default_favicon

Juste un petit rappel pour dire que critiquer ou ne pas aimer une religion ou une croyance, ce n’est ni du racisme, ni de l’intolérance, ni de la *-phobie.

Insulter ou manquer de respect envers une personne (ou un groupe de personnes) à cause de ce qu’elle est, oui.
Appliquer une différence de traitement à une personne (ou un groupe de personnes), c’est-à-dire discriminer, en raison de ce qu’elle est, oui.

Mais ne pas aimer une religion, ne pas aimer quoi que ce soit en fait, ce n’est pas du racisme, ni de l’intolérance, ni de la *-phobie.

Les personnes ont des droits.
Les croyances et les religions n’en ont pas.

Le blasphème, qui est la « critique du fait religieux », n’est pas condamnable en France.

Et quiconque agit de façon à punir un blasphème, agit en terroriste. Point.

15 commentaires

gravatar
Iceman a dit :

Donc peut-on dire ?
a) je n'aime pas les noirs
b) je n'aime pas les blanc
c) je n'aime pas les juifs
d) je n'aime pas les arabes
e) je n'aime pas les niakoués
f) je n'aime pas les musulmans
g) je n'aime pas les hollandais amateurs de navigation
h) les religieux, tous des cons

La langue et la grammaire sont parfois subtiles...

gravatar
zpartakov a dit :

Ah merci! Et au passage petite pub pour un documentaire peu connu mais excellent sur cette problématique, Religulous avec Bill Maher qui tire à boulets rouges sur tou·te·s les barbu·e·s.

gravatar
linette a dit :

Salut,

ça sent la discussion qui t'a fait sortir de tes gonds (au moins intérieurement)....

C'est, à mon sens, ce qu'il manque comme explication dans la présentation (j’emploie ce terme étant, notamment, habituée à ce type de débat dans le milieu scolaire ou associatif) de la laïcité. Ce qui laisse souvent penser que les religions ne peuvent être critiquées ou remises en cause de par la liberté de croyance...

Merci pour ces quelques mots ^^

gravatar
gouzoulou a dit :

Les religions ont (presque) toujours soutenu les pouvoirs en place, donc, les critiquer, c'est critiquer l'Etat. C'est surtout vrai lorsque les religions sont des religions d'Etat. Il me semble que la France est le seul pays où la laïcité est inscrite dans sa Constitution d'où l'absence constitutionnel de blasphème.
Par contre, attention lorsque l'on va en Espagne, Finlande, Italie, Pologne ou Irlande, les blasphèmes y sont sévèrement punis avec des peines pouvant aller jusqu'à plusieurs années de prison... mais aussi - dans une moindre mesure - au Portugal, Luxembourg, Grèce, Allemagne...

gravatar
Orsu a dit :

C’est tout à fait ce que j’essaie d’expliquer aux gens que j’apprécie mais dont je déteste la religion.

On me prend pour un « facho » à chaque fois, bien entendu.

gravatar
galex-713 a dit :

Oulah du terrorisme quand même pas…

Après bon, en m’enlèvera pas de la tête que bien qu’on devrait dire ce que l’on veut, même le racisme (pour moi), quand quelqu’un a une obsession particulière pour un truc qu’il ne connaît pas et qui le concerne peu, ça puisse cacher (ou plutôt : montrer) quelque chose d’autre… Genre les gens qui s’excitent contre l’Islam sans jamais critiquer le christianisme…

Puis pareil sur d’autres trucs, parmi les critiques contre le racisme de l’État israélien (chose légitime qu’on devrait pouvoir faire), ya une grosse disproportion par rapport à la dénonciation des autres racismes… on dénonce au final plus l’État « Juif » que les pays plus riches (généralement blancs)… au même moment où l’antisémitisme monte… un hasard ? je ne crois pas, même si ce fait là, seul, n’a pas valeur de preuve très solide (et puis faut distinguer effet collectif inconscient de raison individuelle consciente : même avec une critique à la popularité amplifiée par l’antisémitisme, ça voudrait même pas dire que les propos ou idées de la majorité de ses adeptes sont forcément antisémites).

Puis parfois relier les gens aux idées c’est bien pratique… pour critiquer le léninisme, le capitalisme (oui parce qu’aux pays des bisounours, qu’on observe jamais, ces deux systèmes « peuvent marcher »), voir, oui, des religions (si ses adeptes font des conneries… ?). Mais bon là ça marche plutôt dans l’autre sens. M’enfin m’est avis qu’on peut critiquer / discriminer les gens aussi, et que c’est moralement tout à fait défendable d’un point de vue égoïste, et socialement si les gens sont des gens de pouvoir (surtout sur soi, parce que du coup on le vit).

Sinon, que nous vaut ce coup de gueule ? :'D on a pas le contexte ! ^^

gravatar
Sima a dit :

@Iceman Oui il faut faire attention à la subtilité, je pense que "Le Holandais Volant" voulait dire "ne pas adhérer à une religion", "ne pas idolâtrer quoi que se soit"... ;-)
Je retiens la conclusion: "quiconque agit de façon à punir un blasphème, agit en terroriste"

gravatar
Galex a dit :

@Le Hollandais Volant : « l’indifférence mondiale » ya un paquet de pays arabes qui s’en servent comme bouc émissaire à la « mythe rassemblateur national » hein, ça marche bien comme commerce (arguments légitimes ou pas, pétés ou pas, racistes ou pas). Puis en attendant ils refusent d’héberger les réfugiés palestiniens, non seulement par nationalisme/xénophobie, mais aussi parce que ça augmente artificiellement les conséquences mondiales du drame (du coup ce génocide parmi d’autres a ceci de spécial qu’il est « à la source » de la principale population de réfugiés de la planète… mais pas uniquement à cause d’Israël en fait)… par contre ça ya *vraiment* personne qui en parle (et chuis sûr qu’en jouant à ping pong comme ça ya de plus en plus de faits pertinents dont personne ne parle).

gravatar
Phil a dit :

La liberté d'expression ne protège pas des conséquences quand on raconte des conneries. La liberté de croyance ne protège pas des conséquences quand on croit en des inepties.

gravatar
John doe a dit :

Bonjour,

Merci pour ton rappel.

Deux autres rappels qui meritent aussi d'être mentionné
- le liberté d'expression est un droit et non un devoir. Quand ce qu'on peut dire risque de blesser des gens, on n'est pas obligé de les dire. Les droits ne doivent pas effacer le bon sens et le respect de nos esprits
- aussi islamistes signifie étymologiquement, spécialiste de l'Islam et non un terroriste s'appuyant sur des concept qu'il aurait tiré de l'Islam comme le raccourci peut souvent être fait. Au même titre qu'un dentiste est spécialiste des dents

Bonne journée à vous

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@John doe : Bien-sûr, les droits doivent s’exercer dans le respect des autres. Mais tu sais, on peut très bien être blessant en restant respectueux, tout en n’étant pas blessant avec des insultes.

Dans cet article, quand je dis que je me réserve le droit de dire « j’aime pas », ça ne signifie pas que je vais le crier sur les toits dans le but de blesser. Je partage rarement mon avis comme ça gratuitement, y compris sur ce blog. Mes articles sont généralement inspirés d’un fait pré-existant (parfois cité, parfois pas) qui me font faire une réflexion et ça se traduit en article sur le blog.

Ça signifie juste que, si le sujet sort au cours d’une discussion, faudra pas s’attendre à que je dise « j’aime » juste pour faire bonne figure. Il ne s’agit pas de blesser, juste d’être honnête. Ça ne sert à rien de jouer le faux-cul : de toute façon, la vérité ressortira forcément à un moment.

C’est comme quand on n’est pas d’accord avec quelqu’un. On peut lui mettre un poing dans la tronche, mais on peut aussi dire qu’on ne partage pas son avis. Les américains ont cette expression que j’aime bien « I respectfully disagree », que l’on pourrait traduire par « je suis respectueusement en désaccord ».

Ce sur quoi je tiens à insister, c’est donc qu’un « non », un « je n’aime pas », ou un « je ne suis pas d’accord », ce n’est ni méchant, ni agressif, en tout cas pas forcément. Et il est inutile et malvenu de partir en guerre (au sens figuré ou au sens littéral) contre quelqu’un qui n’est pas d’accord ou qui n’aime pas.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Iceman : je vois que je n’avais pas répondu.
À part la dernière ligne, ouais tu peux le dire, je ne vois pas pourquoi pas : c’est ton avis, et tu n’es absolument pas tenu d’aimer les choses/gens que tu cites. Il n’y a pas à t’en vouloir pour tes goûts.

Concernant le point « h », ce n’est en revanche pas un avis, c’est plus une insulte et une déclaration irrespectueuse.

Après, comme personne ne peut dire qu’il est personnellement visé, ce n’est pas une injure, et donc pas non plus répréhensible légalement.
Donc tu peux le dire… oui, reste à savoir si tu as vraiment envie de dire ça, et sous ces termes : ça rejoint ce que dit John Doe ci-dessous sur le respect.

Si tu dis ça à un religieux en personne, tu peux t’attendre à un poing dans la tronche, ça ne sera pas anormal, j’ai envie de dire : ça reste une attaque, une insulte.

gravatar
John DoDo a dit :

Excellent article. Bravo.


Votre commentaire sera visible après validation par le webmaster.