Je rêve… Le service des impôts, qui n’a évidemment rien de mieux à faire, découvre qu’un site de torrents conseille aux internautes d’utiliser le logiciel VLC pour visionner les fichiers vidéos qu’ils proposent.

Conclusion de Bercy ? VLC les paye pour qu’ils fassent de la pub.
Et qui dit « paye », dit contrat juteux, argent et ils veulent des explications (concrètement : des noms, des adresses, et des comptes bancaires), avec 5000 € d’amende en cas de refus (on rigole pas à Bercy).

Comme ils disent sur Twitter chez VLC : Comment expliquer Internet aux impôts ?

Finalement la DGFP indique que c’était une erreur informatique d’appréciation. En espérant qu’ils comprennent qu’un simple lien n’est pas synonyme de contrat juteux.
Sinon je veux bien jouer moi aussi :

* https://portail.dgfip.finances.gouv.fr/portail/accueilIAM.pl
* https://www.impots.gouv.fr/portail/
* http://www.elysee.fr/
* http://france.fr/

Où sont mes millions maintenant ?

Je trouve quand même assez gonflé qu’ils « attaquent » de la sorte l’association VideoLan (éditrice de VLC), quand on sait que Microsoft passe des contrats plus ou moins obscures avec la République et que de toute façon on a toujours toutes les entreprises de la high-tech qui ne payent aucun impôt en France et contre quoi très peu est effectué concrètement.
J’imagine que taper sur un petit poisson c’est plus simple que taper sur des gros requins.

Enfin, pour finir, si tout le monde conseil le logiciel VLC un peu partout, c’est p't-être bien parce que c’est un excellent logiciel, sûrement le meilleur au monde dans son domaine (loin devant toute la concurrence). Ah et en plus il est basé en France, il est français et était là bien avant que les politiques décident d’investir dans la « french-tech ».

Donc si je peux dire, ils feraient mieux de les aider plutôt que de chercher à les racketter. Il n’y a déjà pas beaucoup de programmes français avec un tel rayonnement, si en plus c’est la France elle-même qui cherche à les tuer, franchement où on va…

Commentaires fermés

Les commentaires sont fermés pour cet article