#18884

Earth's Rotation Visualized in a Timelapse of the Milky Way Galaxy

Quand on regarde le ciel durant des heures (en timelapse), le ciel tourne. Ici, ils ont fixé le ciel et du coup c’est le sol qui bouge.

C’est court, mais ça donne déjà un effet de « grandeur » au ciel. En tout cas c’est une bonne idée.

https://www.geeksaresexy.net/2019/08/17/earths-rotation-visualized-in-a-timelapse-of-the-milky-way-galaxy/

#18883

📰 Une technologie de chargement automatisée pour les véhicules électriques

L’idée est sympa : on se gare, ça recharge, mais l’induction, à part pour cuisiner, je ne pense pas que ce soit l’avenir.

Ils feraient mieux de mettre une prise de recharge sous la voiture et un petit bras articulé qui va se docker dessus quand la voiture est arrêtée.

L’induction, c’est déjà 30 % de pertes dans le meilleur des cas (en pratique, pour les téléphones, on perd entre 30 et 54 % d’énergie). Avance ta voiture 50 cm de trop ou pas assez et t’as encore plus de pertes.

Et puis j’espère qu’on rigole : les super-chargeurs (Tesla ou autres) délivrent 100 kW. C’est une puissance absolument colossale : c’est à peu près la consommation moyenne d’un immeuble de 100 appartements.

Faire passer dans un fil de cuivre c’est déjà quelque chose, faire passer ça en induction, j’attends de voir et de rire : les forces magnétiques doivent être tellement intenses que la voiture de 2 tonnes pourrait bien être projeté au plafond au moment de l’allumage.

PS : on peut bien-sûr recharger moins vite, mais si c’est pour rester parqué durant 15 heures, hormis la nuit, ce n’est pas intéressant.

Dans un monde où l’on devrait plutôt réduire les pertes au maximum, l’induction n’est clairement pas la solution. Vous imaginez : sur 58 réacteurs nucléaires en France, en avoir 20 qui tournent plein pot pour rien ? Juste parce que brancher un fil en sortant de sa voir c’est trop déjà trop en demander ?

Et puis payer 30 % en plus, ça reviendrait à réduire le principal avantage d’une voiture électrique, à savoir pourvoir faire le plein pour 10 €.

Bref, idée pratique à l’usage, mais catastrophique sur le plan énergétique, écologique et même philosophique (l’électrique est là pour réduire les émissions de GES, pas en exploser la production par une gestion débile de la recharge).

PS : l’induction est, en revanche, phénoménal pour cuisiner : le rendement est d’environ 90 %, là où le gaz est à 50 % et le reste (thermique / vitro / …) sont tous assez mauvais aussi.

Si l’induction marche bien ici, c’est parce que l’énergie est transmise directement à la casserole, et que le chauffage se fait directement dans la casserole. Il n’y a besoin de chauffer l’air, que l’air se déplace contre la casserole, chauffe la casserole par conduction, qui ensuite chauffe les aliments.

Il n’y a que très peu de pertes pour l’induction, et la poêle prend très vite la température voulue. Qui plus est, hormis un petit ventilo sur certains modèles, il n’y a aucune pièce mobile ni aucune pièce dans l’appareil qui chauffe. Seule la casserole chauffe (la plaque elle-même chauffe parce que la casserole est dessus, ce n’est pas comme une plaque en fonte à résistance électrique).

https://www.techno-science.net/actualite/technologie-chargement-automatisee-vehicules-electriques-N18711.html