#17318

SparKIT - Compact high voltage electrostatic generator kits

Un mini kit pour fabriquer son propre mini-générateur de Wimshurst (un générateur électrostatique à très haute tension).

Je vois pas trop à l’échelle là, mais chaque centimètre d’un arc électrique dans l’air correspond à 30 000 V (l’air a une rigidité diélectrique de 3 000 V/mm, donc de 30 000 V/cm).

Le générateur de Wimshurst (ici), tout comme celui de Van de Graaff sont des générateurs électrostatiques. Ici, des collecteurs (balais, ou ruban en plastique) arrachent des électrons d’une partie tournante et les envoie sur un support métallique (généralement sphérique). Sur ce kit, ce sont les deux boules au bout des branches. Quand la quantité de charge sur les sphères est suffisantes, un arc s’amorce et les charges se rééquilibrent.

La bobine Tesla, elle, est un transformateur électromagnétique : c’est un phénomène d’induction qui permet d’élever la tension. Un bloc transfo qui transforme 230 V en 23 V (alternatifs tous les deux), quand on le branche à l’envers, fera passer le 230 V à 2 300 V. C’est la taille des deux bobines qui définit le rapport entre les deux tensions.
Le génie de Tesla lui a permis d’imaginer un transformateur où la fréquence du courant et la géométrie des bobines sont finement définies pour obtenir une résonance électrique entre les deux bobines, augmentant encore plus la tension en sortie.

BTW, j’ai trouvé ce site via PlasmaChannel, dont j’avais déjà parlé, et qui sponsorisent désormais cette chaîne (la chaîne va faire des vidéos sur ce kit).
Quant à la mini bobine Tesla fonctionnant sur du 3 V, je l’ai finie : https://twitter.com/lehollandaisv/status/977546811664715777 :D

Enfin, si vous la prenez, n’hésitez pas à prendre aussi le module "corona rotor". Contrairement aux tiges, qui terminent sur une sphère, les extrémités de ce module sont pointues. L’accumulation de charge dans la pointe est telle que des électrons sont éjectés de la pointe (la surface étant trop petite pour contenir tant de charge). Les électrons ionisent l’air de façon visible et ça fait une sorte de fumée lumineuse formée de micro-étincelles.

Par ailleurs, l’éjection d’un électron (négatif) de la pointe (négative aussi) provoque une vive répulsion. Si la pointe est sur un rotor, ce dernier se met à tourner : c’est un rotor propulsé par des éclairs, et c’est pas loin d’être le même principe qu’un moteur à propulsion ionique (article CSeu prévu sur ça ;) ).

Btw, c’est aussi pour ça que les paratonnerres sont pointues : pour avoir un champ électrique beaucoup plus fort sur la pointe et donc attirer les éclairs. Et c’est pour ça que la bobine Tesla ou Van de Graaff sont coiffées d’une sphère : ici on veut garder les charges dessus, donc il faut une surface lisse, où l’effet Corona est limité.

http://www.sparkitelectrostatics.com/