pirate en légo sur un banc

pirate en légo sur un banc
Télécharger une œuvre pour son usage personnel n’est pas illégal. Où que ce soit, c’est au fournisseur du fichier de faire le nécessaire pour être en règle.

Il reste quand même quelque chose, et c’est ce pourquoi la HADOPI est là (officiellement) : l’éducation de l’internaute, le faire se sentir coupable et arriver à faire comprendre que télécharger est mal pour ceux qui détiennent les droits d’auteurs, car ça leur fait un manque à gagner.

Et ben tu sais où je le te mets, le sentiment de culpabilité ?

Je me fiche complètement de télécharger un épisode d’une série ou un CD. Je n’en ai plus rien à faire. Et vous savez pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas à avoir honte de partager.

[b]Partager l’art ne nuit pas à l’art.[b]

Acheter un CD n’aidera pas un artiste. La majorité des artistes ne reçoivent rien de toute façon, les associations de majors gardent tout pour eux.

Il faut mieux partager soi-même la culture, de préférence par une manière qui n’est pas encore fliquée : clé USB, par email, Youtube… Partagez son nom, ses clips, construisez une page Wikipédia, créez un blog de fans.
Je pense que ce qui permet à un groupe ou un artiste de vivre et de perdurer c’est la communauté de fans qu’il y a autour : ces derniers sont toujours prêts à acheter un billet de concert, un produit dérivé (du moment que le nom du groupe n’est lui non plus pas pillé par ayants-droit).

Partager une œuvre, la rendre connue, c’est cela qui permet à cette œuvre de vivre, et qui l’a toujours permis depuis des siècles. Pourquoi vous pensez qu’ils font autant de pub à la télé pour le nouveau CD du dernier groupe à la mode ?
Je l’ai déjà expliqué : l’admirateur d’une œuvre n’est pas le problème. Le problème réside avec les intermédiaires, et ça depuis la création de la notion de « droit d’auteur ».

Quand je télécharge une œuvre sous label je ne porte donc pas de préjudice à l’artiste, mais à des rapaces néfastes pour la pérennité de la culture. Rapaces qui n’hésitent pas à faire n’importe quoi pour du fric, y compris demander des royalties sur une chanson libre de droits telle que Happy Birthday To You sur laquelle ils n’ont aucun droit ou encore profiter de la disparition des artistes pour faire de la publicité : c’est pour protéger les artistes, ça peut-être ?
Ce n’est pas plus mal, en tant que citoyen, de combattre ces rapaces.

Et pour finir : ce n’est d’ailleurs pas comme si je ne payais rien : en France en 2011, c’est presque 1 milliard d’euros de taxes en tout genre qui sont là pour les majors.
Ces taxes sont là parce que pour eux, nous sommes des voleurs. Selon eux, quand on achète un support de stockage c’est pour y mettre de la musique piratée dessus, donc ils se permettent une taxe sur cette base là. Idem pour votre téléphone, votre ordinateur, votre téléviseur, votre GPS, votre clé USB, votre autoradio ou votre disque-dur externe. Pour un disque dur de 320 Go, c’est 45€ qu’il faut débourser en plus !

Et tant mieux si télécharger justifie cette taxe, c’est en gros la licence globale et je suis pour (même si l’idée d’une licence globale stipule que l’argent soit réparti de façon juste, ce qui n’est pas le cas ici). Mais si je paye déjà, faut alors arrêter de nous fliquer derrière aussi.

Quelques liens en plus :

image de Pasukara76