#19381

Carte du coronavirus (COVID-19)

(carte par Google)

Ce qui est impressionnant, c’est le pourcentage de décès en Allemagne.

L’Allemagne est comparable à l’Espagne, l’Italie ou la France, en terme de taille, de population ou de culture.
Pourtant si dans ces trois pays le taux de mortalité est d’environ 10 % (j’ai juste pris le nombre de décès divisé par le nombre de cas actuels, hors guérisons)…
… en Allemagne il est de 2 %.

Même remarque pour quelques autres pays : Corée du Sud, Suisse, Luxembourg, bien que je ne les comparerais pas à la France : la Corée est nettement plus équipée (les masques sont distribués régulièrement et *tout le monde* en porte) et les coréens disciplinés (mettre un masque dès qu’on tousse est un réflexe normal pour eux).
Le Lux est nettement plus "riche" et probablement médicalement équipé (et ce petit pays n’est pas forcément comparable en terme de circulation des gens), et pareil pour la Suisse : il suffit de quelques centaines de cas en plus pour faire exploser les stats.

Franchement, si ces chiffres reflètent une certaine vérité, il va falloir remettre les choses bien à plat et reconstruire certains modèles de fonctionnement des institutions sanitaires, pas seulement en France.
Cela va sans dire, ça fait longtemps qu’il l’aurait fallu, mais j’espère que c’est assez clair.

Je reste très pessimiste sur ce point quand-même et pour l’instant, l’actualité me donne raison (certains parlent déjà de reprendre les plans de coupure de postes dans les hôpitaux et les cliniques privées sont toujours à moitié vides, sans parlent de l’hôpital qui fait la charité car le gouvernement ne donne toujours rien).

EDIT : Seb et Alex me font la remarque que tous les pays ne font pas tester les populations de la même façon (ce qui est tout à fait exacte). De plus, il semble que certains hôpitaux ne parviennent pas à faire remonter leur statistiques à Paris (ce serait le cas à Marseille, par exemple, qui est tout de même une ville très importante).

L'Allemagne teste beaucoup plus de monde, et donc également les cas bénins. En France, on ne teste déjà que les cas les plus graves, donc ayant (entre eux) déjà un taux de mortalité bien supérieur.
Ce qu'il faut donc voir, c'est que le nombre de cas détecté en France devrait (a priori) être nettement plus élevé, pour un taux de mortalité identique, ce qui réduirait donc ce 10% de mortalité.
Du côté de l'Allemagne, il semble que ne sont comptés comme "décédé du covid-19" que les personnes qui n'avaient pas d'autre affectations longue durée (ALD) en cours, ce qui fausse également les données (vue qu'une bonne partie des décès concerne les personnes déjà fragilisées par une ALD).

Dans tous les cas, il faudra attendre pour avoir des chiffres plus fiables, et voir également un vrai chiffre de la létalité de ce virus.

Une remarque personnelle tout de même :
Quand-bien-même une personne meurt durant cette période non-directement à cause du covid-19, mais à cause d'un manque de soin lié à la surcharge des hôpitaux et donc à l'absence de suivi médical, ça me semble être un chiffre à prendre en compte. Ce sont des vies qui pourraient être sauvegardées en temps normal, et possiblement avec des hôpitaux plus capacitifs. Il s'agit d'un effet de bord lié au virus de façon indirect. Dans l'autre sens, le nombre de décès des accidents de la route sont en chute libre en ce moment. C'est également un effet de bord (positif, cette fois).

Dans sa globalité, le crise sanitaire actuelle est donc nettement plus complexe que juste compter les personnes tuées directement par le coronavirus.

https://google.com/covid19-map/?hl=fr