default_favicon

Imposer un mouchard gouvernemental et rentabiliser ça, en 7 étapes, sous couvert de crise sanitaire et « pour notre bien ».

Étape 1

Gouvernement : “Faisons une application anonymisée qui regarde si l’on a croisé quelqu’un touché par le Covid. Ça n’enregistre rien, juste le fait que le porteur de l’appli ait ou non eu le virus. L’ensemble est centralisé pour coordonner les notifications”

Les geeks paranos : “Mouais, ok.”

La CNIL : *Zzzz… Zzzz…*

Étape 2

Gouvernement : “En fait, regardez, vous pouvez faire vos attestations avec l’application. Faut juste mettre votre nom, votre adresse, etc.”

Les geeks paranos : “C’est bon, je désinstalle.”

Les gens : “rhoo, tu vois le mal partout.”

La CNIL : Zzzzzzzzzz… Zzzz…*

Étape 3

Gouvernement : “et on va inclure un QRCode nominatif, en clair dedans. Il sera scannable avec une autre appli privatrice.”

Les geeks paranos : “Heu… c’est normal que l’autre appli ait besoin du réseau ? Et fasse des requêtes qui incluent les coordonnées GPS ? C’est chelou, ça sera sans moi.”

Les gens : “oh, les restos sont ouverts ! Serveur, une bière s’il vous plaît !”

La CNIL : Zblblbl…*

(source)

Étape 4

Gouvernement : “En fait, ça serait bien que nos appli récoltaient toutes les données sur tous les téléphones, pour pouvoir cibler les personnes fragiles.”

Les geeks paranos : “vous voulez siphonner tous les téléphones, en fait, maintenant que l’appli est installée partout ?”

Les gens : “Serveur, une autre bière !”

La CNIL : *Zzzzzz*

(source)

VOUS ÊTES ICI ↑

Étape 5

Gouvernement : “L’appli est désormais obligatoire pour faire vos courses, c’est pour votre bien. Et vous scannerez le ticket de caisse en sortie avec l’appli.”

Les geeks paranos : “Ah carrément ? Et si j’ai pas de téléphone ?”

Les gens : “Tout le monde a un téléphone, fais pas le con !”

La CNIL : *a fusionné avec le CSA*

Étape 6

Gouvernement : “Si vous n’installez pas l’application, on vous déporte, car c’est suspect de vouloir avoir une vie privée.”

Les geeks paranos : *sont déportés*

Les gens : “Mince, sans geeks, qui c’est qui va défragmenter Google et installer Orange sur mon portable ?”

Le CSA : “Tiens, monsieur Michu a un nouveau chat ! Et sa femme vient de dire que le président est pas gentil. Allo Police, c’est pour signaler un comportement hostile possiblement terroriste à Sainte Mayonnaise les Pruniers, dépêchez-vous.”

Étape 7

Gouvernement : “Qu’est-ce qu’on va bien pouvoir faire de ces données ? On pourrait les vendre !”

Les geeks paranos (depuis leur cellule) : “comme les anglais ?”

Les gens : “Osef, j’ai rien à cacher.”

Le CSA : “$$$”

(source)

13 commentaires

gravatar
V0r4c3 a dit :

Et oui, on est jamais très loin de "Quand ils sont venus chercher...", du Pasteur Niemoller, ou de la grenouille dans la casserole.

gravatar
linette a dit :

Salut,

merci pour les liens vers les sources, celles de l'étape 4 avec ces citations m'ont définitivement donné envie de me débarasser de mon smartphone (tournant déjà sans Gapps), vive les formulations bien dégueulasses pour essayer de faire croire qu'accepter de divulguer ses données médicales et tout ses agissements sont pour le bien de sa propre liberté....

D'ailleurs la loi peut-elle prévoir l'obligation d'avoir un smartphone, comment vont-ils réagir face aux personnes ne voulant/pouvant pas disposer de celui-ci? Sortir un boitier payant et encore plus fermé comme le font les banques désormais (fin authentification 2 facteurs pour paiement en ligne)?
Ils doivent bien avoir dans les bacs le permis (ou autrre pièce d'identité) dématérialisé afin de rendre un outil numérique portatif obligatoire... Avec la joie du fait que si en panne ou sans batterie faute de l'utilisateur...

J'ai vraiment l'impression (peut-etre de par le contexte et le fort aspect médiatique sans réel avis critique) que les personnes qui ont passées tant d'énérgie à comprendre les mécanismes pour pouvoir protéger leurs données se retrouvent rattrapées, et ce de manière totalitaire, par l'état qui estime que "vu que les GAFA recuperent vos données ont peu bien faire pareil"... (sources étape 4)

Bref dégoutée encore une fois de voir comment le totalitarisme numérique (pour ne citer que celui-ci) à un beau chemin tracé par les institutions qui sont censées défendre les citoyen-ne-s...

Merci pour cet article, même s'il m'a clairement mit les nerfs a vif....

gravatar
wdavidoff a dit :

et si on fait tourner stopcovid dans un"bac a sable" on n'arrive pas à bloquer les données transférées ?

gravatar
Galex a dit :

omg j’ai tellement ri merci

gravatar
gouzoulou a dit :

excellent : tellement vrai et prévisible...

gravatar
E-Gwen a dit :

Bonjour,

Oui, on y va, tout doucement, mais sûrement.

À force de petites concessions en petites concessions, on va se retrouver un matin avec un régime néo-totalitaire.

Sur ce qui nous attends, il y a un épisode de la série "Philip K. Dick Electric Dreams" intitulé "Kill All Others" qui illustre très bien la situation vers laquelle on tend si l'on se laisse mystifier ainsi.

J'ai eu la chance de le voir en septembre 2020. Je me suis fais la réflexion : " 'Tain, on y va doucement"

Je l'ai revu en mai 2021; je me suis dit : " 'Rée, on y est déjà !"

Votre dévoué précog.

gravatar
Mijosé a dit :

Pour convaincre, ce n'est efficace de predire la disparition imminente de nos démocraties. Moi à 60 ans dont 30 à militer, je me suis assagi. Je ne crois plus aux néonazis qui tenteront de prendre le pouvoir l'année prochaine (ou même dans 1 mois si on lit les postes Mastodon !!)

Je pense que si nous voulons sensibiliser "les gens", il faut être moins alarmistes : "vous serez tous des esclaves très bientôt", ça ne fait que desservir notre cause, personne n'y croit plus et ça nous décrédibilise.

Il faut plutôt mettre en avant que ces données seront tot ou tard volé par des mafias ou des terroristes qui nous nous volent et tuent des êtres humains tous les jours au nom de l'argent, de la manipulation, et de la domination sur l'autre. Ça, ça parle aux gens.

Sinon, pris au second degré, très bon article :)

J'ai beaucoup ris sur le
Les gens : “Mince, sans geeks, qui c’est qui va défragmenter Google et installer Orange sur mon portable ?”
Quand les usines ont commencé à fermer il y a 30 ans, on se disait pareil, que les français allaient reagir et acheter local. Alors qu'en fait, les gens ne pensent qu'à eux. Ils se fichent d'ou se trouve l'emploi tant qu'ils peuvent payer moins cher leur cuisine, leur voiture,... et partir en vacances avec les economies réalisées. Héhé

gravatar
Free as in freedom a dit :

Disons plutôt que la CNIL a tiqué, mais que personne ne l'écoute.
C'est pas comme si elle conseillait d'utiliser des logiciels libres dans l'administration française et que l'Éducation Nationale menée par Blanquer continuait à acheter des licences Microsoft à tour de bras sans se soucier que les données des élèves soient revendues à la NSA...

gravatar
Ninolacom a dit :

*prends la voix de Jacques Villeret*** Si les geeks paranos sont déportés à l'étape 6, pourquoi sont-ils là à, l'étape 7? Ah, ah ah ah ah ah!"

gravatar
fabrice61 a dit :

Moi qui suit un fan de SF et qui aime bien mes libertés, je me rends compte que la plupart des films de SF avaient raison avec les "pauvres" qui vivront en bas dans la crasse et les riches qui vivront en haut dans la luxure...

Le smartphone est la phase UN du "tracing" de masse, la phase DEUX se soldera peut-être par un "puçage" ou une reconnaissance faciale de tous les êtres vivants!

Les villes comme Lyon, Marseille, Bordeaux, croulant sous les dettes et la violence, seront rachetées par les géants du numérique à des fins d'expérimentation sur fond d'une surveillance de masse et d'une sécurité retrouvée.

Où là là, je m'égare moi, mais bon ...

D'après-vous, la fin ce sera plutôt "Wall-e", "1984", "Robocop" ?

gravatar
Vangeles a dit :

Je vais [encore] me faire des ennemis.
Etape 1: je trace qui j'ai pu croiser et donc quels sont mes risques d'être infecté
Etape 2: si je suis parano, je peux utiliser la version papier...
Etape 3: le QrCodes des établissements permet d'ouvrir les lieux de convivialités. Le QrCode n'est pas obligatoire, ni pas le commerçant, ni par le client. Ailleurs (en Europe) on y met nos noms et n° de téléphone pour être joints.
Etape 4: pour passer la frontière je suis obligé de présenter un certificat de vaccination, papier (recommandé) ou électronique. La version papier est associée au compte Ameli (normale, c'est lié à la santé non ? )
Etapes 5 à 7: c'est du domaine de la science fiction. OUI, on pourrait nous le demander comme on pouvait demander de porter une étoile jaune. Mais le problème n'est pas de POUVOIR le demander, c'est de le DEMANDER.
Ce Covid est une abomination. Les fragiles sont ciblés, il faut les protéger. La vaccination n'est pas obligatoire. Mais si vous n'êtes vacciné contre le choléra ou la fièvre jaune, vous ne pourrez pas aller dans certains pays. Ça a toujours existé (oui, que ça ait existé ce n'est pas un argument).
En France (vécu) les frontières sont des passoires. 8 frontières passée en deux mois (Europe), une seule vérification de test PCR. Un ami rentre du Brézil, il doit se confiner sans aucun contrôle formel. Et quand on met des applications facultatives de traçage, on crie à la persécution.
Voilà, je ne me suis pas fait d'amis ici...


Votre commentaire sera visible après validation par le webmaster.