Deux Ioniq

Deux Ioniq
Ça y est, je commence à regarder la présence de bornes de recharge pour savoir où je vais aller.

Même si je ne suis pas à quelques dizaines de kilomètres près, mais pouvoir recharger sa voiture pendant qu’on se balade à pied, qu’on boit un verre, qu’on fait ses courses, qu’on mange, qu’on dort à l’hôtel a quelque chose de satisfaisant.

Les bornes payantes avec tarification à la minute ne sont pas attractives pour une PHEV (qui chargent lentement et donc longtemps), mais le restent pour les EV. Vu que j’ai une PHEV, je reste donc uniquement sur les bornes gratuites quand il y en a.

Quoi qu’il en soit, je ne pense pas être le seul.

Et tant que les bornes sont rares, c’est un point d’intérêt pour ceux qui roulent en électrique. C’est aussi toujours une bonne surprise quand il y a une borne là où on va alors qu’on ne le savait pas, d’autant plus quand elle est gratuite.

Les aires d’autoroute ont désormais souvent des points de charge rapide, mais dès qu’on en sort, particulièrement à la campagne, c’est moins courant : il faut les chercher. Heureusement qu’il y a des applications comme ChargeMap, ou Alizée pour nous aider avec ça.

Y a 15 jours, j’en ai fait l’expérience : il restait un peu de temps et je voulais me balader, donc j’ai regardé les villages et activités alentour. Et j’ai donc choisi d’aller au seul village avec une station de charge, (qui était gratuite) pour aller voir.
Samedi dernier, je suis resté un peu plus longtemps dans un autre village, juste pour finir la charge et on a bu un verre.

Peut-être vous voyez où je veux en venir : installez une borne, et les gens viendront, et les gens dépenseront.

Le village où j’étais indiquait être excédentaire énergétique (c’est écrit sur la borne, avec un message du prestataire du service, etc.) : a priori donc, j’ai chargé ma voiture sur de l’énergie qui serait autrement parti « à la poubelle » ou dans du pompage hydraulique (et donc utilisé de façon moins efficiente).

Si je ne l’avais pas fait, j’aurais probablement brûlé un peu d’essence pour rentrer, ou j’aurais chargé ma voiture ailleurs, ni gratuitement, ni sur du courant excédentaire.

Un autre point, et ce n’est pas un mystère : les voitures électriques sont encore chères. Proposer un point de charge, c’est donc potentiellement attirer des personnes qui ont des moyens de dépenser. Y compris des touristes. Et un touriste qui vient dans un village il repart généralement avec des souvenirs, après un restau ou une nuit à l’hôtel du coin, bref, quelqu’un qui y injecte du pognon.

Sur les bornes de proximité, la recharge prend facilement une heure ou deux, c’est donc l’occasion de passer à table entre-temps.
Je sais que les points de charge coûtent cher (on parle de 3 000 à 6 000 € pour une borne de deux places), mais si ça s’amortit parce que ça attire du monde, pourquoi pas. Comme j’ai dit plus haut : ça attire une clientèle capable de dépenser.

D’un point de vue technique, une borne de 22 kW suffit pour la charger complètement une voiture de 50 kWh (soit une EV moyenne) en 2 heures, soit le temps d’un restau. Installez ça sur le parking du village, et on peut être sûr que celui qui passe pour charger viendra boire un verre ou casser la croûte sur place.

Dans le cas d’un hôtel, une borne 11 kWh ou 7 kWh suffiront amplement si le client y passe sa nuit. Ça rechargera la voiture tranquillement pendant qu’il dort. Et même sans ça, une prise murale renforcée (32 A) suffirait si le client a son chargeur avec lui (c’est le cas généralement).

Pour info, une borne 7 kW, c’est du 32 ampère monophasé (donc une ligne similaire à une ligne de camping « prise bleue », ou P17).
Le 11 kW, c’est du 16 A triphasé. Enfin, le 22 kW, c’est du 32 A triphasé : ça reste accessible techniquement, il faut juste le demander à EDF.

En tout cas, ce n’est pas du 50, 150 ou 300 kW qui demandent effectivement des installations (postes de transformation) très coûteuses, et qui ne sont utiles que pour les charges rapides, donc réservées pour les aires d’autoroute ou les stations EV à grand volume.

À titre d’exemple, Tesla est le seul constructeur qui possède son propre réseau de charge. C’est ce qui fait sa force devant tous les autres constructeurs (ces derniers ayant refusé de s’allier avec lui). Et peut-être remarquerez-vous qu’une grande partie des points de charge Tesla sont situés dans ces cours d’hôtels : ce n’est pas un hasard !
Tesla a créé des partenariats avec ces chaînes d’hôtels. Les conducteurs vont là-bas, boivent un café à la cafétéria de l’hôtel et après 20-40 minutes, la voiture est chargée et c’est bon.

Donc oui : si vous êtes Maire ou conseiller municipal en zone rural, et si votre village a un café, un restau ou 2-3 petits coins à visiter dans la ville, et si la question est sur la table : n’hésitez pas ! La borne sera rapidement visible dans les applications mobiles et on y voit aussi s’il y a des commodités (restos, etc.) à proximité.

Peut-être que je ne suis pas l’utilisateur moyen d’une EV, mais je ne suis sûrement pas le seul à aller à des endroits selon la possibilité d’y charger la voiture : entre deux villages inconnus à visiter, j’aurais bien plus tendance à aller explorer celui qui possède une borne pour EV…