Du pouvoir de la presse et de l’importance de leur neutralité

Voyez cette image (partagée par Daniel Buteau sur Google+) :


L’image en bas et à gauche est prise par un particulier (je présume) et de loin.
L’image en haut à droite a un cadrage différent. C’est l’image de TF1, donc vue par environ 5 millions de personnes.

Cette image ne représente pas la réalité.

Cinq millions de personnes auront donc une information représentant une importante déformation de la réalité.

Si vous doutiez du pouvoir de la presse… Ben le voilà à l’œuvre, ce pouvoir.
Ils peuvent vous montrer ce qu’ils veulent : vrai ou pas vrai, tout passe. L’image n’est pas truquée, mais elle ne représente pas du tout la réalité pour autant.

On peut donc dire clairement que la presse ment.

Oh, et quand je m’insurge contre le fait que Facebook, Microsoft ou Google ainsi que des fournisseurs d’accès internet (Orange, SFR…) se mettent à vous filtrer l’information avec leur critères, sachez que c’est la même chose : des milliards de personnes utilisent les services de ces entreprises pour s’informer, s’instruire et se faire une opinion sur le monde.

Vous voyez l’importance de la neutralité des services en ligne ? Du réseau ? De la presse ?

De la liberté de la presse et de la neutralité du réseau et des services en ligne dépendent la vision du monde par les peuples. Par exemple, c’est grâce aux journaux qu’on sait que les USA sont en guerre au moyen orient.
Le saurions-nous s’ils voulaient le cacher ? Non.

Ils sont donc responsable de l’information du public sur l’état du monde (et parfois du contenu de nos assiettes) et plus largement des droits de l’homme et de la démocratie.

Et la France se trouve à la 40e position dans le monde (selon RSF, sur un total d’environ 170 pays) en ce qui concerne liberté de la presse. Ça vous donne une idée, j’espère.