Une voiture de Boomer.

Une voiture de Boomer.
Il n’aura pas fallu longtemps : l’expression « OK Boomer » est désormais officiellement de la discrimination anti-vieux.

J’imagine qu’ils vont faire une loi pour ça bientôt, vu que ceux qui les font sont tous des boomers.

Dans ce cas moi aussi je demande une loi.

Une loi qui condamne à six ans de retraite en moins, chaque articulation d’un « t’es trop jeune pour comprendre », de « c’est un peu court jeune homme » (et sa réponse appropriée), « le service militaire, ça vous ferait du bien » (ou sa variante : « une bonne guerre et vous arrêterez de râler ! »).

Voilà.

Boomer.


Autrement, selon moi, le « OK Boomer » n’est pas un truc anti-vieux. C’est pas sorti gratuitement à tous les vieux qu’on croise, que je sache.

C’est une réponse à ceux qui s’imaginent et qui le font savoir quotidiennement que le monde actuel (2020) est le même que le leur quand ils avaient notre âge (généralement des Boomers).
Une réponse à une idée qui avait de la valeur il y a un demi-siècle mais qui n’en a plus aujourd’hui, émise par quelqu’un pour qui ça avait marché dans sa jeunesse et qui pense que ça marchera aujourd’hui.

À savoir un monde :

  • où on trouvait un taf en traversant la rue ;
  • où un « travail » était forcément quelque chose de physique et difficile ;
  • où on pouvait s’acheter une maison et un terrain après 3 ans à mettre de la thune de côté ;
  • où le livret A rapportait 25 % par an.

À titre d’illustration, je ne citerais que ce Tweet :

Average family income, Canada:
1975: 50k
2015: 70k

Average house price, Toronto:
1975: 60k
2015: ~700k

Average tuition costs, Canada:
1975: $550
2015: $6200

Remember these numbers next time you tell someone younger than you that it just comes down to hard work.

(Et j’imagine qu’on peut très facilement transposer ça à la France et n’importe quel pays « occidental » avec les mêmes résultats)

Bref, la prochaine fois que vous avez envie de nous faire la morale à coup de « nous à l’époque on se salissait les mains », ou « la vie n’était pas aussi simple que maintenant », juste : fermez-la.

Vous ne voulez pas qu’on vous envoie balader avec un « OK Boomer », nous on en a déjà raz-le-cul de votre moral d’une autre époque.

image d’en-tête de Johnathan Petersson.

1 commentaire

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

PS :

Bien-sûr que le « OK Boomer » ne s’adresse pas à tous les vieux ! Certains vivent très bien avec leur temps, ou respectent le fait que les temps changent et que les pratiques et les méthodes évoluent.
De même, tous les jeunes ne sont pas des feignasses à qui tout est dû, ça je peux vous l’assurer.

Chaque génération fait face à ses projets ou ses ambitions. C’est tous ensembles qu’on doit respecter ce fait.

Dîtes vous juste que si vous (un Boomer) avez déjà dit à un jeune une des phrases exemples que je cite dans l’article, vous devriez arrêter avec ça. On l’a assez entendu et ça n’a jamais apporté aucune solution à quoi que ce soit. Si vous avez de l’expérience à revendre, partagez-là.
Trouvez un jeune qui vous ouvre un blog ou une chaîne Youtube (ou apprenez à le faire) et écrivez ce que vous avez à proposer. Mais votre morale (qui n’est autre qu’on « OK millénials ») ne sert à rien non plus.

(Oh et une dernière chose : « vieux » ou « jeune » sont des qualificatifs ou des constats, pas des insultes. En tout cas ici sur ce blog. Prenez-les comme tel. Si j’avais voulu insulter quelqu’un de vieux, j’aurais probablement dit « vieux con ». Le terme de « personne âgée » existe, mais c’est juste de la langue de bois. Appelons un chat un chat, un jeune un jeune et un vieux un vieux. On y passera tous, donc notre tour viendra aussi, ne vous en faîtes pas. Et si il n’arrive pas… ben… c’est qu’on sera mort avant d’être vieux, et je pense que mourir jeune c’est probablement plus triste qu’être vieux. Mais vous n’êtes pas obligés d’être d’accord.).

Les commentaires sont fermés pour cet article