À cette heure, Donald Trump est pratiquement président des États-Unis.

Entre « on est fichu » ou « bordel de merde », je ne sais pas encore où je suis.
Beaucoup, y compris les médias qui se sont amusés de la campagne présidentielle, pensaient que c’était une blague, qu’il n’aurait aucune chance, etc.

Ben voilà.
Maintenant faut assumer d’avoir un psychopathe à la tête de la première puissance mondiale.

Pour le reste, je me contenterais de ça :

Qu'il soit élu maintenant, ça soulève d'énormes questions. S'il est élu pour un second mandat, on aura les énormes réponses.
[François Pérusse]

Car on peut toujours tomber plus bas.

Commentaires fermés

Les commentaires sont fermés pour cet article