#19711

Note : facepalm du soir

Le genre de truc qui me fait facepalmer…

J’ai reçu (au boulot) des chèques-cadeaux par Sodexo. Sur les chéquier, c’est écrit que la liste des enseignes où ils prennent ces chèques est sur « sodexo.fr/geolocalisation-cheques-cadeaux »

Comme un con, je tape l’adresse, je fais entrée.

Une page s’affiche, mais ça semble buguer : les boutons ne répondent pas, le formulaire déconne.

Bon.

Je désactive mon bloqueur de contenu, le blocage natif du navigateur, etc.

Idem.

Je change de navigateur et essaye dans Vivaldi.

Même chose.

Je fouille un peu dans le site et trouve le lien « liste des commerçants ».

C’est exactement le même lien : https://www.sodexo.fr/geolocalisation-cheques-cadeaux/
Sauf que là ça marche.

Alors pourquoi ?
Ils détectent le référer ?

Nope.

Le problème venait du slash à la fin :
Marche pas : https://www.sodexo.fr/geolocalisation-cheques-cadeaux
Marche : https://www.sodexo.fr/geolocalisation-cheques-cadeaux/

Le slash marque un niveau d’arborescence supplémentaire. Je suppose donc que ça foutait la merde dans le chargement des scripts et autres ressources demandés par la page.

*facepalm*

Et j’ai bien vérifié : le chéquier lui-même ne montre pas ce slash final…

https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20201203180621

#19710

À qui profitent les PC portables offerts aux lycéens ?

ordinateurs bridés ; bios protégé ; OS [système d’exploitation – ndlr] médiocre, payant, non respectueux de la vie privée. On sent que Valérie Pécresse n’a pas lu “Les enfants ne savent pas se servir d’un ordinateur et vous devriez vous en inquiéter”
Les témoignages recueillis par Mediapart vont quasiment tous dans le même sens. « Les salles sont connectées au réseau Internet du lycée mais celui-ci est sécurisé et les élèves n’y ont pas accès, note un professeur de maths. C’est normal mais il n’y a pas d’alternative. »
Des élèves ont trouvé une parade : ceux qui ont des forfaits avec Internet partagent leur connexion avec quelques-uns de leurs camarades. Ce sont donc les lycéens, ou une partie d’entre eux, qui payent l’accès aux manuels scolaires, ironise Mediapart.
« L’autre souci, c’est que les ordinateurs se déchargent hyper vite, explique une lycéenne. On les utilise pour un ou deux cours et puis ils s’éteignent. » Or, dans les lycées franciliens de 2020, les prises se font rares et l’accès à l’électricité est précieux.

On est en 2020 en France (!!) et on arrive à lire que dans les lycées Parisiens, donc de la région la plus développée du pays, « les prises sont rares et l’accès à l’électricité est précieux ».

Je n’ai pas de mots.
Un peu plus, ils demanderaient aux parents qui le peuvent de se cotiser pour acheter un groupe électrogène.

Ah… et si ça c’est à Paris, imaginez les lycées et collèges à la campagne, particulièrement celles laissées de côté depuis les « nouvelles régions » ont été mises en place pour que les grandes villes faussent les moyennes des campagnes (je pense à Lyon par exemple, qui tire la moyenne de l’Auvergne-Rhône-Alpes vers le haut et justifie donc une baisse des dépenses en Auvergne, où j’ai connu des salles de classes, logements étudiants et amphis non chauffées durant des semaines, et des cantines qui devaient faire du riz ou des pommes de terres 6 fois par semaine, faute de moyens).

La France est devenu un pays pauvre.
Ou en tout cas, pauvrement administré. On ne crève pas de faim (en tout cas pas moi, car le nombre de SDF a triplé depuis Macron)…

Les ministres font des beaux devant les caméras et les journalistes, mais sur le terrain, c’est clairement pas ça. On se croirait dans une dictature africaine comme dans les films. Les kalash dorées et les Jeep militaires en moins.

On distribue des PC aux enfants en leur disant de dire merci et de sourire, mais au bout de 2 heures à taper dans un notepad, le PC est vide, inutilisable et impossible de le refaire fonctionner avant le lendemain et aux frais de la famille.

https://www.nextinpact.com/lebrief/44900/a-qui-profitent-pc-portables-offerts-aux-lyceens

#19709

Comment fonctionne un moteur à induction, ou machine à courant alternatif asynchrone ? - Couleur-Science

Parce que faire tourner un moteur sans aimants, ça revient à faire tourner un bout de ferraille dans une bobine : ça ne devrait pas produire de courant. Pourtant, les éoliennes et certaines voitures électriques (les premières Tesla ou la Renault Zoé) utilisent un moteur régénératif sans aimants.

Ça m’a longtemps bugué, mais en fait il y a une jolie astuce. Merci à Nikola Tesla pour cette incroyable invention :D

https://couleur-science.eu/?d=a64294--comment-fonctionne-un-moteur-a-induction-ou-machine-a-courant-alternatif-asynchrone