Purée, à quoi ça sert d’avoir des écrans qui affichent 16 millions de couleurs si les logiciels ne comportent jamais plus de 16 couleurs, aucun dégradé, aucune ombre, aucun arrondi ?

Et depuis quand, ceci :

new ccleaner interface
Est-il d’aspect plus moderne que ceci :

old ccleaner interface
C’est une plaisanterie à l’échelle mondiale, c’est ça ?
Voyez les icônes de fermeture, en haut à droite : justement, ils ne sont pas à droite car il reste une marge. Et les tailles sont disproportionnées o_O.

Honnêtement, avec le flat design chez Microsoft j’ai l’impression d’être revenu à ça :

windows 95 screenshot
C'est d'un moche : Windows, Edge, les sites de Microsoft (dont Outlook).

Mais je sais, les goûts et les couleurs, tout ça… C'est personnel est on aime ou on n’aime pas.
Bah moi je n’aime pas.

13 commentaires

gravatar
TD a dit :
Quand c’est bien fait, le flat design peut être beau. Il s’agit bien entendu essentiellement d’une question de goûts personnels. Par exemple, j’aime bien le flat design (ce qui ne veut pas dire que j’apprécie les mauvais représentants de ce courant). Il y a dix ans la mode était au crystal. Aujourd’hui, c'est le flat design. Dans dix ans, ce sera autre chose. Les modes graphiques changent de temps en temps. Parfois ça plait, parfois ça ne plait pas.

L’exemple de CCleaner est frappant à ce titre car bien que se revendiquant « flat », le design du logiciel n’est pas des plus réussis et, effectivement, son ancienne interface était meilleure. Il suffit de visiter les sites Internet des agences de création pour avoir des exemples de bons designs.

Finalement, quand on est passé de l’Art nouveau à l’Art déco puis au style « paquebot », c’était la même chose : une simplification des lignes et des couleurs. L’exubérance rouge et or du dix-neuvième siècle et les arabesques Art déco étaient-elles plus modernes que les formes géométriques simples de l’Art nouveau ?
gravatar
Thibault a dit :
"La blague du flat-design chez Microsoft". Prend comme exemple un logiciel tiers.
gravatar
Nestor a dit :
L'exemple de CCleaner est particulièrement mal choisi, il est vrai qu'il est très laid (à mon goût), mais les anciennes versions l'étaient aussi, flat ou pas. M'enfin... qui décide de ce qui est beau ou pas? C'est pas toi en l'occurence pour CCleaner, y'a un mec dont c'est le boulot. Peut-être qu'il trouverait que ton site est moche, chacun ses goûts.
PS: personnellement je trouve aussi ton site moche, mais je ne fais pas attention car le contenu est intéressant.
gravatar
Tokapix a dit :
Bonjour Timo,

En regardant l'évolution des interfaces utilisateurs, l'impression générale donne à penser que tous les dix ans, intervalle très justement identifié par TD, la mode change. En très gros (daigne pardonner mes imprecisions) :

- 1950 (Préhistoire) : Les cartons de cartes perforées et lampioules clignotantes. On actionne des contacteurs et l'ordinateur nous renvoie des signaux électriques correspondant à la réponse.
https://en.wikipedia.org/wiki/Punched_card

- 1960 (Antiquité) : Les kilomètres de papier à listing. On voit ce qu'on donne à manger à la machine et on comprend directement ce qu'elle nous répond.
https://en.wikipedia.org/wiki/Teletype_Model_33

- 1970 (Début des temps) : Les terminaux virtuels (DEC VT05, VT100, etc). On fait de sacrées économies de papier ; on attend beaucoup moins longtemps que l'impression finisse pour obtenir le réultat des commandes.
https://en.wikipedia.org/wiki/VT100

- 1985 (Oui, quinze ans se sont écoulés, pas dix) : Interfaces graphiques monochromes (Xerox Alto, Apple Macintosh), plus besoin de taper les commandes, on pointe et on clique pour effectuer l'action voulue.
https://en.wikipedia.org/wiki/Xerox_Alto

- 1995 : Interfaces 3D à base de pavés (Windows 9x et NT, moteur de base « Rayleigh » de GTK, Mac OS 8 et 9). Que dire si ce n'est qu'on a voulu moderniser le look pour donner une impression de profondeur.
https://en.wikipedia.org/wiki/Windows_NT_4.0

- 2005 : Interfaces à dégradés fluides et transparences (Microsofteries Vista puis 7, KDE 4, Gnome+Compiz, OS X). Les palettes de couleurs étendues sont utilisées à fond. Les couleurs sont bien moins criardes que précédemment.
https://en.wikipedia.org/wiki/KDE_Software_Compilation_4

- 2015 : Curieusement la suite logique tend à partir en gonade... Au moins, une palette de couleurs pastel a-t-elle été conservée. Naïvement, je penserais à un retour en force d'un besoin d'efficacité (netteté des contours flats, volonté de permettre à l'utilisateur de la machine de se concentrer sur le contenu de ses applis, pas leur décoration), mais enfin dans de nombreux cas, on se demande...

Du côté du libre, de nos jours, ça n'empêche pas des interfaces comme Dwm de coexister avec des compositeurs comme Compiz.
https://en.wikipedia.org/wiki/Dwm
https://en.wikipedia.org/wiki/Compiz
(Remarque, je n'ai pas essayé de faire tourner ces deux outils simultanément)

Le drame dans cette affaire est de subir les désidératas des développeurs de solutions propriétaires plutôt que de laisser à l'utilisateur le soin de choisir son interface en fonction de ses goûts (surtout que là, c'est certes minimaliste, mais ça occupe quand même beaucoup d'espace avec de gros boutons, et pour peu qu'on utilises des machines avec de petits écrans à faible résolution ça peut être franchement gênant).

À plus
gravatar
Sebien59 a dit :
Faut plutôt le comparer à Windows 3.1 plutôt qu'à Windows 95 : la version 3.1 avait un flat deign en avance sur son temps, et parfois mieux réussi que Windows 10 :-)

Sinon, le flat design c'est un état d'esprit pour revenir à l'essentiel et que les informations importantes ressortent du lot. Une couleur est utilisée non pas parce qu'on peut faire des icônes en 16 millions de couleur, mais une couleur est utilisée pour afficher une information. Par exemple, toutes les icônes ne sont plus multi-couleur-effet-crystal mais plates et blanches, et quand tu veux attirer l'attention sur l'une d'elles, elle devient rouge ou orange, etc. On garde un design cohérent et utile entre tous les éléments graphiques.

Après, flat ne veut pas dire sans dégradés, sans arrondis, sans petites fioritures sympa mais discrètes (pour ne pas voler la vedette aux infos importantes). Et ça, Microsoft l'a très très mal compris avec Windows 8, 10 et les dernières versions d'office. Limite, s'ils pouvaient simplifier encore en remplaçant toutes les icônes d'office par des carrés blanc (sur leur interface où tous les fonds et bordures sont blanches), ils le feraient...

Android 5/6 est mieux foutu de ce point de vue là : il y a des dégradés et arrondis subtiles. IOS aussi, grâce aux images de fond floutées et aux polices léchées (même si au début ça a fait un gros choc toute cette "sur-simplification")...

Bref, c'est comme tout : il faut comprendre le but du flat design pour bien l'appliquer. Et malgré sa simplicité apparente, il faut être designer pour bien l'implémenter. Ça a l'air simple, donc tout le monde s'y met, sans réfléchir, même les "designers" de Windows et office (qui auraient été de bons exemples dans le monde Microsoft).

Après, niveau design, windows à toujours été à la traine car il attire tous les développeurs, et donc aussi les moins informés. Donc c'est normal qu'au niveau flat design aussi on retrouve plus de gros trucs immondes sous windows.
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@Tokapix : de 1950 à 1990, je dirais que c’est pûrement technique : faire une interface crystal (façon XP ou Vista) n’était pas du tout possible en 16 couleurs et avec une carte graphique inexistante. C’est d’ailleurs pour ça que Windows Aero (Vista/7) n’est pas activable sur tous les ordinateurs.

Ce n’est qu’à partir des années 2000, voire 2005 que les éditeurs d’OS peuvent faire ce qu’ils veulent. D’ailleurs, malgré le côté brouillon, j’amais beaucoup le thème de Vista et je trouve celui de Win7 encore très joli.
Le 100% flat, je n’ai jamais vraiment accroché mais en fait je crois que c’est le côté carré. Dans iOS (je ne sais pas si on peut parler de flat comme pour MS), l’interface est globalement consistante et a fini par être pas trop mal (ne parlons pas d’OS-X).

En fait c’est surtout ce qu’en a fait MS que je n’aime pas.

@Sebien59 :
Après, flat ne veut pas dire sans dégradés, sans arrondis, sans petites fioritures sympa mais discrètes (pour ne pas voler la vedette aux infos importantes). Et ça, Microsoft l'a très très mal compris avec Windows 8, 10 et les dernières versions d'office. Limite, s'ils pouvaient simplifier encore en remplaçant toutes les icônes d'office par des carrés blanc (sur leur interface où tous les fonds et bordures sont blanches), ils le feraient...


+1
Je crois que ça résume bien mon avis aussi.

Android 5/6 est mieux foutu de ce point de vue là : il y a des dégradés et arrondis subtiles. IOS aussi, grâce aux images de fond floutées et aux polices léchées (même si au début ça a fait un gros choc toute cette "sur-simplification")...


Justement, Android (et Google en général) a fait son propre design : Material, et celui là au contraire j’aime (très) beaucoup : il y a des arrondis et des effets d’ombres (les ombres font d’ailleurs partie intégrante de leur système de hiérarchie entre les menus, ce n’est pas une décoration).
C’est basé sur le flat, mais c’est le contraire de Microsoft.
gravatar
Lapineige a dit :
Ah les goûts et les couleurs... Je vais quand même rajouter mon avis, même si ça sera personnel.
#
@Tokapix : de 1950 à 1990, je dirais que c’est pûrement technique : faire une interface crystal (façon XP ou Vista) n’était pas du tout possible en 16 couleurs et avec une carte graphique inexistante.
[...]
Ce n’est qu’à partir des années 2000, voire 2005 que les éditeurs d’OS peuvent faire ce qu’ils veulent.

+1


Après, flat ne veut pas dire sans dégradés, sans arrondis, sans petites fioritures sympa mais discrètes (pour ne pas voler la vedette aux infos importantes)

On est parfaitement d'accord, flat de veut pas dire primaire et ultra basique, au contraire, faut que ça soit particulièrement travaillé pour être joli et fonctionnel.
Typiquement l'aspect visuel de W8 (et W10) au niveau de l'interface en tuile est franchement primaire, une couleur hyper saturée, aucun détail autour, bref sur du mobile pourquoi pas, sur un ordinateur c'est de mon point de vue franchement moche.
Comme exemple contraire, je prendrai KDE Plasma 5, mon bureau actuel: en général j'avais tendance à pester contre le flat design et le mal qu'à pu faire le mobile avec cette mode, et des thèmes vraiment primaire, notamment sur pas mal de sites web.
Depuis KDE 5 notamment (mais pas que), j'ai changé d'avis: le flat design primaire c'est vraiment moche, mais par contre quand on intègre plsu de détails aux icônes et effet, ça peut franchement être sympa, sobre mais pas dépouillé, fonctionnel. Et ce n'est pas incompatible avec des effets d'ombres & co.
Deux images pour illustrer tout ça:
http://i1-news.softpedia-static.com/images/news2/kde-plasma-5-4-lands-with-cool-new-alternative-launcher-and-much-more-490043-2.jpg
https://s2.qwant.com/thumbr/?u=http%3A%2F%2Fhangup.de%2Fwp-content%2Fuploads%2F2014%2F07%2FKDE_Plasma_5.png

Concernant W10, clairement ils font partie des mauvais élèves, c'est primaire (et effectivement j'ai l'impression d'avoir en main une console 8 bit), trop dépouillé, pas forcément très fonctionnel. Et visuellement pas vraiment marquant, un 7 on reconnait en 1 coup d’œil, un 10... on a un doute.
Ce qui est drôle, c'est que les mêmes qui trouvaient les tuiles de W8 moches trouvent W10 joli... Sauf que comme vista et 7, c'est le même en à peine mieux (ils ont un peu caché ModernUI en somme).


Pour revenir sur les goûts personnels, j'ai détesté le style de windows 7, beaucoup trop chargé, peu clair, pas franchement beau. Des dégradés et effets de transparences combinés à des ombres, pourquoi pas c'est un style, là c'était trop.
Pendant ce temps en KDE 4 j’utilisais les mêmes effets, mais de manière bien plus mesurées, de mon point de vue c'était joli et lisible.

Je suis passé à du flat avec KDE 5, avec toujours quelques effets du genre, car c'est efficace mais pas primaire.
On a aussi Gnome 3 qui manie un mélange de presque flat et de dégradés, qui sont sobres et efficaces.
Après flat design recherché ou dégradés de partout, c'est une question de goût. Mais dans chaque style y'a des réussites et des ratés.


Le drame dans cette affaire est de subir les désidératas des développeurs de solutions propriétaires plutôt que de laisser à l'utilisateur le soin de choisir son interface en fonction de ses goûts

Je ne te le fais pas dire, c'est l'énorme puissance des bureaux sous linux, sous windows pour changer d'apparence tu change de version...
gravatar
jefaispeuralafoule a dit :
C'est un peu facile de taper sur MS... parce que tout le monde s'est mis au flat: IOS, Android... on en bouffe partout avec plus ou moins de réussite.

Ce qui est fatiguant à la longue, c'est qu'on se rend compte qu'avec le recul ce qui n'était pas aimé à un moment devient ensuite "indispensable" et même réclamé. Un exemple? Les gadgets MS! Décriés et critiqués sous Vista, des gens installent à présent un produit pour les retrouver sous 10... qu'on m'explique le raisonnement parce que là j'ai du mal à suivre.

La notion d'esthétique est toute personnelle, et les rubans MS (Office et W10) sont très pratiques une fois appréhendés. Songez toujours que la plupart des utilisateurs qui viennent ici sont rôdés non à l'usage mais au bidouillage des systèmes! Quand on me parle de changer le bureau sur un Linux... ça me fait rire jaune, surtout quand je sais que l'immense majorité des utilisateurs Windows ne touchent même pas au fond d'écran natif de peur de faire une connerie!
gravatar
HelloWorld a dit :
@jefaispeuralafoule : "qu'on m'explique le raisonnement parce que là j'ai du mal à suivre."

Le syndrome de Stockholm peut-être ? :D
gravatar
jefaispeuralafoule a dit :
@HelloWorld :
Ou plutôt la malhonnêteté intellectuelle. A chaque version de Windows, on tire dessus en gueulant "on veut ci, on ne veut plus de ça..." et c'en est débile. Le plus bel et plus flagrant exemple restera, selon moi, Windows XP! "Arf teletubbies", "Trop lent pourri etc etc"... A présent il perdure et il y a encore des entêtés pour revendiquer qu'ils sont dessus, sans autre véritable raison que le coût de la licence.
gravatar
Jean-Nourdine a dit :
Ceci explique le pourquoi de ton site absolument pas moderne.
gravatar
Johan Nonyme a dit :
@jefaispeuralafoule: Ou bien simplement le fait que ce sont ceux qui aimaient ces trucs qui les réinstallent. Ceux qui disent qu'XP est "trop lent pourri etc etc" ont changé et depuis belle lurette, ceux qui le font gardent c'est ceux qui ne savent pas, qui s'en fichent et compagnie. Il n'y a aucune raison pour que ces deux populations soient la même à deux périodes différentes. La minorité dans ce cas là est probablement stupide, mais reste une minorité.

Les commentaires sont fermés pour cet article