#18190

Where is the edge of space? - YouTube

Mh… c’est vrai ça : pour un avion donné à une vitesse donnée, il y a une altitude où il n’y a plus suffisamment d’air pour que l’avion grimpe : la portance (obtenue en déviant l’air vers le bas) s’équilibre alors avec la pesanteur.

Pour maintenir une portance excédentaire et continuer de monter, il faut aller plus vite.
On pourrait définir l’espace l’altitude à laquelle cette vitesse dépasse la vitesse de satellisation (vitesse à partir de laquelle on est en orbite).
Dit autrement, sous cette définition, c’est donc l’altitude à partir de laquelle un avion passe d’un moteur aérodynamique à un moteur purement gravitationnel.

Bien-sûr, ceci varierait pour chaque avion en fonction de sa portance, mais au moins il y aurait une logique derrière, là où la ligne de Karman à « 100 km » d’altitude est juste un chiffre rond.

Avec ça, pour un satellite typique, les calculs donnent plutôt une ligne située entre 70 et 90 km d’altitude.

https://www.youtube.com/watch?v=nILOHp79njQ

#18189

How browser rendering works — behind the scenes – LogRocket

Un article qui explique succintement comment fonctionne un moteur de rendu d’un navigateur, en particulier comment il traite le JS, l’arbre DOM (le HTML) et le CSSOM (le CSS).

La connaissance de ceci permet de savoir où placer les différents éléments.

Par exemple : le HTML commence à charger, mais le JS est bloquant : dès qu’il y a du JS dans la page (inline, ou non), alors le parsage du HTML se pause : ceci, car le JS peut modifier le HTML. Il est donc inutile de parser un truc qui peut être changé par la suite.

Or, le JS peut également toucher au CSS. Pour ça, le CSSOM doit être prêt. Donc le CSS doit être parsé pour que le JS puisse être éxécuté, et le JS doit être exécuté si on peut que le HTML soit parsé.

Dit autrement, le navigateur doit avoir fini de charger dans cet ordre :
– le CSS
– le JS (se finit après le JS)
– le HTML (terminé à la fin, quand la dernière balise se ferme)

Aussi, si on veut que la page s’affiche vite pour que le lecteur le lise rapidement, il faut donc que le CSS soit fini le plus tôt possible pour que l’information (portée par le HTML) soit affichée correctement.
Enfin, vu que le JS est bloquant, l’information utile de la page doit être affichée avant l’exécution des scripts.

Du coup, on voit bien que le CSS doit être placé au début du document et le JS à la fin : https://lehollandaisvolant.net/?d=2015/08/27/18/46/54-pourquoi-mettre-le-javascript-a-la-fin-et-le-css-au-debut

https://blog.logrocket.com/how-browser-rendering-works-behind-the-scenes-6782b0e8fb10