Je suis un très grand fan des musiques de Two Steps From Hell (musique instrumentale / épique).
Aussi, je vois aujourd’hui sur les réseaux sociaux qu’ils viennent de sortir un nouvel album : Heaven ‑ Anthology. Ni une ni deux, je me dit que je le veux. Tout de suite.

Pour une fois, je me décide de vouloir acheter l’album avant de le télécharger (je n’ai plus aucun doute sur la qualité musicale de TSFH). Le post qui parle de TSFH donnait des liens pour acheter l’album sur iTunes, Amazon, Spotify et CDBaby :

i
Bon, essayons ça.

Spotify : où est-ce que je paye pour avoir des MP3 ? Non je ne veux pas installer d’application, je veux juste des MP3 pour les lire avec VLC sur mon téléphone et sur mon ordi, en hors-ligne.
Au bout de 30 secondes, je ne trouve pas : en tant que client pressé et fainéant, je ferme le site : 30 secondes pour trouver le bouton le plus important sur une page web, c’est trop.

je vais sur iTunes. Ah merde : il faut installer le logiciel iTunes pour acheter de la musique. Problème : je suis sous Linux, iTunes n’est pas disponible (et de toute façon, un soft de 247 Mo, j’aurais pas installé ça pour récupérer 200 Mo de musique).

Direction Amazon. Les commentaires sont tous de 5 étoiles pour ce album, super. J’ajoute au panier. Au moment de vouloir payer :

amazon music paying fail

Un peu découragé, je vais sur le dernier site, CDBaby, totalement inconnu pour moi, mais c’est TSFH qui le donne lui-même, donc bon.
Pour avoir l’album, il leur faut mon nom, mon prénom, mon email, mon email (oui, deux fois), mon pays, mon code postal. Soit. C’est totalement con, mais passons.

Je m’inscrit : déjà on me dit que j’aurais des MP3, des MP3-320 et du Flac. Oh, cool donc.
Je paye ça avec Paypal et 2 clics plus tard (plus 20 minutes d’attente : le téléchargement est bridé à ~300 ko/s), je me retrouve avec mes fichiers audio. Ça s’annonce bien.

Je dezip le fichier. Le nom des fichiers est illisible, faudra que je change ça.

Juste pour vérifier de la qualité des MP3, je regarde le spectre d’un des MP3 avec Audacity : c’est une méthode assez rapide pour voir si le MP3 est correct ou si c’est un truc compressé tout crade.

Ici, le spectre monte jusqu’à 21 kHz, c’est donc acceptable. Simplement par curiosité, je vérifie aussi le spectre des fichiers MP3 de base : je suis à 18 kHz maximum. Le 320 k n’est donc pas du faux et dans le cas contraire j’aurais exigé le remboursement. Le Flac monte lui au delà de 22 kHz.
Les trois types de fichier sont inclus dans le prix, donc le mettrai le MP3-320 sur mon téléphone (gain de place) et je garde le Flac sur mon ordi.

Bref, pour 5 € je me retrouve avec un excellent album de TSFH.

Sauf que j’ai dû essayer 4 sites différents.
Le premier ne propose pas de MP3.
Le second me discrimine parce que je n’utilise pas système d’exploitation payant.
Le troisième me fait un caca nerveux et veux pas prendre ma carte de paiement (qui d’habitude fonctionne très bien).

Vous trouvez ça normal, vous ?

Combien de temps ça va encore durer ?

On est en 2017 : tout le monde devrait pouvoir être en mesure d’acheter un album facilement. Ce sont des fichiers audio : je ne devrais pas avoir besoin d’un logiciel spécial pour les récupérer, ni d’une application. Juste mon navigateur (celui que j’utilise pour découvrir l’existence dudit album. Je devrais aussi pouvoir payer normalement.

Ici ça a fonctionné avec CDBaby, mais c’est la première fois que j’entends parler de lui, et pour le même coup j’aurais aussi pu tomber sur un site autant merdique que les trois autres. J’ai eu de la chance, j’ai pu acheter de la musique légalement.

En attendant, sur les réseaux illégaux, sans aucune inscription, aucun formulaire, sans bridage de la bande passante, en un seul clic, j’aurais pu avoir un album en Flac aussi, avec les fichiers tagués correctement et la pochette en bonne qualité (celle fournie de CDBaby ne se télécharge tout simplement pas : le fichier est corrompu ><).

Ce n’est donc pas encore demain la veille que le piratage disparaîtra. Ça ne se fera que si télécharger légalement sera aussi simple que passer par un site de torrents (notez que je ne parle absolument pas du prix : 5 € (5,45 € très exactement, au final, avec les taxes), je pense qu’on peut admettre que le prix est tout à fait adéquat pour une heure de musique au format numérique en qualité optimale et téléchargeable immédiatement, sans DRM.

1 commentaire

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Quelques précisions sur ce que je veux.

Il me faut :

– un service AVEC téléchargement. J’en ai rien à foutre du streaming ! Car si le service ferme, où ferme mon compte, ou se faire pirater, je perds tout. Si un jour ils décident de supprimer un artiste/album de leur catalogue, ou de censurer, ou qu’ils se frittent avec un artiste ou un ayant droit qui demande à supprimer un album, ce sont les utilisateurs qui sont dans la merde.
Je veux donc avoir ma musique offline. C’est non négociable : je ne peux pas me permettre de dépendre d’un site web, ni de la couverture réseau 3G/4G (le streaming dans le train, maggle ? On vit pas tous à Paris où la 4G est la norme ! Certains sont en Auvergne où faire 5 km vous met dans une zone où on ne peut même pas envoyer un SMS).

– des fichiers MP3 et Flac, en qualité décente. Autant tout ce qui est au dessus de 320 k, c’est pour moi du pareil au même, surtout vu les écouteurs et le système son que j’utilise, autant du 128 k ça commence à s’écouter même avec un casque moyen de gamme sur un téléphone (il manque des sons, des notes, etc.).

– je ne veux pas payer un abonnement ET le téléchargement à l’acte. Soit je paye X euros par moi et je peux télécharger autant que je veux, soit je paye un album (ou un morceau) dès que je veux.

– je ne veux pas de DRM.

– ça rejoint le point sur le offline/pas de DRM : je ne veux pas non plus dépendre d’une application à télécharger, ni d’un OS, ni d’un logiciel sur le PC (et encore moins d’un appareil). Je veux juste des fichiers audio, que je peux organiser/tagguer moi-même comme je veux.

Enfin, vu que ça compte tout de même un peu :
– je veux un tarif accessible. Payer 50 € par mois, c’est trop.
Je ne dépasserai pas 15 € par mois pour un abonnement, ou 5 € pour un album (comme dans l’exemple avec TSFH : c’est très bien) ; sachant qu’avec un abonnement, il y aura forcément des mois où je n’achèterai rien du tout. J’écoute pas mal de musique, mais je ne tourne pas à plus de ~10 albums complets par an. Je ne suis pas un gros consommateur.

Les commentaires sont fermés pour cet article