Les prochaines élections sont dans 1 an. Nous nous souviendrons de leur vote en 2017
Les anti-loi El Khomri menacent les députés PS de ne pas voter pour eux en 2017

(via)

Juste : non, ce n’est pas une « menace » ça.
C’est simplement la démocratie (ou la république, plutôt).

Les députés et politiques sont là pour représenter la volonté populaire. Pas celui des porte-feuilles en costard.

« Tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute », vous vous souvenez ? Nous, citoyens avons plus de pouvoir qu’on ne le pense : les « élus » ne sont à leur place que grâce à nous.

Il n’y a pas besoin de s’indigner de la façon de faire de Travail.lol : c’est juste le processus de vote, dans son principe le plus simple, le plus basique.

Bon, après il faut transformer la république en démocratie, et ça ce n’est pas totalement gagné tant on a laissé le pouvoir à ceux qui le voulaient, mais il y a des idées et même de sérieuses initiatives.

4 commentaires

gravatar
goumou a dit :
Cela fait bien longtemps et un certain référendum de 1995 pour savoir que l'on est plus en démocratie en France, mais plutôt en ploutocratie ( système politique ou ordre social dans lequel la puissance financière et économique est prépondérante ). D'ailleurs, depuis 2007, il n'y dans la bouche de nos élus que le mot République, celui de Démocratie est passé à la poubelle. Il y a une grande place de la République dans notre capitale et juste une petite rue de la Démocratie,...
Nos chers députés et sénateurs sont sensés - en démocratie - promouvoir et voter des les lois qui favorisent l'intérêt général, et que font-ils ? Ben, facile, ils votent les lois qui favorisent les intérêts privés d'une très petite minorité : celle de leurs très chers amis ou des plus riches. Ils favorisent à outrance 5% de la population et écrasent les 95% restant,...
Les citoyens, s'il en reste encore, ont oublié que ce sont les députés qui votent les lois ET qu'ils sont, en temps qu'élus du peuple, les garants de l'intérêt général. D'où l'importance des élections de ces députés même si cela fait pas mal d'années qu'"ON" s'est arrangé pour nous faire croire que c'était l'élection présidentielle la plus importante. Nos chers députés sont malheureusement devenus des "irresponsables" qui se complaisent dans la situation perverse actuelle où les partis et les présidents successifs les ont poussés.
Il ne reste plus aux électeurs, pour éviter les mensonges perpétuels des politiciens ou d'être encore pris pour des c@ns, de ne plus voter : c'est ce que je fais depuis 3 ans. Lorsqu'il y aura 75% de non votant, ces messieurs/dames les députés se poseront peut-être à nouveau la question de la démocratie et de leurs reponsabiltés.
gravatar
HelloWorld a dit :
@goumou : Même s'il n'y a qu'une seule personne qui vote, c'est foutu vu que les votes blanc/non-votes ne sont pas comptés.
gravatar
Alexandre Marius Jacob a dit :
Pour comprendre l'Etat sous sa forme actuelle il est indispensable de s'appuyer sur sa genèse, à l'époque ou les embryons d'Etat se développent. L'histoire et la protohistoire nous apprennent que les états ne se sont pas formés dans l'optique du bien commun mais bien plutôt par la création d'une classe possédante qui pour se protéger et accentuer son emprise à mis en place (ou s'appuie sur) des structures et des dispositifs coercitif tel que l'appropriation, la création des armées et de la police, du corpus legislatif...

L'idéologie de l'Etat comme le garant du bien commun social, apparaît beaucoup beaucoup plus tard, quelques millénaires plus tard. Or cet idéal, il suffit d'ouvrir un bouquin d'histoire qui ne soient pas d'une maison d'édition bolloré et consorts, et clairement une chimère.

Pour exemple, à la fin du 19eme siecle, en Angleterre, la bourgeoisie se rend compte qu'elle n'a plus à sa disposition assez de travailleurs en bonne santé après avoir vidé les campagnes dans les usines où des dizaines de millions d'ouvriers se sont usés et sont morts prématurément, sans pouvoir donner une descendance viable. Les bourgeois s'inquiètent (Pour voir la condition de déchéance des prolo de l'époque faut lire London.). Les enfants sont chétifs, "débiles", incapable de produire, et on n'a plus le réservoir des campagnes pour trouver de la chair humaine a exploiter. A tel point que le haut-commandement militaire sonne l'alarme : la chair à canon fait défaut, les prolétaires sont en bien trop mauvaise conditions pour assurer l'ordre dans l'empire colonial. Est donc décidé, en haut lieu, une grande campagne hygiéniste et de contrôle de l'exploitation afin d'assurer une reproduction correcte des ouvriers et la pérennité de l'économie anglaise. Cette histoire qu'il est très facile de documenter par quelques recherches que vous ne manquerez pas de faire, dessine la logique inhérente du système capitaliste qui ne peut fonctionner sans le contrôle d'un état qui pallie aux manques de l'initiative privé.

Sans État le capitalisme s'étrangle de lui même. L'Etat engage les immenses travaux nécessaire à l'expansion de la logique économique : pillage des ressources à l'échelle mondiale, création des réseaux de communication, des réseaux électriques, mais aussi mise en forme de l'exploitation pour assurer la reproduction des masses.
gravatar
Jsbjr a dit :
@goumou :
Je ne comprend pas la logique de ta conclusion. Pourquoi un député se poserai des questions aux sujets de la démocratie à par pour l'abolir, s'il est élu avec 75% d'abstentionnistes, surtout si comme tu le suggères ce qui lui importe c'est son intérêt propre ou celui de sa caste.

La conclusion logique qu'a un homme politique au sujet des abstentionnistes c'est que ceux-ci ne se concidèrent pas comme compétents et légitimes pour décider de l'avenir de la Nation ou qu'ils n'en on rien à faire et qu'ils laissent aux autres le soin de prendre les décisions importantes.

Les commentaires sont fermés pour cet article