default_favicon

J’ai longtemps été un grand fan d’Opera, un grand utilisateur aussi et j’ai été très déçu/affecté/touché par leur décision de changer leur politique dans le développement du navigateur (en 2013…). Vivaldi c’est un navigateur assez récent qui a été fondé par les anciens de chez Opera, depuis tout ces changements.

Le navigateur est le logiciel que j’utilise le plus sur mon ordinateur, et je crois que je ne suis pas le seul dans ce cas.

Ce n’est pas pour rien que certains font des ordinateurs avec juste un navigateur (les Chromebook de Google) : avec les bons sites, on peut en effet de passer complètement de tous les logiciels et n’utiliser vraiment que le navigateur.

À ce titre et pour un geek, le choix du navigateur devient aussi important que celui de l’OS : choisir un navigateur pour moi, c’est comme choisir une bonne paire de chaussures pour quelqu’un qui fait de la randonnée.

Je tourne actuellement sous Firefox : c’est à ce jour le navigateur que j’utilise et que je recommande.
Ce choix est hautement personnel, mais les raisons qui fait que j’utilise plutôt qu’un autre sont :

  • Il est rapide. Tous les navigateurs sont rapides en fait, et la différence est imperceptible aujourd’hui. Donc en réalité, cet argument n’est plus aussi important pour moi qu’il l’était il y a 5 ans.
  • Il est bon. Je veux dire par là qu’il respecte bien les standards du web. Comme pour la rapidité, ce critère tend à diminuer d’importance étant donnée que tous les navigateurs arrivent actuellement à un bon niveau (ce qui est une bonne chose). Firefox reste néanmoins en bonne position dans la course quand il s’agit d’être toujours à la pointe (Google Chrome est également très très bon sur ce point, mais il n’est pas Libre — et Chromium, j’ai du mal, encore).
  • Il est libre. Des « grands » navigateurs, c’est le seul qui le soit. Il y a d’autres navigateurs libres (Epiphany, par exemple) mais leur support et leur évolution est moins rapide que Firefox, qui est ainsi une référence dans le domaine. La liberté est devenu un critère vraiment important : c’est l’assurance qu’il ne possède pas de comportement suspects et impossible tracer.
  • Il est édité par une « bonne » entreprise.

C’est sur ces deux derniers points que Firefox écrase les autres à mon sens : son éditeur Mozilla milite depuis plus de 15 ans à un web ouvert et interopérable. C’est un peu grâce à eux que l’on n’a plus de sites « spécial Windows avec des ActiveX » (impossible à naviguer sur Linux, Mac ou smartphone) ou qu’on peut avoir une vidéo sans avoir à utiliser Flash/Java/RealPlayer/WMP : ils se battent pour tout ça, contrairement aux autres éditeurs.

Cette philosophie d’un web libre et ouvert, interopérable et où il est facile de participer, c’est également la mienne. Mozilla n’a d’ailleurs aucun autre moyen que le bouche à oreille, nous donc, pour promouvoir cette philosophie sans qui le web libre n’existera plus dans quelques années. C’est d’ailleurs pour ça qu’il y a depuis quelques temps un bouton « Mozilla Firefox » sur la page de mon site.

Firefox, en somme, c’est le navigateur dont la philosophie correspond la plus à la mienne.

Sauf que… Ça pourrait bien ne pas durer. De récentes décisions chez Mozilla m’ont laissé (et d’autres) un peu perplexe : intégration de logiciels tiers, apparition de pub au sein même du navigateur, modules impossible à installer sans l’approbation de Mozilla. Tout ceci reste assez inquiétant pour le futur du navigateur (évidemment, c’est aussi à nous de les aider pour qu’ils puissent continuer à limiter ce genre de décisions assez… mauvaises pour les utilisateurs).

Pour en revenir à Vivaldi, si un jour je devais quitter le navire de Firefox, c’est donc vers eux que j’irais. La raison à cela est que l’ancien navigateur Opera (qui a donné naissance au projet de Vivaldi) avait une philosophie à laquelle j’adhérais, et je sûr que je retrouverais une partie de ça dans Vivaldi, plus que dans n’importe quel autre navigateur (dans l’état actuel des choses).

Ceci donc pour vous aider à maintenir votre liste des navigateurs un peu à jour, ou vous en faire découvrir un nouveau si vous ne le connaissiez pas.
J’espère que Firefox et Mozilla resteront là encore là longtemps, bien entendu, mais dans l’hypothèse où malheureusement rien n’est éternel (y compris sur le net, et particulièrement en matière de logiciels), je préfère avoir une solution de secours. Et Vivaldi, bien qu’encore assez jeune, peut déjà faire un bon navigateur secondaire (chez moi c’est Chromium qui occupe en ce moment ce poste… pour l’instant).

Ressource :

  • Vivaldi : site officiel de Vivaldi.
  • Vivaldi-Fr : Forum, Blog, Wiki (non officiels) mais en français à propos de Vivaldi.