#18018

[commentaire] Comment fonctionne une IRM ? - Couleur-Science

Si vous travaillez le métal (de quelque façon que ce soit : en bijouterie, plomberie, zinguerie, ferronnerie, armurerie ou même si vous faites dans les « clés minute » pour faire des doubles des clés — y compris de façon occasionnelle, comme il arrive à aux caissières de chez Carrefour de faire chez moi), précisez le quand on vous prescrit une IRM.

On vous fera passer une radiographie avant.
Ceci pour s’assurer qu’il n’y a pas de copeaux ou limaille métallique en vous (dans les yeux, poumons ou autre).

Le champ magnétique d’une IRM est tellement fort (jusqu’à 4 teslas) qu’il agiterait la limaille. Si elle se trouve dans votre œil, non seulement vous pouvez finir aveugle, mais si le copeau finit dans votre cerveau, ça peut aller bien plus loin.

Dans ce lien, dans le commentaire, vous verrez une vidéo où des gens démontrent ça : ils balancent des objets métalliques dans une machine à IRM.

Une chaise placée devant est ainsi relié à un dynamomètre qui mesure avec quelle force le champ magnétique tire dessus : 1900 livres (donc environ 950 kilos de force). Une clé-outil ? jusqu’à 250 kilos.
D’autres objets comme une agrafeuse rebondissent dans la machine et finissent en pièce détachée.

Notez que ce n’est pas propre au fer ou à l’acier : la machine à IRM émet (pour son fonctionnement) également des champs variables, qui eux agissent sur tous les métaux (cuivre, or, alu …).

Ce sont des choses à savoir quand on bosse dans certains domaines…

PS : pour savoir pourquoi ceci ne s’applique pas au fer dans l’hémoglobine et les autres oligo-éléments métalliques (zinc, cuivre, sodium…), c’est par là

https://couleur-science.eu/?d=dc9de1--comment-fonctionne-une-irm#id33feab