windows buster

windows buster
Ceci est un article de Julien, qui résume le calvaire d’installer une distribution GNU/Linux sur un ordi bridé avec l’UEFI :

« Utilisateur de Windows 8, je remarque que le pc se met à planter régulièrement et je tente donc de trouver d’où vient le problème. Je fais une défragmentation avec l’outil par défaut de Windows 8 et ça dure quelques heures. On remarquera qu’on ne voit plus les secteurs et rien n’est indiqué quand le travail est fini. Vous ne savez donc pas si il y a des secteurs défectueux ou non… Vous savez que vous avez défragmenté, mais vous ne connaissez pas le résultat . Oui c’est formidable, ça donne la légère impression d’avoir perdu des heures pour rien. J’ai aussi essayé de faire un petit nettoyage avec CCleaner, mais toujours des freezes. J’ai regardé aussi si il y avait quelques malwares, virus ou autres conneries, mais malheureusement je n’ai rien trouvé. Je sais juste que ça a commencé à merder avec les mises à jour, mais mis à part ça rien. Quand j’ai eu quelques écrans de la mort d’une couleur magnifique bleu qui n’indiquaient rien et qui faisaient que démarrer le PC, j’ai commencé à voir vraiment rouge. Il y avait deux solutions : Ou j’en venais à exploser cette foutue machine ou je me débarrassais de Windows.

J’ai alors entrepris d’essayer d’installer Kubuntu, j’ai toujours bien aimé KDE. Je fais donc une clé bootable avec cette distribution et normalement il suffirait de booter dessus au démarrage. Oui, mais non : ceci serait trop simple.
Le pc la détecte mais refuse de la lire et lance simplement Windows. Je la refais plusieurs fois, j’essaye même d’essayer avec plusieurs distributions différentes ou d’utiliser un autre logiciel pour faire essayer de faire une foutu clé USB qui veut bien marcher.

Mais non, bordel de merde… Je n’y arrive pas et me demande, pourquoi ça na marche pas. Je me renseigne un peu et je remarque que le BIOS a été remplacé par quelque chose qu’on appelle "UEFI" ou "EFI"… Je me dis c’est quoi cette merde encore ? Et là, on remarque que c’est un truc à la con qui remplace le BIOS et qui est sert normalement pour protéger la machine. J’apprends que certaines machines peuvent à la fois utiliser la BIOS ou/et l’UEFI, je me dis donc que je vais essayer de remettre le BIOS hein.
Et bah non, je ne peux pas… Le seul choix est ce foutu truc à la con de UEFI et j’ai gentiment envie d’exploser de plus en plus ma machine contre le mur ou d’aller foutre mon poing dans la gueule de celui qui a mis ce truc en place. Je découvre donc qu’il y a un « Secure Boot » qu’il faut désactiver, mais la clé refuse toujours de se lancer. Quand je pense que c’était super simple d’installer une distribution Linux avec le BIOS… je le regrette rapidement.

Alors j’envoie un email à Timo et je lui demande s’il ne saurait pas m’aider et il me file le lien là : doc.ubuntu-fr.org/efi. Je ne saurais que le remercier, car ça m’a fort aidé pour installer Ubuntu. J’apprends donc que je dois installer Ubuntu 12.10 64 bits ou Linux-secure, je refais donc une clé bootable avec la version francophone d’Ubuntu 12.10 64 bits et là surprise… oui encore. Ça ne fonctionne toujours pas et je me dis super… C’est quoi encore qui fait chier ? J’apprends que la version francophone et la version internationale sont différente au niveau de la structure de leur ISO, c’est magnifique hein ? Je refais donc une clé avec la version internationale et je refais la procédure qui est expliqué sur le lien que m’a donné Timo.
Je vais donc dans firmware, je désactive le FastBoot et le SRT. Je n’oublie pas de désactiver aussi FastStartup dans Windows 8 qui se trouve dans la gestion d’alimentation et qui fait un sorte de redémarrage rapide directement sur Windows 8.

Et là enfin, je vois un menu qui s’affiche quand je redémarre le pc sur la clé USB. C’est un menu assez simple qui me propose soit d’installer ou de tester Ubuntu, je choisis donc d’installer Ubuntu. Là on attend un peu et on finit par se retrouver avec l’installation habituelle pour Ubuntu. Je choisis l’installation automatique, sinon je sens que je vais me compliquer la tâche avec l’installation en manuelle. Je choisis donc d’écraser Windows totalement pour le remplacer par Ubuntu et donc il m’indique le truc habituel. L’installation finit et le pc redémarre, la première chose que je fais c’est d’installer l’interface KDE au lieu de cette chose immonde qu’est Unity et que je n’aime vraiment pas. Pour ceux qui chercheraient la commande à mettre dans le terminal, c’est ça :
sudo apt-get install kubuntu-desktop
Ça vous permettra d’installer le minimum et de choisir KDE à la place d’Unity dans les interfaces qui vous sont proposées au démarrage. N’oubliez pas non plus de faire une petite mise à jour pour les langues, car vous aurez à la base KDE en anglais… Même si vous aviez Unity en français.

Il me restera une chose à trouver et je vous invite à partager vos solutions pour mon problème, si vous le voulez. Quand j’ai regardé les partitions avec le gestionnaire de partitions de KDE… J’ai rapidement vu un petit souci et je ne sais pas comment régler ça. J’ai le truc qui c’est divisé en deux parties : /dev/sda et /dev/sdb. Voici mon problème : J’ai le point de montage /dev/sda2 qui fait une taille uniquement de 20,91 Gio et j’ai d’un autre coté /dev/sdb3 qui fait 696,92 Gio. J’aimerais fusionner ces deux partitions en une seule. Le problème est que la machine considère qu’elles sont sur deux périphériques différents et je ne sais pas comment faire pour donner les Gio de dev/sdb3 à /dev/sda2. Si l’un d’entre vous à une idée pour résoudre ce problème, car je pense que /dev/sda2 va être rapidement rempli et que je vais avoir un problème de stockage.

Je ne sais pas pourquoi, ça a été divisé en deux périphériques… C’est vraiment la merde. »

image uploadée par 4chan