#15872

How do I unlock a SQLite database? - Stack Overflow

Si en SQLite il vous arrive d’avoir une erreur disant que la BDD est verouillée (« General error: 5 database is locked »), c’est que vous avez sûrement manqué de fermer un curseur quelque part.

Vérifiez les fetch() et ajoutez un closeCursor() en dessous de votre boucle.

En PHP par exemple :

$req = $handle->query("SELECT * FROM table");
$data = $req->fetch();

Ajoutez ça à la suite :

$req->closeCursor();

Logique, mais quand on le sait pas on peut toujours chercher…
Les forums sont pleins de cette question spécifique, mais la plupart ont des hacks farfelues (relancer Apache, etc.) qui ne sont pas des solutions.

http://stackoverflow.com/questions/151026/how-do-i-unlock-a-sqlite-database

#15870

Change.org - Journal | Facebook

La réponse de Change.org à l’article de l’Espresso et sa traduction par Framasoft hier.

Par contre ça m’étonne qu’ils disent que Framablog ne leur ait pas laissé faire un droit de réponse : c’est obligatoire, et ce n’est pas le genre de la maison de jouer avec ça… Mais bon, ok, je partage juste la réponse de Change.org.

https://www.facebook.com/Change.orgFrance/posts/1039429219468352

#15869

Shower Thoughts — It’s really convenient that plants change color...

J’aime bien ce blog « Shower Thoughts ».

It’s really convenient that plants change color when tasiest

Je note le côté humoristique, mais il faut savoir que c’est le sens gustatif des êtres vivants qui se sont adaptés à aimer d’avantage le fruit mûr que le fruit pas mûr, par évolution et sélection naturelle.

Dans une population d’individus, le fait d’aimer ou non un fruit mûr ou non est défini en partie par les gènes.
Les fruits mûrs contiennent de fait plus de nutriments : les êtres vivants qui les préfèrent (au goût) à des fruits non-mûrs survivent donc mieux. Au fil des générations, les individus qui préfèrent les fruits non-mûrs vont peu à peu disparaître : ils sont plus faibles, doivent manger beaucoup plus pour absorber autant, et aussi s’exposent plus aux prédateurs dans leur quête de nourriture.

Au bout d’un moment, il ne restera plus que des individus qui aiment des fruits mûrs sur les fruits non-mûrs, et nous y voilà.

C’est la même chose avec les mauvaises odeurs. Les odeurs soufrés, chlorés, fluorés, sont très fortes et on a tendance à les fuir. Les produits responsables de ces odeurs sont également très toxiques, ce qui n’est pas du tout un hasard.

Dans une population d’individus, ceux qui s’en sortent ont donc été les individus qui ont fuit ces produits, et non ceux qui ont voulu vivre avec car les trouvant à leur goût. Ces derniers en sont morts directement, les empêchant de se reproduire et partager leur leur gènes.
À la fin, il ne sont là aussi resté que ceux qui fuient les produits toxiques à l’odeur.

La toxicité n’indique donc rien sur l’odeur : c’est plutôt l’odeur qui renseigne sur la toxicité.

Une autre conclusion, plus générale, est que nous (tous les êtres vivants, en fait) évoluons pour survivre. Une très grande partie de nos réflexes sont là pour ça :
– Les animaux fuient le feu pour survivre
– Les humains l’adorent : le feu permet de cuire la bouffe, qui en devient plus nutritive, et faire fuir les prédateurs
– le vertige est un réflexe de survie aussi, qui nous pousse à nous éloigner d’un précipice et risquer de tomber
– la vue du sang est désagréable et nous pousse à fuir un lieu qui a vu la mort
– la vue d’une araignée, d’un reptile ou d’autres phobies sont aussi des réflexes, parfois ancestraux.
– etc.

http://just-shower-thoughts.tumblr.com/post/147716629159/its-really-convenient-that-plants-change-color

#15868

J'ai codé la nuit de noël - GBProd

J’ai quotidiennement ce problème dans mon métier, je suis sûr que vous connaissez ça.
Cette personne qui vient vous voir en disant :

“Gilles, je peux te déranger 5 minutes ?”

En réalité, juste en posant cette question, elle vient déjà de me déranger 20 minutes alors que je ne lui ai pas répondu.

S’il vous plaît, respectez l’état de concentration, de “transe” des développeurs.
http://gb-prod.fr/2016/07/20/j-ai-code-la-nuit-de-noel.html

#15867

Le bitcoin et la blockchain : des gouffres énergétiques

Un gouffre énergétique ça n’existe pas : on dispose d’une source d’énergie qui produit en 30 minutes ce que l’humanité consomme en une année et qui fera comme ça durant quelques milliards d’années encore.

Alors où est le problème ? Ah oui : des gens qui ne veulent pas qu’on s’en serve et qui préfèrent nous vendre de l’énergie sale, chère, et responsable de la guerre au au moyen-orient et non-stop depuis 40 ans.

https://theconversation.com/le-bitcoin-et-la-blockchain-des-gouffres-energetiques-62335