Voir ici : Pour les terroristes, il y a mieux qu’un téléphone chiffré : un jetable - Rue89 - L'Obs

Je cite la citation d’une passante :

L’un des terroristes a sorti un ordinateur portable, l’appuyant contre le mur, raconte la femme de 40 ans. Une fois allumé, elle a vu une ligne de charabia sur l’écran : “C’était bizarre – ça ressemblait à des lignes, comme des lignes de code. Il n’y avait pas d’image, pas d’Internet”, raconte-t-elle.

Alors là fait chier.

Il m’arrive de prendre le train.
Il m’arrive de prendre mon PC portable dans le train.
Il m’arrive d’écrire des programmes sur mon PC portable dans le train.

Ça ne devrait plus tarder qu’on m’emmène au poste parce qu’un passager va penser que je planifie un attentat au JavaScript.

Rhaaa.
C’est dans ces moments là que j’aurais aimé que la programmation soit enseignée à l’école : que tout le monde sa reconnaître un code de programmation, comme tout le monde reconnaît des équations mathématique (ÉDIT : ah non…) ou des hiéroglyphes, juste pour que cesse la psychose du vilain h@x0r-p1rate terroriste qui affiche une interface en lignes de commande.

NON, ceci n’est pas une bombe :

du code javascript
Ça, c’est comment les applications de ton téléphone, les logiciels de ton ordinateur et tes sites web préférés sont créés.

Peu importe le chiffrement ou l’interface de ton outil de communication : un ordinateur n’a encore jamais tué quelqu’un.

Une arme à feu ou une bombe, si.
Une arme à feu, ça sert à tuer des gens.

Ça t’étonne ?

B0rd€l d3 M€r[)e.

2 commentaires

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
Pour ceux qui trouvent que j’exagère : http://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20151122110842

Les gars regardent un film d’action dans le TGV (en france, le 20/11/2015), les passagers trouvent les bruits louche et hop : le train immobilisé, les flics montent à bord et le gars de 27 ans est maîtrisé et passe 4 heures au poste de police.
À vous de voir après, si vous voulez vivre chez les bisounours avec programmation interdite ou pas.

Les commentaires sont fermés pour cet article