TousAnti-TousAntiCovid !

Imposer un mouchard gouvernemental et rentabiliser ça, en 7 étapes, sous couvert de crise sanitaire et « pour notre bien ».

Étape 1

Gouvernement : “Faisons une application anonymisée qui regarde si l’on a croisé quelqu’un touché par le Covid. Ça n’enregistre rien, juste le fait que le porteur de l’appli ait ou non eu le virus. L’ensemble est centralisé pour coordonner les notifications”

Les geeks paranos : “Mouais, ok.”

La CNIL : *Zzzz… Zzzz…*

Étape 2

Gouvernement : “En fait, regardez, vous pouvez faire vos attestations avec l’application. Faut juste mettre votre nom, votre adresse, etc.”

Les geeks paranos : “C’est bon, je désinstalle.”

Les gens : “rhoo, tu vois le mal partout.”

La CNIL : Zzzzzzzzzz… Zzzz…*

Étape 3

Gouvernement : “et on va inclure un QRCode nominatif, en clair dedans. Il sera scannable avec une autre appli privatrice.”

Les geeks paranos : “Heu… c’est normal que l’autre appli ait besoin du réseau ? Et fasse des requêtes qui incluent les coordonnées GPS ? C’est chelou, ça sera sans moi.”

Les gens : “oh, les restos sont ouverts ! Serveur, une bière s’il vous plaît !”

La CNIL : Zblblbl…*

(source)

Étape 4

Gouvernement : “En fait, ça serait bien que nos appli récoltaient toutes les données sur tous les téléphones, pour pouvoir cibler les personnes fragiles.”

Les geeks paranos : “vous voulez siphonner tous les téléphones, en fait, maintenant que l’appli est installée partout ?”

Les gens : “Serveur, une autre bière !”

La CNIL : *Zzzzzz*

(source)

Étape 5

Gouvernement : “L’appli est désormais obligatoire pour faire vos courses, c’est pour votre bien. Et vous scannerez le ticket de caisse en sortie avec l’appli.”


Les geeks paranos : “Ah carrément ? Et si j’ai pas de téléphone ?”

Les gens : “Tout le monde a un téléphone, fais pas le con !”

La CNIL : *a fusionné avec le CSA*

Étape 6

Gouvernement : “Qu’est-ce qu’on va bien pouvoir faire de ces données ? On pourrait les vendre !”

VOUS ÊTES ICI ↑ (mis à jour le 23/08)
Les geeks paranos : “comme les anglais ?”

Les gens : “Osef, j’ai rien à cacher.”

Le CSA : “$$$”

(source)
(source, pour la France, le début en tout cas)