#19580

Dernières manœuvres avant la redevance Google Images

Une licence collective étendue, prévoyant la possibilité pour les auteurs, notamment ceux produisant qui ne souhaitent être inclus « de manifester ("opt out") leur volonté d’exclusion après en avoir été avertis par un mécanisme de publicité ». Sans cette manifestation, leurs contenus tomberont dans le champ de cette rémunération, perçue par les sociétés de gestion collective représentatives du secteur.

C'est dommage que les moteurs de recherche ne proposent pas une méthode pour s'exclure de leur index, éventuellement affiné en fonction du dossier, du site, d'une page ou d'un fichier précis. #OhWait

le simple fait de publier une photo, une image sur Internet, emporte cession du droit de reproduction et du droit de représentation de cette œuvre par les moteurs de recherche au profit d’une société de gestion collective.

Certes, publier un truc ne signifie pas qu'on puisse laisser à tout le monde le droit de l'utiliser comme il veut.

Du coup, je ne vois pourquoi, en publiant MES IMAGES (photos, schémas, graphiques...) je permettrais à ces mafieux de la gestion collective de s'enrichir avec !
Ce n'est pas normal qu'ils puissent s'accaparer le moindre profit alors qu'en tant que créateur je ne leur ait rien demandé, rien autorisé.

Au moins, Google Image et Bing m'apportent des visiteurs.

https://www.nextinpact.com/article/43396/dernieres-manuvres-avant-redevance-google-images

#19576

Trump signe deux décrets pour bannir TikTok (ByteDance) et WeChat

Y a un niveau d'hypocrisie dans tout ça, c'est incroyable.

Déjà, les USA qui se plaignent que les appli chinoises volent les informations des américains : on me rappelle le modèle économique de Google ? Facebook ? Twitter ? Instagram ? Microsoft (de plus en plus) ? Amazon (en partie) ? Apple (également en partie) ? Ah et c’est quoi l’autre point commun de toutes ces boîtes : elles sont américaines, oui.

Ensuite, t'as aussi la Chine qui filtre ou surveille, si ce n'est pas carrément un bannissement ou de la censure de tous les médias, applications et systèmes occidentaux À LA PELLE.
… et là t'as un seul truc chinois qui se fait bannir par un seul pays et ça vire à l'incident diplomatique ? Va falloir qu'ils se calment un peu !

https://www.nextinpact.com/news/109216-trump-signe-deux-decrets-pour-bannir-tiktok-bytedance-et-wechat.htm

#19572

Make Electricity Go Round and Round - The Thermoelectric Effect - YouTube

Ah ben si vous voulez un article en français sur juste tout ça, bougez pas : j’étais justement en train d’en écrire un cette semaine :D

C’est en tout cas fascinant de voir que la nature permette tant de phénomènes fonctionner dans un sens comme dans l’autre, et qu’on ait réussi à exploiter tout ça à notre bénéfice :

– Une pile est l’inverse d’un électrolyseur
– Une LED est l’inverse d’un panneau photovoltaïque : une LED éclairée peur produire du courant, un tout petit peu, mais ça marche, c’est juste pas optimisé pour
– Un moteur électrique peut fonctionner en dynamo
– Un moteur Stirling peut produire du mouvement à partir d’une différence de température, mais peut aussi servir de groupe cryogénique si on le fait tourner activement.

https://www.youtube.com/watch?v=O6waiEeXDGo

#19571

Etats-Unis : Les normes des douches vont être révisées parce que Trump veut des cheveux « parfaits »

Ce peuple a élu un type, qui, quand il râle sur la pression des pommeaux de douche, t’as le Ministère de l’Énergie qui va faire modifier les normes sur les douches.

Ça reste vraiment fascinant. J’arrive pas à croire qu’ils aient été, à une époque, la première puissance scientifique, technique, technologique, du monde. C’est une blague ce pays.

Dans 300 ans on en rira comme on se marre des anglais qui ne sont plus que la parodie de ce qu’ils étaient il y a 300 ans. Les mêmes qui sortent de l’UE pour finalement réclamer un traité de libre échange avec l’Europe. Totalement tarés.

https://www.20minutes.fr/monde/2839403-20200813-etats-unis-normes-douches-vont-etre-revisees-parce-trump-veut-cheveux-parfaits

#19564

Matti Schneider (FR) sur Twitter : "Hello @trainline_fr. Comme votre nouvelle beta plante quand on veut faire des retours, je vais les faire ici. En une phrase : j’ai envie de pleurer. Vous avez repris le seul défaut d’#UI actuel (la non-sélection de destination à l’autocomplétion)… et tous ceux du site OUISNCF 😢 https://t.co/8g5RavntMz" / Twitter

Trainline c’est devenu clairement de la merde… C’est triste.

Au menu :
– UI à la mode au lieu de UI qui marche
– Analytics à la con, du genre « 8 personnes consultent cette page actuellement ». How about j’m’en branle ?
– Étapes d’une réservation qui pousse à payer le plus vite possible
– éléments qui ne marche pas, tout simplement.

J’avais déjà, il y a des années, reproché un tas de trucs :
https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20190204172740
https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20181226155952
https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20180715180814
https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20190301110238

Depuis j’étais repassé sur le site Oui / voyage-sncf.com qui s’était pas mal amélioré entre temps.

Aujourd’hui je me déplace moins, déjà, mais vu les tarifs et le service toujours plus merdique, je fais partie de ceux qui préfèrent prendre la voiture.

Je sais, c’est pas bien et triste, mais à un moment faut ouvrir les yeux : c’est plus viable. Même sur les trajets TER les plus simples, y a systématiquement des retards et des annulations. Ils veulent tuer le train et rien ne les arrêtera : faut faire avec, se démerder autrement.

https://twitter.com/matti_sg_fr/status/1292811454664650753

#19563

Le Covid-19 ne tue presque plus en Europe | Les Echos

J’ai toujours trouvé ce genre d’articles très dangereux.

Les gens : *mettent enfin des masques et appliquent les règles sanitaires*
Les médias : « Le Covid ne tue plus, enfin ! »
Les gens : « oh, ben on peut retirer les masques ! aller hop ! »
Covid : regardez-moi ces cons ha ha !

Si le Covid tue 10 fois moins qu’avant, c’est PEUT-ÊTRE — je dis ça comme ça — parce que tout le monde (ou presque) met son masque, se désinfecte les mains, respecte les distances, évite les bains de foule… Du coup les quelques cas d’infection peuvent être correctement pris en charge et on n’en meurt que rarement.

Donc ouais : je trouve ça dangereux car ça donne l’impression que tout est fini alors que non. En fait, on est juste dans l’œil du cyclone : on croit que c’est passé alors qu’en réalité c’est tout le contraire : si tout le monde sort, on est assuré de tous mourir.

https://www.lesechos.fr/monde/europe/le-covid-19-ne-tue-presque-plus-en-europe-1229406

#19562

Gene name errors are widespread in the scientific literature | Genome Biology | Full Text

Quand on entre certains trucs dans un case Excel, ce dernier essaye d'interpréter ça : si vous mettez "SEPT2", il convertira ça en "01/09/2002", car il pense que vous avez voulu dire "Septembre 02".

Alors on peut forcer le format d'une cellule, ou alors taper une apostrophe devant le texte qu'on met, et ça affichera exactement ce que vous mettez (hormis l'apostrophe). Sauf que... Si l'on exporte les données en CSV ou TSV, cette mise en forme est perdue et il suffit de réimporter les données pour que la conversion occurre de nouveau.

Ceci pose de gros problèmes quand ce que vous rentrez doit être SEPT2, ou MARCH1 et rien d'autre. En l’occurrence, ces deux chaînes de caractères correspondes à des abréviations de noms de gènes bien précis.
Étant donnée que Excel est utilisé partout, cette étude (lien) a détecté qu'environ 19,6 % des publications analysées et sur la génétique présentaient ce genre d'erreurs : les fichiers de données sont enregistrées, puis rouvert par les chercheurs ou les éditeurs et sans faire gaffe on se retrouve avec des conversions dans les tableaux.

Maintenant, est-ce que Excel va corriger le problème ? Probablement pas.
A la place, la communauté scientifique s'invite à modifier les noms (pratiquement standardisés) des gènes. Merveilleux.

Combien de futures études ou futures méta-études seront faussées car ils chercheront le nouveau nom et pas l'ancien ? Un paquet, j'imagine, surtout dans 5 ou 10 ans quand on aura oublié ce changement...

Libre Office, ou même le vieil Open Office, n'ont pas ce problème : les conversions n'y sont pas automatiques et il faut expressément demander au programme de faire une conversion.

(Merci Yves pour le lien !)

https://genomebiology.biomedcentral.com/articles/10.1186/s13059-016-1044-7

#19558

APOD: 2020 July 27 – Comet and Lightning Beyond Bighorn Mountains

Parmi les autres APOD, je retiens ces deux là :
https://apod.nasa.gov/apod/ap200722.html : gros plan sur Neowise
https://apod.nasa.gov/apod/ap200704.html : une rare photo de farfadets, sortes d’éclairs d’origine orageuse, mais au dessus des nuages et en direction de l’espace. Les farfadets sont extrêmement brefs, encore bien méconnus et mesurent des dizaines de kilomètres de haut. Ils font partie des phénomènes lumineux transitoires, comme les éclairs orageux classiques, mais aussi les jets bleus, les elfs, les gnomes (oui le vocabulaire est sympa^^) : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Upperatmoslight1.jpg

https://apod.nasa.gov/apod/ap200727.html

#19556

Earth's CO2 Home Page

Quel pourcentage de CO2 dans l’air est actuellement d’origine humaine ?

1 %
2 % ?
Quand-même pas 5 % ?

.
.
.
.
En réalité, c’est plus proche de 30 %.
Et on parle bien de l’atmosphère toute entière, que notre petite espèce a complètement modifiée.

Par rapport aux niveaux de 1750, où on avait ~270 ppm, l’augmentation a été de ~47 %, donnant un taux actuel de ~415 ppm.

Deux degrés avant la fin du siècle, leur projet ?

Pour tout dire, 2 °C c’est déjà trop tard. L’écosystème mondial n’y survivra pas. Après tout, vous survivriez, avec « seulement » 39 °C de fièvre toute l’année ?

https://www.co2.earth/

#19554

Quelles sont les règles de démarchage téléphonique après la loi du 24 juillet 2020 ? - par Patrick Lingibé, Avocat. - Arfy'z tranche du Net

Dire qu’il faut des lois pour dire aux sociétés de LAISSER LES GENS TRANQUILLE ET DE PAS FAIRE CHIER…
Une société qui veut me vendre un truc par démarchage n’a strictement aucune chance de me vendre quoi que ce soit.

Pour le coup, je suis plutôt peinard sur mon numéro de portable : je sais pas si c’est le filtre anti-spam de Free Mobile, mais si c’est ça, ça marche très bien. Et c’est un numéro que j’ai depuis 10 ans.
Quant au fixe : lol, qui a encore un fixe ?

Et pour le stop-pub, ça marche pas tant que ça. Vivement une loi, pour qu’on puisse demander des dommages et intérêts en cas de non respect ><.

https://www.arfy.fr/dotclear/index.php?post/2020/08/06/Quelles-sont-les-regles-de-demarchage-telephonique-apres-la-loi-du-loi-du-24-juillet-2020-par-Patrick-Lingibe--Avocat-

#19551

De l'eau en vrac dans les magasins pour remplacer les bouteilles en plastique | Le Penthièvre

Mais mais mais… WTF ?

Quant aux différents filtres appliqués (charbon, osmose inverse…) je serais premièrement curieux de savoir s’il savent de quoi ils parlent, et deuxièmement de connaître le résultat des analyses avant et après de l’eau.

Avec les moyens et les seuils de détection que l’on a aujourd’hui, je suis 100 % sûr qu’on trouvera les mêmes produits avant et après. Peut-être pas forcément dans les mêmes concentrations, mais on les trouvera.

D’ailleurs, la plupart des articles alarmistes qui disent « du plutonium dans l’eau du robinet ! » ou « des pesticides dans l’eau en bouteille ! » parlent d’études dont le seul problème est d’utiliser des appareils de détection plus sensibles qu’il y a 10 ans. Si l’on cherche du plutonium ou des pesticides dans n’importe quelle eau, on en trouvera : ça ne veut pas dire que l’eau est mauvaise, juste que nos méthodes d’analyse sont excellentes (et qu’on ne me parle pas du tritium).

Après faut juste regarder les concentrations de ces produits…
… mais ça c’est le travail du distributeur de l’eau du robinet et (normalement) vous devez recevoir chaque année chez vous les résultats de ces analyses par le biais de votre fournisseur d’eau courante.

Et si vous avez un compteur Geiger-Müller, amusez-vous avec l’eau du robinet : selon les régions (Bretagne, Massif-Central, Corse…) vous pourriez avoir des surprises. Il suffit de laisser stagner l’eau quelques minutes pour que le radon dissout dedans soit parti.

Chacun est libre de boire l’eau qu’il veut, personne n’a à se justifier non plus sur les raisons de tel ou tel choix, mais hors cas exceptionnel (accident, fuite, travaux…), l’eau du robinet est saine, très surveillée et toujours moins chère que l’eau en bouteille, en vrac ou pas en vrac. Bien plus que l’eau de pluie.

Ce n’est toujours qu’une question de peur et de fric.

(lien via Sebsauvage)

https://actu.fr/economie/de-l-eau-en-vrac-dans-les-magasins-pour-remplacer-les-bouteilles-en-plastique_35214976.html/amp

#19550

Tu as 5mn à perdre ? Petit thread (dans l’ordre) d’un poissard xxl en vacances. Si possible partagez, faites du bruit, ce sera ma petite revanche perso. A lire, particulièrement si vous êtes client de ces %&&!!!^% de @LaBanquePostale

Des champions, à la poste. Ils assurent aussi bien qu'ils distribuent des colis...

Voir le thread : ils résilient en vous prévenant par e-mail (qui finit dans les spam, naturellement — quand bien même la loi les oblige à passer par une LRAR) et quand on les appelle, c'est pas leur problème bye-bye.

Je doute qu'il existe réellement un bon assureur (on parle quand même d'une profession qui fait son blé sur votre capacité à pas vous tuer au volant), mais LBP, je n'irais jamais chez eux (ni Axa d'ailleurs, qui nous ont fait chier aussi, notamment en m'envoyant des huissiers par e-mail (!) pour des conneries de contrat non-résilié qui tenaient finalement de leur ressort).

https://mobile.twitter.com/MathieuCavada/status/1289622567226146816

#19549

ev-Move

Oh tiens, Hyundai a un outil pour planifier son voyage avec un véhicule électrique, en posant les lieux où il convient de recharger si on ne veut pas tomber en panne. On ne peut renseigner en type de voiture que les EV de la gamme Hyundai.

Quelques remarques (ayant tout juste fait beaucoup de kilomètres en 15 jours) :

– la nouvelle Ioniq est incroyablement efficiente et sobre. J’ai la hybride rechargeable essence/électrique : à 130 km/h sur l’autoroute, je tourne à 4,2 L/100 (sur un voyage de 500 km, donc bien au delà des 50 km électriques). Sur 600 km de trajets de montagne et un petit peu d’autoroute, en partant avec une batterie vide, je suis à 3,7 L/100. L’hybride type exceptionnellement bien son épingle du jeu.

– l’ordinateur de bord gère super bien la charge de la batterie. Étant monté dans les montagnes, j’ai fait de longues montées sinueuses suivie de longues descentes sinueuses également. L’ODB décide que juste avant la fin de la montée, la batterie doit être la plus vide possible, pour pouvoir recharger un max en descente. Logique, mais il le fait lui-même. Le freinage régénératif en montagne, c’est juste top et c’est sur le relief que cette voiture est clairement la plus économique. Le thermique est plus efficient en montée que sur le plat, et en descente ben la batterie se recharge (beaucoup : 30 % de charge pour 1 000 m de dénivelé, environ).

– Les stations de recharge manquent encore. Certes, je n’en ai pas forcément besoin, mais ça aurait été le cas avec une électrique pure. J’ai pu la recharger deux fois gratuitement tout de même : une fois sur une la borne sur le site du Pont du Gard (recharge gratuite : faut juste installer l’appli et lancer la charge) ; et une fois sur une prise domestique dans un parking souterrain. Je ne suis pas sûr que la prise soit dédiée pour ça, mais j’étais pas le seul à le faire et la borne de recharge officielle était occupée par un SUV qui prenait les deux places sans même s’en servir, donc osef.).

– Ensuite, à Tours, sur un parking payant, j’aurais eu à payer la charge 2,60 € l’heure (pour les 3 heures de charge afin de gagner 50 km, je vous laisse calculer l’arnaque). MAIS, j’y ais repensé, car il n’est pas impossible que du coup je n’ai pas à payer le parking lui-même (les places de charge comprennent alors le tarif charge + parking ; alors qu’en thermique, j’aurais eu à payer le parking). J’ai pas fait attention initialement, mais il se peut que finalement ça soit rentable si ma lecture est bonne).

– les tarifs des bornes sont désormais facturées à la minute ou à l’heure pratiquement partout. En PHEV qui n’a qu’une recharge lente, c’est pas économique. D’ailleurs, le modèle 2016 de la Ioniq electric recharge beaucoup plus vite que le modèle 2020, qui a pourtant une batterie bien plus grande. C’est totalement absurde. On le voit sur le simulateur là : en Ioniq electric, Paris-Clermont se fait en 9 heures avec 4 heures de charge. Moi je dis non.
Encore avec la Kona 64 kWh, c’est seulement 1h30 de charge : deux pauses de 45 minutes pour grignoter, c’est totalement acceptable et ce sont les pauses qu’on ferait normalement (en Tesla, une pause de 30 minutes suffirait, et encore : le trajet pourrait pratiquement se faire en une seule fois avec une Long Range en roulant tranquilement)

– la carte KiWhi pass proposée (gratuitement) par Hyundai à l’achat du véhicule ne m’a servi à rien pour le moment. On en revient toujours au même : le réseau est fragmenté. Y a des bornes à 500 m de chez moi, mais ce n’est pas une borne KiWhi ! C’est un autre truc pour lequel il me faudrait une autre appli ou une autre carte. Dans le village voisin c’est bien une borne KiWhi, et sur les autoroutes, c’est généralement le réseau Ionity. Et les parkings municipaux proposent généralement leur propre trucs avec un abonnement à prendre en mairie. Tu parles d’un foutoir.

— En fait, si vous avez réellement besoin de charger d’urgence : allez voir n’importe quel camping : s’ils sont sympa ils vous prêteront une prise si vous proposez de payer pour les kWh que vous prenez (faites juste gaffe à l’intensité maximale de charge possible sur la prise).

– le prix d’une recharge électrique complète sur l’hybride rechargeable (donc 50-60 km) coûte environ 1,5 € au tarif EDF Base (et dure 3 à 5 heures selon la vitesse de recharge). Disons 3 € / 100 km. C’est toujours nettement moins cher que l’essence. C’est un peu moins cher encore au tarif heures-creuses.

– Ah oui : la charge de la voiture ne démarre pas sur on branche le câble sur une prise dénuée de fiche de terre. Compréhensible (et même encore heureux !), mais faut le savoir. Du coup, un fil de cuivre relié à la fiche de terre et au tuyau d’eau en cuivre et ça marche.
À ce sujet : fuck le format de prise français (non-réversible et non compatible avec les câbles au standard allemand), là où le standard allemand est compatible avec le français et est réversible : la fiche de terre est sur les côtés. Désormais on trouve partout des rallonges et des prises qui font les deux, mais dans les vieilles maisons, c’est pas forcément le cas).

https://ev-move-hyundaifrance-site.benomad.com/

#19547

Lightning Generator Made Of Water (DIY Marx) - YouTube

Un générateur d’arcs de ~150 000 V avec… de l’eau (et un petit générateur primaire) !

C’est en fait un multiplicateur de tension relativement ingénieux dans son fonctionnement (explications dans la vidéo).

Pour le visuel, j’aime énormément le générateur Cockcroft-Walton (à base de condensateurs et de diodes, en cascade), voir sa vidéo.

Et pour le côté aquatique et mystique, voyez également l’étonnant Orage de Kelvin (Kelvins Thunderstorm), voir la vidéo là, qui fonctionne juste avec de la pluie et quelques tamis de cuivre.

https://www.youtube.com/watch?v=WDfZFSay_1A

#19546

GitHub Archive Program: the journey of the world's open source code to the Arctic - The GitHub Blog

Ceux qui connaissent la série littéraire Foundation, pourront y voir un parallèle (qui ne présage rien de bon, d’ailleurs).

Rappelons que Svalbard est une des îles les plus au nord de la Terre et choisie pour un nombre important de raisons : peu d’habitation, stabilité géologique (à comparer à l’Islande, par exemple), stabilité géopolitique (à comparer à la Russie – et même si l’île est officiellement à la Norvège, elle a un statut relativement indépendant).

Le fait que ce soit dans les régions glacées est important pour la conservation. Svalbard n’est pas juste un dépôt de données numérique, mais c’est aussi une immense forteresse pour les graines des plantes du monde entier : la Réserve mondiale de semences du Svalbard.

Pour info :
https://www.youtube.com/watch?v=2_OEsf-1qgY (dans la réserve, par Véritasium)
– et l’épisode 4 « Vavilov » de Cosmos – Possible Worlds en parle (enfin, parle surtout de l’histoire de la création d’une telle réserve, dont Svalbard est aujourd’hui l’aboutissement.

https://github.blog/2020-07-16-github-archive-program-the-journey-of-the-worlds-open-source-code-to-the-arctic/