Je réponds ici à l’article à la fois « question » et « coup de gueule » de Denis Szalkowski sur son blog :

La question fait référence au fait que Firefox est en train de changer. La prochaine version (v57) va être plus rapide. Beaucoup plus rapide.
Le hic, c’est que ça vient avec un énorme inconvénient : les anciennes extensions ne marcheront plus. Plus du tout.

Firefox 57 utilisera un nouveau système d’extensions, basé sur WebExtensions, donc quelque chose de similaire à ce qu’utilise Chrome, Opera et le reste.

En attendant que les éditeurs mettent à jour leur extensions vers la nouvelle API, ben il va effectivement falloir s’en passer.
Et ça va faire mal : aux utilisateurs, à la communauté, mais aussi à Mozilla : l’une des plus grandes forces de Firefox étaient les extensions, depuis 10~15 ans déjà.

Sauf que… Chrome est arrivé et dispose maintenant également d’un gros catalogue d’extensions, compatibles avec Opera et Vivaldi. Et aujourd’hui, la grande force de Firefox n’en est plus une, et son identité (ce que Denis Szalkowski appelle « ce que nous sommes ») non plus : tout le monde a la même.
Du coup Mozilla, Firefox, et le libre doivent innover. Et pour ça, je pense que c’est le bon choix qui a été fait par Mozilla. Il faut parfois renoncer à certaines choses pour pouvoir avancer.

Je crois que c’est dans le film Interstellar qu’il est dit que les fusées vont vers l’avant seulement s’ils jettent quelque chose en arrière (principe d’action-réaction). Et c’est vrai. Cette phrase telle qu’elle est dite dans le film prend une toute autre dimension cependant : pour que la fusée puisse avancer et sauver la personne qu’elle abrite d’un trou noir menaçant, un autre module doit s’en détacher et être propulsée vers l’arrière, directement sur le trou noir, et avec lui, l’autre personne qu’elle renferme. Cette dernière se sacrifie donc pour que la première puisse survivre.
Il faut jeter des choses pour avancer : en sciences, mais aussi dans la vie (au sens figuré, plus qu’au sens propre), ou bien comme ici, dans un projet comme Firefox.

Il est clair que Mozilla a fait les choses très vite : seulement 3 mois entre la première Nightly et la version finale, et donc pratiquement autant de temps pour tous les dévs d’extensions pour réagir (même si ça fait plus d’un an que certains se bougent, et ont réussis à avoir des extensions prêtes à la release de la Nightly 57, un grand bravo à eux, d’ailleurs <3).
Mais j’estime que vu les parts-de-marché de Firefox actuellement en chute libre et donc de sa force de frappe pour défendre un idéal de web libre, Mozilla devait réagir. Et ils l’ont fait. Des sacrifices ont été fait, mais au final ils ont réussi là où ils auraient également pu échouer, et ça, ça mérite juste un grand bravo.


En ce qui me concerne vis à vis de Firefox, j’étais lassé de la lenteur de Firefox à un moment, et j’étais à deux doigts de passer à Vivaldi. Mon Vivaldi est d’ailleurs toujours là, je l’ai entièrement configuré à ma sauce et je suis prêt à sauter dessus. Sauf que Vivaldi n’avait pas toutes les extensions que j’avais sous Firefox (Chrome ou Opera non plus, hein) et surtout ce n’est pas du libre.

Alors je me suis dit : quitte à perdre toutes mes extensions, entre passer sous Firefox 57 (en Nightly, à l’époque, et aujourd‘hui en bêta) et changer carrément pour me mettre à Vivaldi (qui n’est pas libre), autant essayer Firefox 57.

Et c’est ce que j’ai fait.

Et ça a fait mal.

De mes 11 extensions, aucune n’était directement compatible. Et après quelques recherches manuelles, seules 3 avaient des pré-versions compatibles avec Firefox 57+. Heureusement, se trouvaient parmi celle-là mon bloqueur de pub (µBlock Origin, qui fonctionne parfaitement actuellement). Aujourd’hui, un certain nombre sont déjà déjà traduites, et ça progresse de jour en jour !

Et du coup, ben, je me suis passé de tout le reste : vertical-toolbar, tab-wheel-scrool, greasemonkey, stylish, send-tab-to-device…

Aujourd’hui ? Je vais bien, merci :).

En fait, certaines extensions étaient là depuis plus de 10 ans. Or le web et Firefox ont changé :

  • les 4/5 des scripts greasemonkey ne sont plus nécessaires (la dernière non plus, en fin de compte) ;
  • j’ai avantageusement remplacé Stylish par les fichiers userContent.css déjà prévus dans Firefox ;
  • j’ai aussi trouvé une solution à vertical-toolbar ;
  • Pour Tab-wheel-scrool par contre, le dév a indiqué qu’il ne pourrait pas faire de mise à jour : la nouvelle API n’en prévoyait pas la possibilité. Tant pis, j’ai appris à utiliser les raccourcis claviers (l’on dit parfois qu’il faut environ 3 semaines pour qu’une habitude se perde… je confirme).
  • Pour send-tab-to-device, qui permet d’utiliser Firefox Sync dans le sens « desktop vers mobile » (étrangement impossible sous Firefox <55), cette option existe maintenant dans Firefox 57 en natif. Nickel, donc.

Autrement dit : pourquoi installer des extensions devenues inutiles ? Je n’en ai plus que 3 aujourd’hui et ça me va : µBlock Origin, TextAreaCache Lite et I don't care about cookies.

Au final, je suis totalement satisfait de Firefox 57.

Ouais ça m’a forcé à changer des habitudes (j’ai dû me faire à l’usage de raccourcis claviers), j’ai subis des plantages d’extensions en phase de développement, j’ai du chercher des alternatives, j’ai dû surveiller des mises à jour. Mais tout ça n’est qu’un problème de jeunesse qui finiront par être résolus dans les mois qui viennent.

Ayant utilisé Nightly 57 (très instable), je suis aujourd’hui sur le canal Bêta (toujours en version 57) et je pense y rester.

Le navigateur Firefox Nightly bouge beaucoup et c’est effectivement très instable. La Bêta est également instable, mais largement moins (elle est instable « sur le papier » en fait), et elle permet d’avoir les choses nouvelles sans attendre la version stable normal. Je pense que c’est un bon compromis entre la stabilité et l’accès en avant-premières aux nouveautés dans le navigateur. Mais ça c’est à chacun d’en juger.


Le message que je veux faire passer ici, et principalement en réponse à l’article cité au début : quitte à changer de navigateur, autant passer de Firefox (56) à Firefox (57+) : l’effort à fournir sera le même (temps d’adaptation, etc.), mais on reste chez Mozilla, on reste sur du libre, et on retrouvera très largement ses marques d’ici quelques temps.

Je comprends totalement que Mozilla y est allé très vite entre les premières versions Nightly de 57 cet été et leur release finale dans un mois (laissant un temps extrêmement court aux dév d’extensions pour se mettre à jour), mais quand on voit que Firefox était devenu lent, que les parts-de-marchés sont devenues ridicules (et les PDM sont ici synonymes de force de frappe dans le monde du Web), il fallait agir, et très vite.

Firefox 57 est d’une vitesse incroyable, oui.
C’est un navigateur totalement refait, oui.
Mozilla a refait sa charte graphique aussi, oui.

Mais laisser tomber Mozilla et Firefox à un tournant de leur histoire et de celui du Web, l’abandonner au moment où il redevient enfin le meilleur, ça serait donner une victoire totale à Google et Chrome (avec ce que ça entraîne pour tous les webdev et sites du monde) et ça, je trouve ça vraiment très dommage et pas du tout mérité.

Donc si je peux me permettre, si vous souhaitez rester sous Firefox mais que vous avez peur, laissez-lui une chance : vous ne le regretterez pas, ça j'en suis absolument convaincu.

Commentaires fermés

Les commentaires sont fermés pour cet article