec le fabriquant).

Bref : à voir s’ils font ça systématiquement, ou c’est juste pour ce produit. Et à avoir si c’est juste ce magasin ou une politique globale de l’enseigne. En tout cas, chapeau pour ce coup là.

Page Wikipédia de Marlène Schiappa retouchée par son équipe : les réponses de Wikimédia France – Wikimédia France

Haha ! Le gouvernement surpris en train de modifier la page de Schiappa.

Ils pensaient probablement s’en sortir ni vu ni connu, mais c’est sans compter que Wikimedia France a sorti un communiqué de presse pour les « dénoncer ».

Le gouvernement ensuite de sortir des excuses débiles du « grand méchant internet » pour justifier cette opération de censure de certains passages sur sa page.

Pour militer contre le capitalisme, un chauffage à faire soi-même pour 6 euros | korii. - Liens en vrac de sebsauvage

L’idée de ce système par rapport à une simple bougie à alcool est de vaporiser l’alcool avant qu’elle n’entre en combustion, histoire que la combustion soit plus complète.

D’un point de vue énergétique, j’avais fait le calcul (pour des bougies) et ça se tient : https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20160123111118

La paraffine et l’alcool contiennent beaucoup d’énergie chimique, toute relâchée lors de la combustion.

Par contre dans la pratique je reste dubitatif.

1). Cette combustion produit du CO2. Même si le CO2 est moins toxique que le CO, il reste problématique même à basse concentration.
Si on dit « oui mais on aère pour chasser le CO2 », alors ça signifie aussi qu’on chasse la chaleur. Dans le cas d’un poêle à bois on s’en fout : ça chauffe assez pour que l’air frais (sans CO2) soit vite réchauffé, mais avec une petite flamme non.

2). Le prix. Ils partent du principe que l’alcool isopropylique (IPA) pur coûte 2$/32oz (~1 litre), et 0.5$/5 heures, donc 1$/jour en alcool, et pour une pièce. Pas sûr que ça revienne moins cher que l’électricité, sur un mois et pour une maison entière.
Sans compter qu’en France, l’IPA est bien plus chère : comptez 10-20 €/Litre. N’utilisez pas l’alcool dénaturé : ça pue (c’est fait exprès).

Pour le coup, si on a du vieux matos informatique, je serais plutôt d’avis d’utiliser ça pour chauffer : faites tourner ça pour Folding@home ou pour miner du bitcoin. Oui toute l’énergie partira en chaleur au final, mais quand c’est ce qu’on veut, ça devient rentable. Et on peut éventuellement trouver quelques pièces. Et 200 Wh de chaleur sortie d’un PC, ça chauffe et ça coûte exactement autant que 200 Wh d’un radiateur électrique.
Tant que c’est un vieux PC dont on se fiche s’il grille ou non, pourquoi pas.

Si on dit que le bitcoin pollue, c’est uniquement parce que la chaleur produite par tous les calculs est jetée (activement) dans la nature. Mais si elle est récupérée pour chauffer un immeuble (certains datacenters le font), c’est le bitcoin qui devient un « déchet » du système de chauffage.

Donc quitte à brûler des joules, autant que ça produise quelque chose d’autre, en plus des joules.