Voynich_Manuscript.jpg

Voynich_Manuscript.jpg

Rhaa®, mais c’est pas vrai : les ayants droits veulent une redevance sur tout ce qui est dans le domaine public :

« Il n’y a pas de raison que l’État finance la protection d’une œuvre du domaine public et sa conservation » dit-il, […] il propose devant la Mission Lescure « une redevance sur le domaine public audiovisuel pour financer la conservation, la numérisation et la mise à disposition des œuvres. »

Si on veut la conserver pour les générations futures quelqu’un doit intervenir pour conserver, protéger et même restaurer. Et quand un éditeur veut diffuser ces œuvres, il devrait payer une redevance pour financer tous ces travaux.

(c’est une citation de PCi, contenant les citations elles-mêmes)

Ah, donc l’argent ne servira pas pour autoriser ou interdire la diffusion, mais pour permettre la mise en place de serveurs et de moyens techniques pour rendre le fichier accessible ?

lol-guy.jpg

Il a rien compris : si le fichier est libre de droits, tout le monde peut le télécharger, le partager, le stocker, l’archiver. Et tout le monde va le faire.

Il pense quand même pas réellement que les majors et autres ayants droit sont les seuls à trouver la culture importante pour l’humanité ? Sérieux ?

Je suis persuadé que les pans de culture, transmis de génération en génération depuis des lustres, qui sont dans les domiciles chez les gens, dépassent ensembles, toute la culture archivée dans les plus grandes bibliothèques/médiathèques nationales du monde.
Et quand je parle de livres, je parle également de tableaux, de lettres et documents historiques, de manuscrits, de plans architecturaux, etc. conservés par des particuliers.

Nan sérieux : on a pas besoin des ayants droit pour ça conserver la culture, ils nous emmerdent déjà trop — entre autres — à restreindre la culture d’un pays à l’autre ou d’un appareil à l’autre.

Ça serait suicidaire pour l’humanité de donner notre culture à ces rapaces qui n’y voient rien d’autre que du profit, du profit, du profit.

Image du domaine public