#13369

@bortzmeyer Stéphane Bortzmeyer sur Twitter : "@genma @lehollandaisv Et vision européo-centriste : "le reste du monde devrait adopter NOTRE alphabet, tout serait plus simple""

(En référence à mon dernier article : Pourquoi l’unicode dans les URL est une mauvaise idée)

« Et vision européo-centriste : "le reste du monde devrait adopter NOTRE alphabet, tout serait plus simple" »

Déjà, pour commencer, je l’attendais, cette remarque… mais alors gros comme le monde.

Ensuite, je suis responsable pour ce que j’écris, pas ce que vous lisez.
(Car pour être plus dans ma vision des choses, je remplacerait ton « NOTRE » par « l’alphabet déjà en place, déjà utilisé, déjà adopté, déjà là sur tous les claviers du monde ».)

Enfin, et le plus important : je ne suis bien-sûr pas du tout pour une adoption de l’alphabet latine par tout le monde. Je suis très attaché à la culture du monde et je suis particulièrement fan de tout ce qui est alphabets dans le monde (je lis les alphabets latins, cyrilliques, hangeul, katakana/hiragana, le braille et le grec, et je ne compte pas m’arrêter là car j’adore ça).

Mais le fait est que je regrette de ne pouvoir les taper aussi simplement sur un clavier que de pouvoir les écrire à la main.
Il se trouve (bizarrement) que le système informatique est complètement écrit en latin, que les autres pays l’ont totalement adopté aujourd’hui et que ça marche plutôt pas mal.

Je ne fais que soulever les problème qu’on risque d’avoir si on se met à mettre en place des NDD en grec ou en kana : comment les taper avec notre clavier ? Comment accéder aux sites ? Et pas seulement pour les européens : comment un javanais va taper une URL en russe ? Comment un arabe va taper une URL en mandarin ? C’est pas juste moi, comme tu dis, qui aura ce problème, c’est tout le monde !

Je ne sais pas si vous avez déjà vu un clavier japonais, mais la plupart disposent d’un bouton pour passer en mode "latin" (sorte de "caps lock"). Ces choses sont déjà en places : un japonais peut déjà taper une NDD écrite en Ascii. Même chose pour un clavier russe ou coréen, ou chinois.

Alors oui, c’est accidento-centriste comme situation, mais c’est uniquement le résultat du fait que l’informatique est né dans un pays où l’alphabet en usage était l’alphabet Latin.
Au japon, ils programment en écrivant « function() {} » ou bien « ファンクション() {} », tu crois ?

Dans le même genre, regarde les chiffres sur ton clavier : ils sont arabes. Est-ce qu’on dénonce le fait que les arabes ont imposé leur chiffres au monde entier (même les chiffres japonais [j’étudie le japonais, d’où cette référence récurrente] tendent à se perdre, au profit des chiffres arabes) ? Non.
Le monde les a juste adopté par soucis de praticité (et de standardisation par rapport à au commerce, à l’époque).

Ce que je vois, c’est que les NDD en unicode vont poser un problème d’accès à l’information sur Internet. C’est tout.
Une des solutions (celle que je propose dans l’article) c’est de limiter l’usage de l’unicode dans les NDD afin de ne pas trop casser la compatibilité Ascii de tous les claviers du monde (ou presque).
Ce n’est pas la meilleure solution, mais c’est, à ce jour, celle que je pense la plus facile.

Pour la meilleure solution, je pense que c’est celle où tout le monde a un clavier où on peut modifier l’affichage des touches (façon iOS ou Android), comme ce projet (malheureusement fake) de clavier à encre numérique où les touches affichent ce qu’on veut ; et où dans le même temps tout le monde connaît tous les alphabets du monde.

Je te laisse voir laquelle de ces deux solutions a le plus de chance de réussir, en dépit du problème de perte de culture qu’elle va engendrer.

(PS : faut peut-être que je fonde la loi de Murphy-Web : « si ton propos peut être interprété de façon à te faire passer pour un raciste/égoïste/égocentriste/suprémaciste/fasciste, alors quelqu’un le fera. »)

(PPS : et évidemment ceux qui évitent le sujet principal, cherchent la petite bête histoire de faire l’autruche devant le problème auquel on va faire face dans quelques années, tellement il est plus simple de taper sur des futilités.
Et BTW, je suis au courant du punycode, mais n’allez pas me faire croire que ce système est simple ou adressable au grand public, quelque soit son clavier (et il est de toute façon en ascii, donc européo-centriste).

(PPPS : oui, je sais à qui je m’adresse, (Mr NDD-Internet France), merci, mais ça me désole d’autant plus que les personnes compétentes sur le sujet ne prennent pas le temps d’expliquer la solution qu’ils ont prévu à ça [ou alors j’ai loupé un truc] et se rabaissent lamentablement à dénigrer ceux qui soulèvent un problème pratique qu’on sera des millions à avoir d’ici quelques temps.)

https://twitter.com/bortzmeyer/status/648418089730736132