default_favicon

1984, c’est le titre du roman de George Orwell et décrivant une société futuriste (pour l’époque où il a été écrit) où la société est ordonnée en une petite classe dirigeante et d’un peuple totalement soumis, aussi bien physiquement qu’intellectuellement.
L’ensemble sous les yeux de « Big Brother » qui surveille tout et contrôle tout.

Malheureusement, certains semblent véritablement penser que ce roman est un guide à suivre, un tutoriel.

S’il est déjà possible de repérer n’importe qui par son téléphone mobile et suivre ses déplacement avec les caméras partout, les dépenses bancaires, etc. c’est encore Google et quelques autres entreprises (Motorola, Philips…) qui veulent aller plus loin : avec l’authentification électronique d’une puce plantée dans la peau ou d’une gélule électronique d’authentification à distance.
Ceci va beaucoup trop loin pour moi : imaginez qu’on soit numériquement traçable où qu’on aille, que nos moindres déplacements, faits, paroles et visions, soient tous envoyés à une entreprises privée* et de plus être identifiable de façon certaine, partout et constamment ?

J’ai pourtant l’impression que tout ça ne soit en train de devenir une norme…

Richard M. Stallman n’a peut-être pas totalement tord de refuser d’avoir un téléphone portable, de refuser de payer par carte bancaire, de refuser de fréquenter les hôtels où il faut décliner son identité sur les registres…

Perso je préfère encore le bon vieux mot de passe. Oui, je suis sûrement vieux jeu.

* En fait c’est déjà le cas avec les smartphones :-/