wiko battery screenshot

Récemment je suis tombé sur la marque de téléphones Wiko. C’est une marque qui fait des smartphones pour des prix plus que compétitifs (entre 80 et 200 €).

Personnellement je me trimbalais avec un téléphone à clapet en plus d’un lecteur MP4-WiFi-GPS. Je cherchais un moyen de combiner tout ça en un seul appareil, mais je n’avais pas vraiment envie de perdre 600 € dans un Samsung ou autre Sony : c’est beaucoup trop cher.

Pour mes besoins (téléphone débloqué avec les fonctions classiques pour pas cher et solide), je n’avais pas trouvé grand chose, sauf quand je suis tombé sur Wiko. Eux ils font tout ça pour moins de 200 €.

Suite à quelques recherches, j’ai appris que certains modèles semblaient avoir des problèmes, mais des retours que j’ai eu, la grande majorité étaient très satisfaits. Je me suis finalement tourné pour le Wiko Cink Five : un 5 pouces sous Android 4.1 pour 195€ (oui pratiquement le plus cher de la marque).

Les caractéristiques n’ont pas grand chose à envier aux autres marques :
  • processeur quad-core à 1,2 GHz
  • 1 Gio de RAM
  • Appareil photo de 8 mégapixels avec flash LED (et un autre de 2 Mpx à l’avant)
  • port µSD, double SIM, Wifi, bluetooth, GPS, boussole, et tout le reste
  • écran de 5 pouces de définition 1280×720
  • Batterie de 2000 mAh

Le seul truc limite c’est le petit 4 Gio de mémoire de stockage interne. Ça rend la carte µSD pratiquement obligatoire (Wiko mettrait des mémoires internes plus faibles pour réduire la taxe copie privé, qui est très lourde et augmente rapidement, bien plus que si on prend une carte µSD externe).

Pour ceux qui veulent un test complet, voici celui des Numériques, qui est assez précis et correcte.

Dans l’ensemble, c’est un très bon téléphone : je n’ai aucun problème à signaler (le GPS est juste un peu lent). Néanmoins, voici juste quelques remarques qui sont selon moi les détails à améliorer pour le rendre encore meilleur.

Je reviens aussi sur les points qu’on peut retrouver sur les forums, et qu’en général ne sont pas dit sur les sites de ventes.

L’ergonomie, la finition

Déjà, pour ce prix là on s’attendait à de la qualité chinoise… Et ben pas du tout !

La coque plastique donne ici une impression de relativement robuste, classe et de fini. La coque reste bien en place, ne glisse pas des mains et n’est pas non plus entaché d’écritures ou de codes barres dont j’ai horreur (juste un logo « Wiko »).

Seul point à revoir dans le design : l’appareil photo à l’arrière, il sort du dos du téléphone, ce qui empêche de dernier de pouvoir être posé à plat sur une table. C’est un peu idiot, c’est comme sur le Samsung Galaxy S1, ce n’est qu’un millimètre, mais quand même : sans, ce serait mieux.

L’autonomie !

Je tiens deux jours et demi avec une charge.

Chacun a des besoins différents. Je n’utilise ainsi pas (encore ?) la 3G, mais suis pratiquement toujours connecté à du WiFi. J’aime avoir une lecture confortable, donc bien éclairé. J’ai aussi deux cartes SIM connectées sur deux réseaux différents.
Avec ça, éteignant seulement le WiFi la nuit, mais l’utilisant le reste du temps comme je le ferais d’une façon typique, le téléphone a tenu 58 heures avant de me dire de le brancher.

wiko battery screenshot
Oui, j’ai été très surpris : je peux facilement tenir deux jours sans chargeur.

J’insiste sur le fait qu’il s’agit de mon rythme d’utilisation, avec mes applications (avec la 3G à fond, il tiendra moins longtemps, si vous diminuez la luminosité et que vous n’utilisez ni 3G ni WiFi, il tiendra facilement 3~4 jours).

L’écran

L’écran fait 5 pouces. C’est grand. Presque trop grand : l’utilisation d’une seule main est limite. Il faut aussi de grandes poches.
C’est tout bête mais il faut en tenir compte : un téléphone 4 pouces est beaucoup plus simple à utiliser d’une main. Par contre, le 5 pouces offre quand même un confort de lecture beaucoup plus important.

Le test des Numériques dit que l’écran manque un peu de contraste, de réactivité, de luminosité. J’admets : pour les contrastes, certaines téléphones font mieux. La réactivité est un peu perceptible (je suis très sensible à ça, même si je m’en fout). La luminosité est très largement suffisante même en plein soleil. Ces trois points ne me dérangent absolument pas, et quelqu’un dont c’est le premier téléphone ne sera absolument pas gêné.

Mais [b]pour l’écran il y a un point noir
 : il n’a pas de protection anti-traces de doigt. Là où mon vieux Galaxy S1 avait une couche protectrice anti traces grasses, le Wiko n’en a pas, ni de verre anti-rayures (gorillaGlass par exemple).
Je suppose qu’on ne peut pas tout avoir pour ce prix, mais c’est quand même un des points qu’il faudrait améliorer (et pour lequel, après-coup, je serais prêt à ajouter quelques euros).

Les applications & Android

Bonne surprise ici : la version d’Android 4.1 proposée est nue. Il n’y a pratiquement aucun outil installé par Wiko et qu’il faut commencer par supprimer tout au début.
Android vient cependant de lui même avec Chrome (en plus d’un autre navigateur), de GMail (en plus d’un autre client mail) et de quelques trucs dont je ne me sert pas. Pas grave : Android 4.1 permet de les désactiver. Au passage, Wiko propose les sources de son firmware, sur Wikogeek.com (après faut rooter le téléphone, voir ci-dessous).

Le rootage.

Une des premières choses à faire : rooter le téléphone pour pouvoir profiter d’applications spéciales. J’ai suivi ce tuto pour y parvenir : ça marche bien.

J’ai alors installé mes logiciels préférées, comme celui pour gérer les permissions de chaque application : LBE Privacy Guard. Et là, c’est le drame ! Cette application n’est – paraît-il – pas compatible avec Android 4.1, et provoque un redémarrage en boucle.

J’ai du réinitialiser le système après seulement 1h… (Éteint, il faut appuyer sur les boutons haut+bas+power en même temps. Puis faire un appui court sur le bouton power. Ensuite choisir (à l’aide des boutons haut et bas du volume) le mode recovery, validez avec le bouton power. Prendre ensuite wipe data / factory reset et valider en utilisant l’écran tactile : il faut glisser le doigt du coin gauche-bas de l’écran vers le bouton « menu ».

Je voulais néanmoins le logiciel LBE Privacy guard, donc j’ai installé ça : LBE Security Master : la version un peu plus récente, mal traduite du chinois, mais qui marche très bien.

Conclusion

Le Cink Five est un bon téléphone, très complet en fonctionnalités, sous un Android 4.1 propre, avec une très bonne autonomie. Néanmoins il manque quelques petites options (protection anti-traces de doigts et anti-rayures sur l’écran, un dos plus plat).

On peut difficilement faire mieux pour ce prix là ; et dans tous les cas, ça laisse à réfléchir quant au téléphones à 600€ (voire plus) que nous proposent Samsung, Apple ou Sony.