police.jpg

police.jpg
Ce matin, l’ami Suumitsu a constaté une chose étrange : son site ne renvoie plus aucun résultat dans une recherche Google !

Son site est pourtant bien indexé : 356 pages sont indexées par Google, mais aucun résultat n’est renvoyé. Par ailleurs, les autres sous domaines du site sont, eux, bien visibles dans Google.

C’est donc une désindexation de tout le sous-domaine qui frappe le site.

Les raisons sont encore obscures : d’un côté on trouve des demandes de retrait par des ayants droit, et de l’autre Mitsu se demande si ça a quelque chose à voir avec la récente affaire opposant Wikipédia aux services de renseignement Français, où il avait publié un article dénonçant les pratiques de la DCRI (qui s’est par la suite pris un gros effet Streisand dans la tronche).

Je n’en sais pas plus que ça, mais c’est quand même très moche, quelque soit la raison, qu’un site soit complètement désindexé, et encore plus que Mitsu ne semble absolument pas avoir été mis au courant.

Heureusement, le site de Mitsu est massivement répliqué ailleurs au moyen d’autoblogs par exemple (par exemple chez moi), qui eux ne sont pas bloqués.

Cela montre encore une fois une chose : les moteurs de recherches sont des outils proposés par des entreprises privées plus ou moins scrupuleuses et sans loi sinon la leur. Ils sont totalement maîtres de ce qu’ils font et nous n’avons aucun recours. De la grosse magouille…
Il en va de même pour tous les services en ligne : Twitter, Facebook, Youtube et tous les autres.

Ce qu’il faut retenir : ne basez jamais votre économie sur des outils privés. Si vous me croyez pas, demandez aux créateurs d’App-Gratis : du jour au lendemain c’est tout leur business qui est tombé dans les pommes grâce à Apple…
Idem pour tous les sites de partage de fichiers : Paypal les bloque totalement. Même chose pour Wikileaks ou ThePirateBay : sous les pressions des gouvernements ils ont peu à peu été coupés du monde : impossible de les soutenir avec des dons, impossible de trouver des serveurs, des noms de domaines…

Et l’avenir nous montrera encore bien plus d’exemples comme ça, malheureusement… Les solutions incensurables comme Tor ou Freenet commencent également à se faire attaquer par voie légale

image d’Eric Constantineau