Vaccination d'Emmanuel Macron : les quatre bourdes de l'Elysée

Ils sont pitoyables tout de même.

Pas qu’il y ait erreur ou oubli (quoi que : perso si j’oubli un tel truc à mon taf, je finis viré voire en prison selon l’erreur), mais par leur opacité. Au lieu d’admettre puis de corriger, ils nient et ignorent les demandent.

C’est de ça que les complotistes se nourrissent : en laissant la place au doute et à l’interprétation laissé possible par des question auquel l’Élysée ne souhaite pas répondre.

Mais bon, on dirait qu’ils n’apprendront jamais.