#18088

chou-rouge-ph.jpg (image) - 1210x1613px

~ Expérience du soir ~

Si vous faites cuire du chou rouge dans de l’eau, récupérez l’eau de cuisson !
Mettez-en sur une assiette ou dans un verre et ajoutez du vinaigre : le liquide vire du violet au rose. C’est juste magnifique, et absolument sans risque, même pour des enfants.

(ce qui suit est plus dangereux, faites le devant vos enfants seulement si vous savez ce que vous faites, mais ne les laissez pas faire ni toucher la soude)

Si comme moi vous avez de la soude (hydroxyde de sodium, « lessive de soude », pas le bicarbonate de soude), mettez-en un peu dans le jus de chou : ce dernier vire au vert ! Si vous en versez beaucoup, il virera au jaune !

Mieux ! Dans ce bécher sur la photo (oui mes verres sont des béchers), j’ai versé de l’eau de cuisson de chou rouge (un peu dilué). J’ai ajouté du vinaigre, puis j’ai ajouté de la soude.

Ce qui est magnifique, c’est que la soude est bien plus dense que le reste : il coule en bas.
Le fond du bécher est donc jaune.

Un peu plus haut, la soude (en versant) a eu le temps de se mélanger avec le liquide : la soude est moins concentrée, mais toujours majoritaire sur le vinaigre.
Le milieu-bas du bécher est donc vert.

Au milieu, la soude et le vinaigre sont en contact : ils se neutralisent. Le pH est neutre.
L’interface est donc violette sombre.

Juste au dessus, le vinaigre est majoritaire mais assez dilué.
Le milieu-haut est violet clair.

Tout en haut, le vinaigre est concentré.
Le haut est rose-orangé.

Tout ça car le jus de chou-rouge contient un composé qui réagit au pH. Ici, on a dans le même bécher, toute l’échelle de teinte, différentiée grâce à la différence de densité.
(l’expérience marche mieux si le jus de chou est encore chaud : la soude (froide) coulera encore mieux au fond)

BTW, essayez vraiment la prochaine fois que vous faites du chou rouge : la photo là est jolie (quoique flou) mais ne capture pas toute la beauté du truc, ni la dynamique du liquide, qui (par convection) se déplace et se mélange lentement, tout en faisant valser l’interface acide-base, comme des vagues **)

https://lehollandaisvolant.net/img/a6/chou-rouge-ph.jpg

#18087

Rivian : ce sérieux concurrent de Tesla présentera ses voitures électriques en fin d'année - Vroom - Numerama

Vous vous souvenez du problème des différents chargeurs selon la marque et le modèle de téléphone, avant que tous les acteurs du marchés ne soient forcés à utiliser le micro-USB (sauf Apple, qui n’est pas soumise à la loi) ?

Ben bientôt y aura ça aussi pour les voitures électriques.

(Et comme d’hab, le législateur arrivera 15 ans en retard pour imposer un format universel déjà désuet à ce moment là…)

https://www.numerama.com/vroom/440463-rivian-ce-serieux-concurrent-de-tesla-presentera-ses-voitures-electriques-en-fin-dannee.html

#18086

element.addEventListener | MDN

Tiens, je ne connaissais pas l’option « {once: true} » à mettre sur les eventListeners.

C’est pratique : ça permet d’ajouter un eventListener à usage unique : dès que l’événement est déclenché, il s’exécute puis de désactive et disparaît.

Je l’utilise pour les menus clicables : je déroule un menu au clic. Mais je veux qu’un clic quelque part ailleurs sur la page (en dehors du menu) referme ce menu.

Dans le clic sur le menu, j’ajoute un window.eventListener(click, {}, {once: true}), et je teste si le clic a lieu sur le menu. Si c’est en dehors du menu, je ferme le menu.

Ça évite d’ajouter un événement sur le document qui écoute en permanence pour un click (alors qu’il n’y en a besoin que si un menu est ouvert, en fait).

https://developer.mozilla.org/fr/docs/Web/API/EventTarget/addEventListener