#10034

Viol collectif, relaxe générale à Angoulême : madame Taubira, ce jugement est insoutenable - le Plus

« l’absence de consentement » qui n’a pas pu être établi.

Autrement dit, ils considèrent que toute femme dans la rue est violable (j’appelle un chat un chat, désolé, pardonnez l’expression) tant qu’elle ne dit pas non ?

Bizarre, je pensais que c’était l’inverse : on touche pas à une femme (ni à un homme, d’ailleurs) sauf si elle dit oui. Le même principe que la présomption d’innocence/culpabilité, en somme.
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1219564-viol-collectif-relaxe-generale-a-angouleme-madame-taubira-ce-jugement-est-insoutenable.html