consumer

Les guerres de brevets font rage actuellement, un peu partout, et surtout dans le monde de l’High-Tech. Les entreprises s’attaquent à coup de procès dans la tronche, ça en devient ridicule.

Mais ce que les entreprises semblent oublier, c’est qu’il y a les utilisateurs (ou « con-sommateurs »). Et les utilisateurs, tout le monde s’en fout.

Même si c’est une petite fille de 4 ans handicapée qui ne peut communiquer avec son entourage qu’avec son iPad

Alors certes, les entreprises protègent leurs intérêts, mais à la fin c’est toujours l’utilisateur qui est emmerdé, et parfois réellement emmerdé comme ici, et ça tout le monde s’en fiche.

Je trouve ça franchement dégueulasse, et pour moi c’est une raison de plus de boycotter ces entreprises sans aucun scrupule.

image de jabzug

google plus wallpaper

Ça va faire un an que Google a ouvert son réseau social « Facebook-killer ». J’étais dessus quand c’était encore fermé au public et qu’il fallait une invitation, et je retiens quelques choses.

À une époque j’étais sur Facebook aussi, mais avoir 150 personnes qui racontent leurs vie c’est vite lourd… J’y suis encore, mais c’est juste mon profil qui est là-bas. Je ne participe plus du tout.

Google Plus, c’est un réseau social aussi, et l’esprit est le même que Facebook : on partage des choses et les autres aiment ou non et re-partagent.

C’est sur le contenu que Google Plus est différent, enfin je trouve et c’est peut-être avec mes centres d’intérêt, mais dans mes « cercles » ou « amis » je n’ai que deux personnes que je connais IRL, tous les autres sont des personnes rencontrées en ligne, ou des blogueurs que je suis ou qui me suivent, voire des personnalités IT (Larry Page, Linus Torvalds…).
Le contenu n’est pas souvent écrit de nulle part (comme FB), mais plutôt des liens. Beaucoup de liens partagés et brièvement commentés (comme je fais là), les commentaires sont généralement sérieux et constructifs (bien différent de Facebook, où le sérieux est… absent !).
En fait, le niveau est de loin plus haut que ce que j’ai connu sur Facebook : on ne parle pas de soi ni de ses photos de vacances, mais on discute et partage des liens et des infos. C’est pour ça que j’aime bien Google Plus, même si ce n’est « que » pour découvrir.

Bref, en dehors de l’esprit « social », Google Plus se différencie du 3615-Mylife qu’est Facebook comme une grande source d’information. Et même si je ne publie pratiquement rien, j’y trouve et découvre des choses.
Si je veux commenter, je le fais souvent sur mon blog ou dans mes liens. Ceci permet de pallier un gros souci avec les réseaux sociaux américains : la perte de la propriété sur nos données. Mes données sont publiées partout et plus accessibles et diffusées de façon automatique (tumblr, twitter, Facebook), mais en conservant la propriété sur le contenu.

Si vous cherchez une source d’information high-tech/geek, c’est peut-être un endroit où aller, ne serait-ce que pour suivre plusieurs blogueurs ou en découvrir d’autres.

image de saeed

Putin, j'avais encore jamais eu ça : j'éffectue une recherche sur le site france-societe.com et je tombe sur un ceci (cliquez pour voir en grand) :

capture-minitel-orange
Hein ?
Une page minitel ?!
C'est quoi ce bordel ? Ils en sont toujours là ?

Merde quoi : je les envoi les factures gravé sur un dolmen, moi ? Et comment je fais du coup ?! Faut que je paye Orange, encore ?

Demain on aura droit aux signaux de fumées (4€/mois) ou le télégraphe (10€/mois) en option chez Orange, aussi. Mais oui.

À voir sinon : putin d'enfoirés qui vendent des spyware cachés dans des logiciels. Ça marche si bien qu'ils entrent en bourse. Combien d'entre vous ont jamais eu à faire à
  1. lo.st## ? Ben ce virus est le leurs.

holland

Si vous suivez un peu le foot international, vous avez sûrement remarqué que le nom des joueurs néerlandais est souvent « van quelquechose ».

(Ceux qui ne suivent pas le foot peuvent lire quand même, c’est juste qu’à chaque compétition de foot où interviennent les Pays-Bas on me fait la remarque.)

En fait, « van quelquechose » ou « van der quelquechose » en néerlandais signifie la même chose que le « de quelquechose » ou « du quelquechose » français (comme dans « de Broglie » (physicien) ou « de la Fontaine » (écrivain) et même « Dupont », « Deschamps », « Delorme »…).
C’est aussi la même chose que le « von » allemand (ex : « Ludwig von Beethoven ») ou le « del/da » italien (ex : « Leonardo da Vinci »).

La différence cependant c’est qu’en néerlandais ce préfixe ne signifie pas une marque de noblesse ni de rang social, contrairement bien souvent au « de » français (par exemple, Louis de Broglie était Duc de la province de Broglie), mais proviennent de surnoms aux personnes : le sens du « van » signifie la provenance (géographique, familiale…), l’appartenance (familiale, à un corps ou une profession…) ou la particularité (physique, aptitude…) de la personne surnommée.

Ce procédé étant simplement beaucoup plus répandu aux Pays-Bas qu’en France par exemple, on trouve donc une proportion remarquable de noms commençant par « van » ou « van der » parmi les noms néerlandais.
Rien que dans l’équipe de foot nationale des Pays-Bas, il y en a bien six ou sept qui ont un nom ainsi formé. Mon propre nom est lui aussi composé d’un « van », et je ne cache pas ici de bien aimer cela :D.

censored

Tiens tiens…

L’Éthiopie se met à interdire Skype, MSN, Gtalk et punit l’usage de ces services de communication avec 15 ans de prison. Ce pays censure une partie de l’internet et réduit à néant une bonne partie de la liberté d’expression de ses citoyens.
Le gouvernement éthiopien semble méchant non ?

Oh, mais ceci intervient même pas une semaine après que Orange/France-Télécom a passé un accord avec l’Éthiopie pour vendre des services de DPI, espionnage à grande échelle de tout le trafic internet et téléphonique du pays.

Quelle drôle de coïncidence. En fait non : les méchants, ce sont ceux qui fournissent les armes et qui sont complices des dictatures et des massacres de par le monde ; dans ce cas précis : Orange/France-Télécom, La France.

La France et Orange ne sont pas les seuls, évidemment, mais ça commence à faire lourd : la France avait déjà vendu des cyber-armes à Kadhafi…

On dit que la seule chose qui permet au mal de triompher, c’est l’inaction des hommes de bien. En fait, il y a pire : l’aide et la complicité des hommes de bien dans les actions du mal. C’est exactement ce qui se passe ici.

(Et je vous conseille de film « Lord Of War » si vous ne l’avez pas vu.)

image de PropagandaTimes

Coup de gueule contre le navigateur d’Android (et toutes les limitations arbitraires, juste placées là pour nous faire chier) :

chrome browser limitation

Le nombre d’onglets dans ce navigateur est limité à… Cinq. C’est ridicule.

Heureusement que les autres navigateurs n’ont pas ces limites débiles. Sous Firefox ou Opera Mobile, je peux en ouvrir autant que je veux :

opera browser

EDIT : oh, et je vous parle pas de ces deux captures :
L’installation de Firefox me demande un redémarrage de l’ordi.
Deux fichiers différents, dans le même dossier, avec le même nom.

C’est officiel : Windows est un troll.

Contacté par Criminologie.com, je vous partage cette image.
Elle vous montre comment (aux US) les droits des civils sont souvent bafoués par les forces de l'ordre.

Les stats et détails sont pour les USA, mais des abus comme ça ont lieu également en France et partout.

Ce n'est pas sans rappeler le site CopWatch, qui usait de sa liberté d'expression et d'information pour dénoncer ces abus en France, Canada et Royaume-Uni. Le site a été bloqué un temps par l'administration Sarkozy.

Cop


Source

Assez régulièrement je trouve cette image sur le net :

how i learned english
Je suis parfaitement d’accord : ce que je sais de l’anglais ne vient en grande partie pas de mes cours d’anglais à l’école.
J’ai commencé l’anglais à l’école à l’école primaire : apprendre l’alphabet, l’heure, la date, etc. Mais à l’époque je jouais déjà à Pokémon Jaune en anglais (le jeu est essentiellement textuel, et les personnages parlent beaucoup).

Si je n’ai pas tout compris, c’est surtout après que certains mots sont très vite restés et revenus en mémoire, quand j’ai joué à Pokémon en français :D.

Au collège, c’est en bonne partie à ça que j’ai dû mes bonnes notes en anglais : le vocabulaire déjà acquis et mes connaissances en néerlandais.

Au lycée j’étais dans les derniers de la classe vu qu’on ne faisait que des récitations de verbes irréguliers (et que d’une je déteste ça, et de deux j’ai pas une bonne mémoire)… Mais c’est à ce moment que je me suis mis à regarder des séries TV en anglais. Pokémon, au début (oui, je dois énormément à pokémon).
Maintenant je regarde tout en anglais : films, séries, jeux, sites web, vidéos, musique, livres… Et je comprends pratiquement tout.

Là où je veux en venir, c’est que quand les profs disent que voir des films ou séries en anglais ça aide : je confirme, ça aide vraiment.
Il suffit d’avoir les bases en vocabulaire (niveau collège est suffisant je pense), et la compréhension vient peu à peu, ainsi que le vocabulaire manquant.

Je ne pense pas que ça dispense d’aller en cours. Mais entre celui qui à des bonnes notes sur le papier et celui qui regarde tous les films en VO et qui comprend, demandez-vous lequel serait le plus apte à se débrouiller seul dans un pays anglophone. Et c’est sûrement plus utile que de savoir réciter 600 verbes irréguliers par cœur.

Si j’avais un conseil à donner : débutez par regarder des dessins animés : le langage est souvent simple et ça ne parle pas trop vite. Ne laissez jamais tomber et continuez : peu à peu vous verrez, vous commencerez à comprendre (il faut évidemment y passer au moins une ou deux heures par semaine).
Ensuite, regardez en anglais les films que vous connaissez presque par cœur en français, enfin, si vous vous sentez à l’aise, regardez les séries ou films nouveaux pour vous.

Je trouve que la méthode d’apprentissage des langues à l’école est mal foutue de ce côté. Il n’y a pas assez de compréhension orale. Il faut dire que le système français n’est pas non plus propice à ça : en Hollande, les films, séries, shows sont sous en VO sous-titrés à la télé. Ça doit jouer beaucoup (mais j’ai pas profité de ça perso).

Maintenant, je me remets même à l’allemand (que j’ai un peu abandonné depuis le lycée), avec les épisodes de Détective Conan. Histoire de ne pas perdre et juste dans le but de comprendre la langue (peu importe la grammaire, ça viendra après).

(Oui je sais, je me reconnais ici comme le bilingue…)

microsoft dislike

Hop, à partir de maintenant, plus aucune critique négative à l’encontre de mon blog, de moi, ou de mes programmes (blogotext) ne sera tolérée.
Si vous n’aimez pas, tant pis pour vous. Faites-le en silence.

Bon, ok c’est une farce pour ce blog : je vous encourage au contraire à troller et à aimer ou pas et surtout à le faire savoir (comme dirait Jack Sparrow : même si on vous a parlé de moi en mal, au moins on vous a parlé de moi !).

Mais ce genre de choses, c’est ce que fait Microsoft avec Windows 8.
Le CLUF indique que vous n’avez pas le droit de vous plaindre contre Microsoft en action de groupe si vous n’aimez pas.

Ahhh, vive Microsoft et leurs clauses restreignant la liberté…

Perso m’en fous : je suis sous Linux Ubuntu – que je ne me prive pas de critiquer au passage – et je n’ai jamais accepté le CLUF de Windows 8 donc je pourrais me plaindre comme je veux \o/.

onesevenone

Je viens de passer le site sous Blogotext SQlite pré-alpha-0.0.0.2. Cette version utilise SQLite avec PDO.
C’est plutôt lent (PDO est beaucoup plus lent que les fonctions classiques de traitement comme sqlite_query(), etc.)

Le problème c’est qu’actuellement Blogotext analyse plusieurs fois la base de données. Je vais voir si je peux faire en sorte qu’il ne la parse qu’une seule fois, et si je peux optimiser tout au niveau même de SQLite : en ajoutant des index sur les champs de la BDD (je ne connais pas encode trop ça *me va se taper de la littérature…).

On peut dire ce qu’on voudra de MySQL, mais c’est quand même beaucoup plus rapide que SQLite… (d’un facteur 20 environ, avec la BDD que j’ai).
La page actuelle se génère en environ 0,2 seconde.

Enfin bon, les commentaires sont réactivés et vous avez quelques nouvelles fonctions sur mon blog : en bas de la page les liens de pagination ; en bas de chaque article : les tags sont ajoutés ; sur le côté droit il y a un bouton « un article au hasard ».
Et j’ai retouché un peu le thème (qui passe mal sous les mobiles, je suis au courant).

Image de Abdulmajeed Al.mutawee

« Victoria Grant, canadienne de 12 ans, nous explique l'escroquerie bancaire de l'argent-dette. », ou comment une enfant de 12 ans explique comment les banques privées et les États ont collaborés pour réduire les peuples en esclaves. Ainsi qu’une solution réaliste.

Je suis d’avis de ressortir la guillotine pour un remake de 1789, mais au niveau mondial.