#14204

Firefox : version 1.3 pour iOS et lourde décision sur la compatibilité Webkit - Next INpact

« D’un côté, les utilisateurs apprécieront certainement d’avoir des sites web parfaitement alignés et dont les différentes zones fonctionnent sans anicroche. De l’autre, certains reprocheront à Mozilla de rendre les armes et de légitimer en quelque sorte le travail des développeurs qui ne veulent pas voir plus loin que Webkit. »

Donc Firefox va prendre en compte les préfixes Webkit.

Si ça va plus loin que la simple prise en compte des lignes CSS avec Webkit (dont 90% sont totalement inutiles avec un navigateur à jour) alors ça voudra dire qu’il y aura une ligne de plus dans l’agent-utilisateur de Firefox.

Oui, comme à l’époque ou IE se disait « Netscape compatible » en ajoutant une ligne dans l’UA. C’est pour ça que l’UA est devenu un tel immonde foutoir.

Lisez ça : L’histoire des user-agent, c’est instructif et assez amusant, ou triste, c’est selon, mais une chose est sûre : ça va empirer.
http://www.nextinpact.com/news/97903-firefox-version-1-3-pour-ios-et-lourde-decision-sur-compatibilite-webkit.htm

#14203

Ça se passe là haut...: Une nouvelle méthode de détection de la matière noire

Ah oui, c’est tout con… mais ça ne dira pas si la matière noire est effectivement une "matière" ou autre chose…
Je ne sais pas s’il y a du nouveau récemment, mais autrement la matière noire pourrait très bien être l’interaction gravitationnelle d’un autre univers.


La matière noire (actuellement le mystère le plus ancien de la physique moderne) a été proposé pour expliquer la forme des galaxies. Normalement, plus on s’éloigne du centre d’une galaxie, plus les étoiles qui gravitent autour de ce centre voyagent lentement. Ça marche aussi pour les planètes : Mercure a une période de révolution bien plus courte que celle de Neptune.
Il a été observé que les galaxies ne tournaient pas de cette façon : à partir d’une certaine distance du centre, toutes les étoiles ont la même vitesse. Et on a observé ça dans toutes les galaxies spirales.

C’est donc comme s’il y avait une force, une matière, un "quelque chose" qui pousse les étoiles très éloignées à tourner aussi vite que celles bien plus proches du centre, sans pour autant se retrouver éjecté dans l’espace inter-galactique.

On sait que cette force fonctionne avec la gravité.
On sait qu’elle doit représenter au moins 4/5 de toute la gravité de l’univers (le 1/5 restant étant la matière normale, la notre, celle du tableau périodique : matière baryonique).
On sait que la matière noire n’interagit pas avec la lumière, l’interaction forte ou faible et ne forme pas d’amas moléculaires (pas d’interaction avec elle-même).

Et c’est tout ce qu’on sait.
On sait donc simplement que c’est "quelque chose" qui apporte une interaction gravitationnelle 400% plus intense que la matière baryonique de notre univers. Si c’est une "matière" au sens habituel ou si c’est une interaction provenant d’un autre univers, on ne sait pas. On sait juste que c’est là, car on en détecte les effets sur notre univers.
http://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2016/01/une-nouvelle-methode-de-detection-de-la.html

#14202

Veille et liens – Carnet de notes

Ou comment le blogging "en réponse à un autre blog" est devenu décentralisé.
Ce qui se faisait avant dans les commentaires sous l’article, se fait désormais sur son blog.

Je ne saurais dire ce qui est le mieux.

Les réseaux sociaux sont les seuls à concilier les avantages des deux : chacun a son mur avec ses commentaires, mais on peut aussi trier les données par article+comms.
https://n.survol.fr/n/veille-et-liens