Category:Nobel laureates with multiple Nobel awards - Wikipedia

#16119

Ah, donc Marie Curie n’est pas la seule personne à avoir eu deux prix Nobel dans deux disciplines différentes.

Linux Pauling a reçu également deux prix : en chimie et celui de la paix.

Frederick Sanger et John Bardeen ont reçu chacun deux prix également, mais dans des disciplines identiques (physique et chimie respectivement).

Et après c’est tout… Il n’y a pas plus de monde à avoir reçu plus d’un prix Nobel.

Madame Curie reste à ce jour la seule personne à avoir gagné deux prix Nobel dans deux différents domaines de la science.

https://en.wikipedia.org/wiki/Category:Nobel_laureates_with_multiple_Nobel_awards

Why Zen Mode Isn’t the Answer to Everything

#16118

Je suis d’accord : les interfaces ultra-épurées ne sont pas la solution à tout. C’est écrit dans l’article : quand les contrôles disparaissent sans arrêt, ça demande plus de temps pour les faire réapparaître quand on en a besoin.

C’est le cas pour Word par exemple. Quand on écrit dans Word, on n’écrit pas pour écrire du texte brut, on écrit pour écrire dans Word avec tout ce qui va avec (formatage, etc.). Le ruban avec les outils de formatage doit donc faire partie de l’interface, zen ou pas zen.

Si il faut un mode zen à votre application, c’est qu’elle est de base inutilement surchargée.
La vider toute son interface ne servira à rien : faites des choix et virez ce qui doit être viré tout en gardant ce qui doit rester.

Il y a des trucs qu’on n’a tout simplement pas besoin d’avoir constamment sous les yeux. Ce qu’on a besoin d’avoir sous les yeux dépend fortement du contexte.
C’est exactement ce que Steve Jobs a reproché aux tout premiers smartphones avec les claviers physiques. Dans son iPhone (le premier) il a fait en sorte que le clavier soit tactile, justement pour ne l’afficher que quand c’est nécessaire, et ainsi profiter d’un écran plus grand pour les autres applications.

Bref, c’est pour ça que je préfère une interface efficace mais "fancy" plutôt qu’une interface épurée mais où il faut toute une myriade de manœuvres pour faire quoi que ce soit.
En exemple je citerai ici Gnome 2 versus Gnome 3. Le premier était efficace mais vieillot, le second est joli mais je ne le trouve pas pratique du tout. Je peux même faire une remarque similaire avec XP versus W10. La dernière version de Windows est certes retravaillée, simplifiée, mais pour un usage vaguement poussé, c’est tout de suite le bordel (et il suffit de voir que là aussi ils ont fait un écran avec les paramètres de base (mode zen) tout en conservant l’accès à l’historique "panneau de configuration" bien plus complet.

Je digresse en disant que c’est la même chose pour tout ce qui est "kiss" : à quoi ça sert d’avoir 15 programmes indépendants quand, de toute façon, ils seront constamment emmenés à être utilisés ensembles ? Autant tout fusionner sous une seule interface (gui ou cli, hein) et gagner en performance et en puissance.

Là encore je préfère et ait toujours préféré faire des choix motivés et raisonnés plutôt qu’appliquer une conduite et une mécanique stricte dictée par des règles qui ne couvrent jamais tout..

https://www.nngroup.com/articles/zen-mode/

Coupure de courant et auto-hébergement - Le blog de Genma

#16117

Mouais, si on ne veut pas héberger ses fichiers ailleurs à cause de la centralisation et la dépendance vis à vis d’une entreprise tierce, ça pose le problème des coupures de courant.

Je vois deux solutions : soit devenir indépendant électriquement aussi, soit ne pas utiliser l’auto-hébergement.

Et entre le cloud des GAFAM et le tout auto-hébergé, il y a toujours les hébergeurs soit associatifs, soit locaux, soit situés en France (en ce qui nous concerne). Perso c’est la solution que j’ai choisi et je n’ai rien à redire. L’avantage c’est qu’en cas de panne, ben le problème est résolu par quelqu’un dont c’est le travail et qu’on paye (via l’abonnement) à le faire. Ok, une partie de nos données est hébergée dans des data-centers, mais ça ne comporte pas seulement des inconvénients, faut arrêter un peu. Les avantages que j’y vois et pour l’usage que j’en ai, mon choix est vite fait.

https://blog.genma.fr/?Coupure-de-courant-et-auto-hebergement

Loading Ubuntu on Systems Using PCIe M2 Drives

#16116

Mon Dell dispose d’un emplacement SSD M.2 qui fait à la fois SATA et PCIe 4x. L’avantage du second, c’est qu’il permet de débits de fou : jusqu’à 1,9 Go/s (oui, Go et pas Gb) là où le Sata est limité à ~500 Mo/s.

Ici, une astuce pour faire reconnaître ce type de disque à Ubuntu, en ajoutant un paramètre à la ligne de commande du GrUB.