#19140

Toulouse : Injures et bousculades, une crèche vivante obligée d’interrompre son spectacle en centre-ville

Alors autant ici j’avais parlé de terrorisme : https://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20191215163224 (d’ailleurs le fait en question semble avoir été une fake-news, aux dernières nouvelles), autant ici, ce n’est pas tellement différent.

On a toujours des gens qui tentent de faire taire d’autres gens par la violence pour des questions de croyances, ou d’absence de croyance, et imposer leur vision des choses par la force.

Y a pas de différence avec l’autre « fait divers ».

PS : la violence peut-être physique, verbale ou matérielle. Des insultes ou des vitrines pétées, c’est de la violence dans les deux cas.

***

PPS : c’est tellement con d’en arriver aux mains parce qu’on n’est pas d’accord sur notre culture, que ce soit dans un sens comme dans l’autre, les religieux, ou les soit-disant « progressistes ». Rien n’excuse ou ne justifie l’emploi la violence contre son voisin, son égal.

Ce n’est pas ça, la laïcité. Ce n’est pas « tout le monde abandonne tout ce qu’il est pour devenir un numéro », la laïcité. Au contraire !
La laïcité, c’est « tout le monde est comme il est et peut le montrer tout le temps et partout ».

Je sais que la France depuis des années s’aventure sur la première idée : interdire les signes religieux, interdire les manifestations religieuses (surtout musulmanes, mais aussi les crèches ou les sapins ; c’est global), etc.
Mais je trouve que c’est une grosse erreur.

Déjà, c’est peine perdue : la religion, les croyances et les mythes sont profondément ancrées partout autour de nous. Par exemple : quelle années sommes nous ? Et ce chiffre représente quoi ? […] Voilà.
Le nom des jours, le noms des mois, ceux des planètes, et des étoiles, sont d’origine mythologique. Certains éléments chimiques aussi (hélium, palladium, uranium, au hasard), certains plats, certains fromages… y a pas un domaines où on ne trouve pas une référence à notre passé fortement marqué par la religion. Est-ce un problème ? Non. Doit-on changer ça ? Non. Peut-on changer ça ? Oui, mais quel intérêt ? Doit-on continuer ? Non, pas forcément.

Si l’on n’accepte pas notre héritage du passé, comment voulez-vous qu’on construise notre avenir ? Le passé et le présent sont les fondations de demain. On n’est pas obligé de construire de la même façon, mais on est obligé de construire par dessus, et s’en servir.

Si Noël ne vous plaît pas, c’est pas grave. Si Noël vous plaît, tant mieux pour vous. Vous êtes libres de faire comme vous voulez. Alors laissez aussi cette liberté aux autres, qui que vous soyez : c’est la moindre des choses.

https://www.20minutes.fr/societe/2675467-20191215-toulouse-injures-bousculades-creche-vivante-obligee-interrompre-spectacle-centre-ville