Visiblement y a des gens qui, pour s’amuser durant la canicule, ouvrent des bouches d’incendie. On parle de 600 bouches d’incendies ouvertes dans le nord de la France et plus de 600 000 mètre cubes d’eau perdue en Île de France.

Ouais c’est absolument énorme, surtout en période de sécheresse où l’eau est assez précieuse.

À part peut-être planquer des sniper à balles réelles en face des bouches d’incendie (certains essayeront tout de même, mais ils n’arriveront pas à les ouvrir), il ne semble pas y avoir de solutions : si les gens veulent de l’eau, rien ne les empêchera d’en avoir. C’est simple, si mettre les pompiers en incapacité de protéger la population de toute une ville n’est pas suffisamment dissuasif, alors rien ne le sera.
C’est comme devenir un criminel : si la perpétuité ou la peine de mort (dans certains pays) n’est pas assez dissuasive pour éviter les crimes, alors la répression ne sert à rien, ça n’est pas la bonne solution.

Ce que je ne comprends pas du coup, c’est pourquoi les municipalités ne mettent pas des arroseurs dans les parcs ? Ou des jets d’eau sur les places publiques ?
Au moins ça fera de l’eau pour gens dans des endroits appropriés (pas en plein milieu d’un carrefour), et en plus l’eau dans ces systèmes tourne en circuit fermé : l’eau est réutilisée. On n’injecte que l’eau qui s’évapore, ce qui est toujours largement moins que ce qu’on perd avec une bouche d’incendie, et dans tous les cas ça foutra la paix aux pompiers qui sont débordés (littéralement).

Dans tous les cas ça ne résout pas le problème des cons.

Commentaires fermés

Les commentaires sont fermés pour cet article