#18534

Guillaume QUINTIN sur Twitter : "Qui peut me dire le nom de ce sénateur?? https://t.co/zQ1QfG3B4A"

Belle ambiance au Sénat…

Le Sénat s’oppose au gouvernement. La réponse de ce dernier ? Les menacer de supprimer le Sénat.

***

Je sais que par le passé j’ai souvent pesté contre le Sénat (très cher, inutile, double figure avec l’assemblée etc.).
Je veux juste dire que depuis quelques mois je me suis rendu compte de leur intérêt.

Je pense toujours qu’on pourrait réduire l’effectif des deux chambres, mais en avoir deux avec un rythme de renouvellement différent et différé est important.

Ça évite qu’un gouvernement ait tous les pouvoirs (les 3) sans aucune opposition.

Parce qu’on le voit désormais à chaque fois : les élus ne votent plus en fonction de ce qu’ils pensent où ce que pensent leurs administrés, mais en fonction de leur parti. Il n’est pas rare non plus de voir un parlementaire être exclu d’un parti pour ne pas avoir suivi la consigne, ni de voir un parlementaire dire (une fois sorti de l’hémicycle) quelque chose comme « j’aurais bien voté A, mais la consigne était de voter B ».

Et ça c’est très grave : ça veut dire que le pouvoir législatif n’est plus entre les mains de ceux qu’on nous dit qu’il est, mais ailleurs (dans les mains de l’exécutif, en l’occurrence).

https://twitter.com/GuillaumeQ1T1/status/1120316961559388160

#18533

capture-du-2019-04-21-13-22-31.png (image) - 840x172px

Est-ce bien normal que l’ANTS, le site du gouvernement pour les titres sécurisés (permis, carte grise, CI…) soit en Opt-Out pour la prospection commerciale ?

Cette case est décôchée par défaut.

Pire, je suis outré que le site du gouvernement use de la prospection commerciale. Depuis quand l’État est un commerce ? C’est ça na « startup-nation » ?

Pire, si vous faites la démarche papier, il y a également une case (la même) tout en bas des papiers, qu’il faut cocher pour ne pas recevoir de publicité de merde.

https://lehollandaisvolant.net/img/62/capture-du-2019-04-21-13-22-31.png

#18530

Sur Android, Google vous demande désormais de choisir votre navigateur et votre moteur de recherche - Tech - Numerama

Notez qu’on choisis un « navigateur additionnel » et pas « en remplacement ».

Je continue de trouver ce système totalement idiot.

Y a un problème, oui, et je n’ai pas de solution, non, mais je ne vois pas en quoi ceci est une solution.

Et pourquoi s’arrêter là ? Pourquoi pas un ballot-screen pour le client e-mail ? le programme de messagerie ? l’appareil photo ? Et tout l’OS tant qu’on y est ?

Pourquoi ils ne disent pas que ce sont eux qui imposent aux constructeurs d’installer tout l’écosystème Google sur les téléphones (une des conditions pour que les constructeurs puissent installer Android gratuitement) ?

Pourquoi les applis Google ne sont toujours pas supprimables (non, « désactiver » ça compte pas) ?

https://www.numerama.com/tech/482183-sur-android-google-vous-demande-desormais-de-choisir-votre-navigateur-et-votre-moteur-de-recherche.html

#18525

Machine Learning is Fun! – Adam Geitgey – Medium

Un article qui explique le principe derrière le machine learning.

Le principe de base est très simple, et en fait, on peut se douter qu’on le retrouve à peu près partout.

Par contre, c’est juste un algorithme tout ce qu’il y a de plus basique : il n’y a aucune intelligence artificielle derrière : juste des math et quelques "if".

Ni le programme ni le programmeur n’ont besoin de savoir comment ça fonctionne : on donne juste des variables en entrée ainsi que les résultats et l’algo nous donne la relation entre ces nombres. Ensuite, pour l’utilisation "en prod", on ne donnera que les variables et le programme nous sort le résultat.

Comme il le dit, c’est comme si on avait ça :

10 5 2 = 4
6  2 4 = 7
6  1 4 = 10

On a les variables à gauche et le résultat à droite, il manque juste les opérations (+, −, ×, ÷) entre les nombres de gauche. C’est ça que l’algo va essayer de déterminer, en essayant sur un grand nombre de données en entrée.

Une fois que l’algo sera entraîné (qu’il aura trouvé la formule qui va bien — ou qui s’en approche suffisamment bien), on peut lui donner juste les variables et il nous donnera le résultat :

5 5 4 = ?

La principale difficultée est :
– trouver les bonnes variables pour un problème donné ;
– avoir suffisamment de données pour entraîner la machine (et être sûr que la formule fonctionne bien). Par exemple, si on a juste ces données là :

2 2 1 = 4

Ce n’est pas assez. Car plusieurs solutions fonctionnent :

2 + 2 ÷ 1 = 4
2 × 2 × 1 = 4
2 × 2 ÷ 1 = 4
(2 × 2) ÷ 1 = 4
(2 + 2) × 1 = 4

Avec assez de données, on élimine les mauvais choix et on affine notre fonction, qui devient alors de plus en précise.

Pour ce qui est de la quantité de données… On comprend maintenant pourquoi les boîtes comme Google ou Facebook veulent absolument avoir le maximum de données possibles.

Plus elle a de données sur les gens, plus elle peut prédire (i.e. trouver la fonction qui va bien) pour savoir où elle va cliquer, ce qu’elle va acheter, ce qu’elle cherche, ce qu’elle veut faire, où elle va se rendre.

Par exemple, si Google détecte (via votre téléphone) qu’il est l’heure de manger, que vous êtes en centre-ville de Paris (via Google Maps) et que vous êtes entre potes (localisation partagée par plusieurs personnes), alors l’application Google mettra en avant les suggestions de restaurants juste à côté de là où vous êtes. Si en plus il sait que vous vous êtes déjà rendu dans un resto tout proche par le passé, et que vous avez laissé une bonne note à ce resto, alors vous pouvez être sûr qu’il vous affichera ce resto là tout en haut.
Et si vous cliquez sur « appeler ce restaurant », il touchera une commission sur la note du restaurant (par le biais d’une publicité que le restaurant aura demandé à Google de placer là : les résultats Google sont meilleurs pour les restos qui payent Google).

Amazon, connaissant les habitudes d’achat de tout le monde, prédit aussi les trucs que vous allez acheter. Si vous avez acheté 2 livres d’une trilogie, il vous suggérera le 3e bouquin. Ou, si vous avez acheté des cartouches d’imprimante en janvier, en mars et en mai, il vous affichera une suggestion d’entre dès le mois de juillet pour le même produit.
Bref, le machine learning est de plus en plus fiable au fur et à mesure que l’on a des données à envoyer dans l’algorithme.

https://medium.com/@ageitgey/machine-learning-is-fun-80ea3ec3c471

#18523

File:Notre Dame of Paris back.jpg - Wikimedia Commons

La façade : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Notre_Dame_of_Paris_front.jpg
Vu depuis l’arrière : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Notre_Dame_of_Paris_back.jpg

Suite à la tragédie de cette soirée, je viens de mettre en ligne les 2 photos que j’ai de la cathédrale Notre-Dame.

C’est pas énorme, mais c’est ce que j’ai. Je les ai mis dans le domaine public.
Si vous en avez, je vous encourage à faire pareil. Les photos permettent de ne pas oublier, et puis ça ne coûte rien.

C’est là que ça se passe pour publier des photos : https://commons.wikimedia.org/wiki/Special:UploadWizard

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Notre_Dame_of_Paris_back.jpg

#18522

File:Crookes radiometer and Mendocino rotor.webm - Wikimedia Commons

J’ai uploadé une petite vidéo où je montre deux appareils hors du commun qui produisent du travail mécanique à partir d’énergie solaire.

Il y a le radiomètre de Crookes (voir là) et le moteur de Mendocino. Ce dernier est un rotor à sustentation magnétique recouvert de panneaux photovoltaïques. Le courant produit par les panneaux alimente des bobines qui produisent alors un champ magnétique. Ce dernier est attiré par un aimant ce qui oriente le rotor. En tournant, le panneau éclairé passe dans l’ombre et c’est un autre panneau qui prend le relais, et provoque une nouvelle portion d’un tour, et ainsi de suite.

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Crookes_radiometer_and_Mendocino_rotor.webm