#14194

You Will Find a Shiny Carvanha Before You Find a Feebas - Cheezburger

« Finding Feebas ».
Totalement irréaliste.

En fait, dans pokémon, j’ai capturé Mewtwo avec un pokéball, trouvé un starter shiney, battu la ligue RBJ avec des pokémon lv<30, fini le pokedex, monté un magicarpe niveau 100, trouvé Mew, mais je n’ai jamais trouvé le moindre Barpau de ma vie.

Je préfère encore être enfermé dans Bugville plutôt d’essayer de le trouver >_<.

cc@Matronix ;)
http://cheezburger.com/8012707840

#14193

Découvrez comment les minéraux dans le sol ont eu un rôle fondamental dans la prospérité de la vie sur Terre | SooCurious

L’eau n’est pas indispensable à la vie dans le sens communément véhiculé : la vie s’est basée autour de l’eau parce que l’eau était abondant et avait les propriétés physico-chimiques qu’il faut.

Une autre planète, avec un autre "super" solvant comme l’eau pourrait très bien abriter une vie sans eau, mais basée sur cet autre solvant.

Idem pour tous les minéraux et éléments : la vie est basée sur l’oxygène, l’hydrogène, le carbone et l’azote principalement. À la surface de la Terre, les éléments les plus communs sont ceux-là.
Et même dans l’univers, les éléments les plus présents sont l’hydrogène, l’oxygène, le carbone et l’azote (je mets l’hélium à part car n’est pas chimiquement actif) et dans cet ordre.

La vie s’est formée avec ce qu’il y avait, dans les proportions qu’il y avait.

Peut-être qu’une vie basée sur le plomb, le sélénium et l’arsenic est possible, mais elle est largement moins probable de se former car ces éléments sont moins présents.
Il y a 1 un 2 ans, une forme de vie où le phosphore était substitué par l’arsenic (du même groupe chimique). C’était dans un lac à forte teneur en arsenic.

Enfin, n’oublions que nous ne sommes qu’un petit tas d’atomes muni d’un prénom.
http://soocurious.com/fr/mineraux-terre-vie/

#14191

Note CSS - JS

Si on utilise les dataSet HTML avec du JS, il est parfois inutile d’ajouter en plus des Classes.

Par exemple, dans un lecteur RSS j’ai la liste <ul> des flux <li>. Chaque élément contient une classe pour le mettre en couleur (par CSS) si le flux possède des éléments non-lus.
Cette classe est mise à jour en JS : si je marque un élément comme "lu" et que le nombre d’éléments "non-lu" de ce flux atteint 0, alors la classe est supprimée et l’élément <li> est masqué.

C’est tout à fait classique et ça marche.
Mais on peut faire plus simple.

Ici, le nombre d’éléments "non-lu" est stocké dans un dataSet sur le <li>. Ainsi : <li data-nb-unread="4">. Quand j’en marque un comme "lu", ce compteur est descendu à 3, naturellement, à l’aide de JS :
li.dataset.nbUnread -= 1;


Ici, plutôt que de poursuivre le code JS, avec un test sur le "nbUnread" pour voir s’il est égal à 0 et s‘il faut oui ou non retirer la classe "has-unread", on laisser tomber la classe et on teste directement l’attribut "data-nb-unread" en CSS :

CSS :
#feed-list li:not([data-nbrun="0"]) { … }


Ça mettra en valeur tous les <li> qui ont des éléments "non-lus" (compteur différent de "0"), exactement comme une classe.

L’avantage ici est d’avoir moins de code JS (donc plus rapide et mieux maintenable), moins d’attributs (arbre HTML plus simple à lire). L’inconvénient c’est que le CSS travail un peu plus : tester un attribut est plus lent que tester une classe.

Dans tous les cas, l’astuce est pratique et permet de réduire un peu le code JS.
Je trouve ça toujours aussi fascinant, de voir ici le HTML, le CSS et le JS interagir comme un tout. Oui c’est trivial, normal, ou ce que vous voulez, mais je trouve ça beau quand-même.
http://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20160102164326

#14190

image - 451x395px

Et après certains s’indignent en brandissant le point Godwin à la simple mention de "Vichy".
https://lh3.googleusercontent.com/-DiqKbi_xo7g/VobLEpicHnI/AAAAAAAAurU/xvK7i_wjqmQ/w451-h395-p/2016%2B-%2B1

#14187

Cape Herb & Spice - cherchez l'erreur de la Mondialisation - Arfy'z tranche du Net

Du sel de l’Atlantique, produit en Inde, emballé en Afrique du Sud et consommé en France.

Et encore, de l’Atlantique signifie que ça peut aussi bien être du sel provenant de France, d’Islande, du Canada, du Brésil ou du Sénégal…
http://www.arfy.fr/dotclear/index.php?post%2F2016%2F01%2F02%2FCape-Herb-Spice-cherchez-l-erreur-de-la-Mondialisation